Droit à l'oubli : 1 demande sur 5 vient de France

le mardi 27 février 2018
Décidément, les Français sont les champions du « droit à l'oubli » ! Selon une étude de Google dédiée à ce sujet, 20,4 % des demandes de déréférencement comptabilisées dans l'Union européenne viennent de l'Hexagone.

Les Français sont particulièrement nombreux à demander le déréférencement par Google des pages les concernant sur les sites d'annuaires en ligne, si on en croit un récent rapport de Google.

« Droit à l'oubli » : 1 Français sur 2 voit sa demande satisfaite


Trois ans et demi après l'instauration du « droit à l'oubli » par la Commission européenne, la France est le pays dont les citoyens y ont le plus recours. Entre mai 2014 et décembre 2017, les Français ont été très nombreux à saisir Google pour faire disparaître des résultats de recherche les informations les concernant : 483.709 URLs en tout, soit plus que tout autre pays européen !

Selon une étude menée par 20 salariés de Google, les Français sont particulièrement nombreux à demander à déréférencer les pages de réseaux sociaux et d'annuaires en ligne citant leur nom, tandis que les Italiens et les Britanniques formulent trois fois plus de demandes de déréférencement de pages de médias citant leur nom, une réalité due à la tradition dans les médias français d'anonymiser les victimes et auteurs de délits. Et dans près de la moitié des cas (48,6 %), les demandes de déréférencement de nos compatriotes sont satisfaites.

google droit à l


118712.fr, Copainsdavant, Socite.com : les demandes de déréférencement abondent


Les personnes demandant à se faire déréférencer des annuaires en ligne sont les plus nombreuses à viser le site 118712.fr : 10.162 demandes et un taux de 77,5 % de décisions favorables. La deuxième place dans ce palmarès européen revient à un autre annuaire français, Societe.com : 3.631 demandes mais un taux de déréférencement moins élevé (16,2 %), ce qui est logique vu que ce site concerne uniquement des informations professionnelles. La situation est similaire pour Verif.com, un site similaire, qui arrive 5e dans le palmarès européen : 2.395 demandes et un « taux de réussite » de 14,2 %. Dernier site français dans le Top 10 européen : Copainsdavant.linternaute.com (6e place). Il rassemble 2.107 demandes, pour 44,7 % de décisions favorables.

Concernant les médias, les Français sont les plus nombreux à formuler des demandes de déréférencement concernant LeParisien.fr : 880 URLs visés et 31,9 % de décisions favorables. Ouest-France.fr arrive juste derrière : 738 demandes et un taux d'acceptation de 18,1 %.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top