Le mobile et l'automobile portent encore les semi-conducteurs

Par
Le 04 décembre 2014
 0
Les ventes de smartphones et les besoins croissants en équipements connectés dans les automobiles continuent de soutenir le marché des semi-conducteurs, mais cela pourrait ne pas durer longtemps.

L'industrie mondiale des semi-conducteurs se porte mieux que prévu. Le World Semiconductor Trade Statistics vient en effet de relever ses prévisions à 9% de croissance pour l'année 2014, pour un chiffre d'affaires global de 333 milliards de dollars. Principal moteur du secteur : les smartphones. Si leur taux de croissance tend à se tasser, il a dépassé 26% au troisième trimestre. Une dynamique suffisante pour porter les semi-conducteurs.


0230000007794309-photo-semi-conducteur.jpg


L'autre secteur qui a soutenu la demande en semi-conducteurs est l'automobile. Cette industrie est toujours plus demandeuse en puces électroniques. La généralisation des systèmes embarqués d'info-divertissement et l'ajout de fonctions connectées contenant plus de stockage continueront à doper la demande en semi-conducteurs. Malgré ces perspectives, WSTT prévoit un ralentissement du marché dès l'année prochaine.

L'Asie pèsera bientôt 60% du marché


La demande pourrait ralentir à 3,4% en 2015, correspondant à un chiffre d'affaires de 345 milliards de dollars. Si les secteurs de l'automobile et des communications seront toujours attendus en forte croissance ces prochaines années, cela ne suffira pas, selon le groupement, à combler le déclin de la demande liée aux PC. Le cabinet Semi livre de son côté une analyse plus pessimiste, tablant sur une stagnation du secteur en 2016.

Bien sûr, cela dépendra des zones géographiques. D'ici deux ans, la région Asie-Pacifique est amenée à peser quelque 60% de l'ensemble du marché des semi-conducteurs, pesant près de 210 milliards de dollars.


A lire également :




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top