François Hollande pense à étendre la redevance à ceux qui n’ont pas de TV

Par
Le 02 octobre 2014
 0
Le chef de l'Etat dévoile sa position au sujet de la redevance. François Hollande prône une extension de cette dernière et demande à ce que la détention d'un poste de télévision ne soit pas le seul élément pris en compte.

00fa000007657935-photo-sans-titre-2.jpg
A l'occasion d'une conférence de presse donnée dans les locaux du CSA, François Hollande explique dans quelle mesure la redevance télévisuelle pourrait être étendue dans le futur. Le chef de l'Etat a ainsi précisé que l'objectif est « qu'à rendement constant, sans que ça ne coûte rien de plus à personne, il puisse y avoir une assiette plus large et plus juste » pour la redevance.

Le président de la République fait également référence aux négociations actuelles portant sur le sujet. Sur ce point, François Hollande a ainsi fait comprendre que « la seule détention du poste de télévision ne peut pas être exclue de cette réflexion puisque l'on peut regarder les chaînes du service public par d'autres moyens ». Un signe clair donné dans la direction de ceux qui ne détiennent certes pas un poste de télévision mais qui sont en mesure de consulter ces contenus via d'autres moyens.

L'extension aux tablettes et smartphones n'est pas directement évoquée, toutefois François Hollande rappelle que : « les regards se tournent vers d'autres objets, les tablettes, les ordinateurs, les téléphones, bref les téléspectateurs sont devenus des spectateurs, pas seulement devant la télévision [...] sur un des supports qu'ils ont choisi ».

Si la redevance doit s'appliquer à de nouveaux supports, une application aux tablettes et smartphones et écrans d'ordinateurs est donc aisément envisageable. Toutefois, le débat est loin d'être clos. Des informations ont en effet récemment fait état d'une opposition du cabinet du Premier ministre à ce principe.

Pour en savoir plus :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Loi internet

scroll top