Crise des semi-conducteurs : l’Europe ne sera jamais indépendante, selon la Commission européenne

02 décembre 2021 à 14h25
33
Union européenne

Pour Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence, l’Europe ne pourra jamais se passer totalement des puissances étrangères pour la fabrication de puces électroniques. Mais tout n’est pas perdu.

Aujourd’hui, les composants qui équipent vos appareils viennent majoritairement d’autres territoires. L’Union européenne veut prendre ce problème à bras-le-corps et peser à nouveau sur ce marché.

L'indépendance industrielle de l'Europe en question

La pandémie mondiale de Covid-19 a grandement ralenti de nombreux secteurs, à commencer par ceux de l'électronique et de l'automobile, touchés par une pénurie de semi-conducteurs, pour l'essentiel fabriqués en Chine. L’Europe, elle, accuse un train de retard sur la technologie de pointe, élaborant plutôt des composants moins complexes.

Ces difficultés ont fait office de déclic pour revendiquer une indépendance vis-à-vis de ces fournisseurs étrangers. Mais Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence, a préféré tempérer les attentes sur le sujet. Pour elle, cela nécessiterait une dépense de 150 milliards de dollars sur 5 ans et ne constitue pas la meilleure solution. Elle plaide à la place pour le maintien des relations avec les acteurs extérieurs actuels, avec tout de même une plus grande régulation et une amélioration de la capacité de production européenne.

L’Europe, un « petit » acteur qui veut reprendre des couleurs

Ainsi, d’ici 2030, l’ambition affichée est de pouvoir produire 20% des composants électroniques au niveau mondial, contre seulement 10% en 2021. Une belle progression, mais néanmoins loin des 40% constatés en 1990. De surcroît, l’Europe veut aussi être plus libre d’un point de vue géopolitique pour éviter que des turbulences entre certains pays ne détériorent encore plus la situation.

Pour motiver les troupes, Thierry Breton, commissaire européen, présentera le « European Chips Act » début 2022 qui vise à « soutenir les investissements, notamment de rupture, et plus largement l'ensemble du secteur, en assouplissant les règles de concurrence relatives aux aides d'Etat ». En contrepartie de ce soutien financier, il est attendu qu’en cas de crise, l’Europe soit choisie en priorité. En attendant, quelques acteurs tels qu'Intel ont déjà manifesté leur volonté d'ouvrir des centres de production en Europe.

Source : Tom's Hardware .

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
33
21
neaufles
Ils serait grand temps qu’ils se réveillent et pense à long terme dans tout les secteurs industriels innovants.
zomurn
Tu ne peux pas être le numéro 1 partout et avoir tout le savoir et savoir faire et pour le moins cher possible. Il faudrait appliquer une politique de protectionnisme a la Trump, mais ça aussi c’est utopique…on cherchera toujours à avoir des accords d’import/export.
g-m1n1
«&nbsp;Ainsi, d’ici 2030, l’ambition affichée est de pouvoir produire 20% des composants électroniques au niveau mondial&nbsp;»<br /> Perso 20% de la prod mondiale pour un continent pour 450 millions d’habitants ça me parait très bien! L’important c’est surtout de subvenir à nos besoins essentiels, on n’a pas besoin de devenir l’usine du monde non plus (ce qu’on ne deviendra pas vu nos salaires et conditions de travail).<br /> Nullement besoin de tout produire localement(au niveau européen), mais si une partie peut l’être, tant mieux.
Wen84
En gros, encore un argument de l’UE qui part en fumée : «&nbsp;L’UE pour plus d’indépendance&nbsp;»
Popoulo
C’est en rien utopique. A vouloir toujours être assistés et dépendants des autres, on en arrive à des situations biens compliquées. Allez donc parler de «&nbsp;protectionnisme&nbsp;» à la Chine lol.
Francis7
On a choisi la mondialisation en voulant tout décentraliser et produire ailleurs au maximum par souci d’économie et d’enrichissement des multinationales.<br /> La crise économique et sociale a commencé à se faire ressentir avec celle du COVID-19.<br /> La France était incapable de produire un seul masque, d’où la mesure prise du premier confinement radical de mars 2020.
zomurn
Assisté ou dépendant…ou collaboratif ? Ça dépend du point de vue, dans un accord chacun doit y trouver un intérêt. En attendant je doute que Renault ou Peugeot vendraient des voitures si absolument tout serait fabriqué et assemblé en Europe… j’achèterai une Ford qui elle a été fabriquée en partie en Chine. Même les porches je parie qu’il y a des pièces qui viennent de Chine.
Emelka
Quand on voit la presidence de l’UE et la tete de la commission, des clowns au service des big corp, pas etonnant de lire de telles absurdites…
fred38
mdr comme si un indus europeen allait ns faire des resistances et condo a 0.001 cts les 10. On aura tjrs besoin d eu pour les composants de base de ttes facons. Sinon il va falloir augmenter les prix de 30 % et voir plus pour nos equipements.
Ixi
C’est maintenant que l’UE se réveil …<br /> Il serais grand temps après avoir délocalisé le savoir faire, l’ingénierie et les industriels.
max6
La crise actuelle avec les difficultés d’approvisionnement qui en découlent ont pu servir d’électrochoc. C’est pas une mauvaise chose à suivre…
max6
Je ne doute pas que tu ferais bien mieux à leur place.
sifujedi
Je vois que tu n y connais rien mais alors rien du tout au semi-conducteur
max_971
Commencez par débaucher les ingénieurs de TSMC et consort, montez les usines, sécurisez les minerais indispensables…<br /> Je vous ai donné le plus gros, il n’y a plus qu’à.
Emelka
Surement, pusique j’ai developpe des strategies et programmes complets de transformation numeriques, developement de technologies «&nbsp;emergentes&nbsp;» (IA, sensors, architectures…) ainsi que des strategies de cyber-securite…donc oui je pense que mes 25 annees d’experiences avec les techs me permettraient de faire mieux en effet
KlingonBrain
«&nbsp;l’Europe ne pourra jamais se passer totalement des puissances étrangères pour la fabrication de puces électroniques.&nbsp;»<br /> On comprends mieux la triste situation de l’Europe quand on entends parler ainsi ceux qui sont à sa tête.<br /> Et que l’on pourrait résumer par «&nbsp;ah mince, maintenant il faudrait vraiment bosser pour remonter la pente et sortir du gouffre ou l’on est tombé après toutes ces années d’incurie ou l’on ne s’est soucié d’absolument rien en croyant bêtement que la magie de la mondialisation ferait tout le boulot à notre place.&nbsp;»<br /> La situation est pourtant simple et implacable, si nous ne pouvons pas être indépendant pour les semi conducteurs, alors nous ne pouvons pas l’être sur le plan militaire et encore moins du point de vue politique. Qui est assez idiot pour croire que de simples contrats commerciaux pourraient survivre à un conflit ?<br /> Et de rappeler que toutes les super puissance en face de l’Europe travaillent activement à leur indépendance et que nous sommes de toute évidence proche des derniers de la classe.<br /> Cela dit, on comprends bien que l’Europe n’en est pas capable avec les outils qu’ils ont créé.<br /> Par exemple, la monnaie sur-cotée engendrée par le système européen rends les riches plus riches(meilleur pouvoir d’achat) et les pauvres plus pauvres (pas de travail) mais elle rends surtout impossible (car non rentable) la plupart des activités de fabrication de masse, ce qui à engendré une désindustrialisation massive. Et rends de fait impossible le développement de nouvelles industries.<br /> L’absence totale de stratégie sur le plan militaire et économique. De nombreux pays d’Europe achètent sans vergogne de l’armement américain alors même que nous avons d’excellents produits en Europe. Or la défense est l’un des premier domaine qui soit susceptible de soutenir les investissement «&nbsp;locaux&nbsp;» dans les domaines des semi conducteurs.<br /> Je vais m’arrêter la, car on pourrait continuer longtemps et dire beaucoup de choses sur tous les secteurs de l’économie. Mais il faut se demander si l’union européenne n’est pas un géant d’argile paralysé qui nous fournit juste un faux sentiment de sécurité en masquant le fait que que nous faisons absolument n’importe quoi et sans la moindre stratégie.
kroman
Je vois d’un mauvais œil cette volonté d’indépendance !<br /> La stabilité mondiale des ces dernières décennies est au contraire due à l’interdépendance des pays entre eux.<br /> Ensuite, après des décennies d’optimisation de l’économie mondiale en fonction des ressources locales, du savoir faire, du coût de la main d’œuvre… on voudrait revenir en arrière ? C’est certainement pas à nous que ça profitera !
Frederic_Moreau1
Cette Europe n’a fait que détruire nos capacités de productions à tous les étages pour nous rendre dépendant des anglo-saxons. Ils ont gagné et ils s’étonnent presque des résultats? Bien la preuve que CETTE Europe une une fumisterie totale et n’a qu’un objectif : nous mettre à genoux et totalement dépendant des grands puissances capitalistes…
max6
Alors je ne comprend pas pourquoi ils ne sont pas venu te chercher. Quelqu’un de si connu ils auraient du faire la queue et se mettre à genoux pour que tu accepte enfin de diriger l’Europe.
Blackalf
Emelka:<br /> Surement, pusique j’ai developpe des strategies et programmes complets de transformation numeriques, developement de technologies «&nbsp;emergentes&nbsp;» (IA, sensors, architectures…) ainsi que des strategies de cyber-securite…donc oui je pense que mes 25 annees d’experiences avec les techs me permettraient de faire mieux en effet<br /> Et en quoi ces qualifications te permettraient d’être forcément performant dans l’organisation et la gestion économique et sociale d’une entité telle que l’UE dans son ensemble ? ^^<br /> Désolé, mais c’est comme dire «&nbsp;je dirige une entreprise d’électricité générale, donc je serais capable de gérer la politique énergétique du gouvernement pour tout le pays&nbsp;».
pecore
Il me semble rassurant que nos dirigeants Européens n’essayent pas de nous vendre du rêve. En effet, qui pourrait croire, avec l’avance que certains pays ont pris, qu’il sera possible dans un avenir proche de renverser la tendance. Surtout dans un domaine aussi spécialisé que les semi-conducteurs. Et puis les technologies évoluent tellement vite que même en investissant massivement, le temps de nous mettre au niveau nous serions déjà dépassés.<br /> Par contre un investissement sur plusieurs années pour se remettre au moins en capacité de fournir notre propre industrie automobile, puis éventuellement celles des autres états, cela me semble déjà un bon début, avant de voir plus loin.
Guillaume1972
N’importe quoi, le protectionnisme de Trump? Il suffit de regarder le déficit commercial des États-Unis vis à vis de la Chine avant et après Trump pour se rendre compte que c’était une énorme ineptie et une escroquerie intellectuelle (oh désolé Trump et intellectuelle ne vont pas vraiment ensemble), seuls les naïfs ont pu y croire.
Guillaume1972
La solution se trouve davantage dans les capacités d’innovation plutôt que dans le protectionnisme. Le protectionnisme n’est là que lorsque l’on est plus en capacité d’innover Une marque de Smartphone produit aux États-Unis ? Une marque de TV Américaine? Une marque d’équipementier 5 G Américains ? Une marque de précurseurs de médicaments Américaine? Bon courage. Le protectionnisme ne sert a rien lorsque l’on est plus capable d’innover Le protectionnisme est comme la violence , l’arme des faibles.Le protectionnisme de Trump n’a en aucun cas permit de réduire le déficit commercial des États-Unis vis à vis de la Chine, seule l’innovation aurait pu réduire ce dernier.
marc87
C’est pas la faute de l’Europe !<br /> Faut voir le nombre d’impots et de taxes qu’il y a en France, qui a voté les 35h , 5 semaines de conges payés ?<br /> On ne peux pas être compétitif en travaillant moins, je paye 3 fois moins d’impots en Chine qu’en France ! je reste en Chine.
Wen84
Discours absolutiste. Et non le protectionnisme n’est pas l’arme des faibles, ça c’est de la moralisation. Le protectionnisme est une défense non suffisante, mais elle peut avoir son interet.
MqcdupouletBasquez
150 milliards d’Euros déja… parler en Dollars comme monnaie de référence en Europe, c’est limite.<br /> et il y’a 27 pays dans l’Union Européene, donc cela représente 5.5 milliards d’Euros par pays.<br /> C’est donc une goute d’eau à l’échelle de l’Europe.<br /> J’ai du mal à comprendre donc ce chiffre annoncé de 150 milliards comme un frein quelconque. En plus sur 5 ans, tu parles d’une affaire.<br /> @Guillaume1972 le protectionnisme existe depuis bien avant Trump…<br /> Et la dette des US existe depuis très très très longtemps et ne peut se raisonner comme en France.<br /> Si les US le veulent, ils remboursent l’intégralité de leur dette, le Dollars est une monnaie internationale et reconnue, c’est pas un problème, ça le serait d’avantage pour la Chine s’ils remboursaient «&nbsp;tout d’un coup&nbsp;» par l’émission de leur monnaie.<br /> «&nbsp;Le protectionnisme n’est là que lorsque l’on est plus en capacité d’innover&nbsp;»<br /> alors ça c’est totalement faux. Le protectionnisme est là pour preserver un marché concurrentiel.<br /> Par exemple simple l’industrie du textile en France a été ruiné par les importations chinoise à prix totalement cassés car aucune règle n’était mis en place, aucune forme de protectionnisme. Un pays comme la France ne peut pas rivaliser avec un pays faisant travailler des enfants et à des salaires dérisoires et des sécurités environnnementales et de normes totalement abaissés voir inexistants là bas.<br /> Le protectionnisme, c’est ça.<br /> Le protectionnisme, c’est qu’en Chine, une entreprise étrangère ne vient pas comme ça, il y’a là par contre des règles drastiques et c’est comme ça d’ailleurs qu’il y’a la crise avec ARM qui s’est fait volé toute sa division chinoise.
Emelka
Tout simplement parce que l’UE est organise en plusieurs entitees qui travaillent sur des domaines varies, energie, environnement, digital etc…certaines DG se focalisent sur des sujets bien precis. Je ne sais pas pourquoi tu as pu imaginer que je souhaitais diriger l’UE LOL, par contre je ferais certainement mieux que certains dans les cadres technico-legislatifs. Je pense que je dois mettre ce genre de reponse dans le manque de connaissance du domaine et du systeme, jamais trop tard pour apprendre.
Emelka
Travailler pour l’UE non merci, j’ai deja fait sous la presidence de Podesta puis Nicole Fontaine a l’epoque. Je travaille bien plus loin maintenant, c’est mieux.
KlingonBrain
La solution se trouve davantage dans les capacités d’innovation plutôt que dans le protectionnisme. Le protectionnisme n’est là que lorsque l’on est plus en capacité d’innover Une marque de Smartphone produit aux États-Unis ? Une marque de TV Américaine? Une marque d’équipementier 5 G Américains ? Une marque de précurseurs de médicaments Américaine? Bon courage. Le protectionnisme ne sert a rien lorsque l’on est plus capable d’innover Le protectionnisme est comme la violence , l’arme des faibles.Le protectionnisme de Trump n’a en aucun cas permit de réduire le déficit commercial des États-Unis vis à vis de la Chine, seule l’innovation aurait pu réduire ce dernier.<br /> Sincèrement, je crois qu’on a assez entendu cette idéologie utopique dont on peut constater les tristes résultats en Europe. Elle à eu presque 25 ans pour faire ses preuves et il faut maintenant en tirer les conclusions avant que la situation sociale ne tourne vraiment au vinaigre.<br /> Si vous pensez que je plaisante, demandez vous pourquoi l’Europe accuse un tel déficit dans la technologie et pourquoi les USA et la Chine sont largement devant nous. Pourquoi les Gafam, Tesla, ou d’autres ne sont pas européens, etc, etc, etc.<br /> Demandez vous ou sont produits les objets technologiques que vous trouvez dans les magasins alors que des millions de français sont au chômage.<br /> Ouvrez les yeux sur le fait que le protectionnisme réussit très bien à la Chine. Et qu’au même moment, chez nous, on fermait et délocalisait de nombreuses entreprises.<br /> Au passage, je connait très bien le domaine de l’innovation technologique en France et en Europe. Et cet espèce de discours «&nbsp;yaka innover&nbsp;» façon «&nbsp;méthode coué&nbsp;» que l’on entends depuis les années 90 dans la bouche des idéologues et des politiques et que l’on redécouvre à chaque décennie comme si c’était l’idée du siècle. Elle se heurte malheureusement dans la vraie réalité de l’entreprise aux affres d’un marché insuffisamment protégé, insuffisamment rentable.<br /> Parce que oui, il ne suffit pas d’innover, encore faut t’il pouvoir financer ses innovations, les vendre et gagner de l’argent pour grandir. Et ne pas se faire piquer ses ingénieurs et ses startup par des concurrents bien mieux capitalisés.<br /> Les Chinois ont eu l’appui d’une monnaie sous côtée et de réglementations fortement protectionnistes, les USA jouent de la planche à billet, de leur immense complexe militaro-industriel et de leur influence politique pour alimenter la croissance de leurs entreprises et le rachat massif de l’innovation des autres.<br /> Et pendant ce temps la, les Européens et leur «&nbsp;orthodoxie budgétaire&nbsp;» qui ont bien suivi la belle théorie libérale du bouquin, comme des premiers de la classe… sont juste les dindons de la farce. Leurs dirigeants me font penser à Gaston Lagaffe devant un gadget qui ne fonctionne pas «&nbsp;m’enfin&nbsp;». Ca se voit qu’ils n’ont jamais monté, ni dirigé une entreprise pour comprendre pourquoi ce qu’ils font ne peut pas fonctionner.<br /> De fait, la première startup de France, la seule qui donnerait envie d’investir parce qu’elle à de belles perspectives de croissance, c’est… pôle emploi
Blackalf
Emelka:<br /> Je ne sais pas pourquoi tu as pu imaginer que je souhaitais diriger l’UE LOL<br /> Il suffit pourtant d’avoir suivi le fil de la discussion pour le savoir, c’est bien toi qui a parlé le premier de «&nbsp;présidence de l’UE&nbsp;», non ?<br /> Petit résumé :<br /> Emelka:<br /> Quand on voit la presidence de l’UE et la tete de la commission, des clowns au service des big corp, pas etonnant de lire de telles absurdites…<br /> max6:<br /> Je ne doute pas que tu ferais bien mieux à leur place.<br /> Emelka:<br /> Surement, pusique j’ai developpe des strategies et programmes complets de transformation numeriques, developement de technologies «&nbsp;emergentes&nbsp;» (IA, sensors, architectures…) ainsi que des strategies de cyber-securite…donc oui je pense que mes 25 annees d’experiences avec les techs me permettraient de faire mieux en effet<br />
Guillaume1972
Ça fait longtemps que c’est mort. Je me rappelle des discours de début COVID, demain ne sera plus comme aujourd’hui, il faut rapatrier les entreprises,deux ans après, on en est où ?En Europe tout comme aux États-Unis, nous sommes condamnés (malheureusement) a être de simples consommateurs.Le présent et l’avenir se joue en Asie et peut-être en Afrique plus tard.
Guillaume1972
Ah oui, ce serait tellement mieux si il y avait un SMIC européen a 270€ comme en Bulgarie.Ca c’est une superbe idée. Et pourquoi pas revenir aux 48 heures pendant que nous y sommes…48 heures payées 25 avec un SMIC a 270€, ça se serait une riche idée, non?
Guillaume1972
Parlons en du 0rotectionnisme à la Trump, de combien le déficit extérieur des États-Unis vis à vis de la Chine a augmenté pendant son mandat? Il a explosé. Pourquoi? Une des raisons est peut-être que les États-Unis tout comme l’Europe vont de plus en plus n’être que des consommateurs. Il ne faut pas se leurrer, de plus en plus de choses se passent en Asie et ce n’est pas prêt d’évoluer dans l’autre sens.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

MediaTek talonne Apple et frappe un grand coup avec son Dimensity 9000
A moins de 160€, la tablette Lenovo Tab P11 est une vraie belle offfre
Le PC portable convertible Lenovo passe sous la barre des 500€ pendant les Soldes !
iMac Pro : vers un M1 Max à 12 cœurs (au lieu de 10) ?
Intel Arc Alchemist : une fuite présumée dévoile les specs complètes
Intel insiste : n'overclockez pas les Alder Lake non-K, même si ça fonctionne
Même pas sorties, le prix des RTX 3050 brûle déjà les doigts
Pour le Steam Deck, Valve soutient activement le développement de Mesa
La chute du Bitcoin peut-elle débloquer les stocks de cartes graphiques ?
Les performances graphiques du Samsung Xclipse 920 RDNA 2 éclipsent l'Adreno 730
Haut de page