LPM : les professionnels sont inquiets sur l’accès administratif aux données

05 décembre 2013 à 18h04
0
Plusieurs dispositions contenues dans le projet de loi de programmation militaire inquiètent les professionnels du logiciel et du cloud. Le Syntec et l'Afdel estiment que le fait de faciliter l'accès à des données privées, même pour des motifs de sécurité, doit être plus sévèrement encadré.

00FA000005731238-photo-syntec-num-rique-logo.jpg
Actuellement en discussion devant les assemblées, le projet de loi de programmation militaire fait se soulever de nombreuses critiques. Après l'Asic et la Cnil, ce sont désormais aux représentants des professionnels de s'inquiéter de la tournure que prennent les débats. Le Syntec et l'Afdel souhaitent ainsi interpeller les pouvoirs publics afin qu'ils revoient leur copie.

Pour rappel, ce texte prévoit, dans son article 13, de renforcer les prérogatives des pouvoirs publics en matière de surveillance, de lutte et de prévention de la criminalité, ces derniers pouvant avoir plus facilement accès à certaines informations. Le projet évoque alors les données relatives à la localisation des équipements terminaux utilisés, la liste des numéros appelés et appelant, la durée et la date des communications...

L'Association Française des Editeurs de Logiciels et Solutions Internet demande à ce que la Cnil soit davantage associée à ce dispositif. « Elle est en effet l'autorité administrative compétente pour traiter des questions de données personnelles », précise-t-elle dans un communiqué. L'Afdel insiste en précisant que cet article, rédigé dans sa forme actuelle « installe un dispositif permanent de surveillance en temps réel au bénéfice d'un périmètre administratif étendu et sans véritablement limiter le volume des informations collectées ».

Du côté du Syntec Numérique, représentant également les éditeurs de logiciels, évoque la création d'un « système d'accès, en temps réel, au bénéfice des services de sécurité, de défense ». L'organisme demande à ce que les spécialistes du secteur, à savoir le Conseil national du numérique soit consulté sur cette question, avant tout vote définitif.

Chacun s'inquiète enfin des possibles répercussions de ce type de réglementation sur la confiance envers les services en cloud et demandent à ce que la loi ne vienne pas contrarier l'Economie de ce type d'outils.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top