Les marques chinoises tirent le prix des smartphones vers le bas

02 décembre 2014 à 16h38
0
Le marché des smartphones affiche une croissance de 26,3% en 2014. Un taux de progression correct mais qui devrait ralentir de plus en plus d'ici les 4 prochaines années. Tandis qu'Android tire les livraisons à la hausse, iOS concentre une part de plus en plus importante des bénéfices.

00C8000007687795-photo-nexus-6-les-prix-s-envolent.jpg
Dans une moindre mesure, les smartphones suivraient le chemin des tablettes. Le cabinet d'analyses IDC estime qu'environ 1,3 milliard de smartphones auront été livrés d'ici la fin de l'année 2014, soit une progression de 26,3% par rapport à l'an dernier. La croissance reste donc au rendez-vous, mais elle devrait ralentir dans les prochaines années.

En 2015, les livraisons ne devraient augmenter que de 12,2%. Moitié moins que cette année donc. La décélération du marché devrait se poursuivre entre 2014 et 2018. IDC prévoit une progression annuelle moyenne de 9,8% sur cette période, et 1,9 milliards d'unités livrées durant l'année 2018.

Cette évolution est d'autant plus frappante si l'on observe les bénéfices qui devraient être générés durant cette période. Le taux de croissance annuel moyen des revenus ne devrait être que de 4,2% entre 2014 et 2018, indique le cabinet d'analyses.

La raison de cette décélération du marché mondial : une pression accrue sur le prix des terminaux, tiré à la baisse par les constructeurs chinois. « Les consommateurs n'ont plus besoin d'acquérir un smartphone haut de gamme pour être certains d'obtenir une qualité de matériel ou d'expérience convenable », explique Melissa Chau, Senior Research Manager chez IDC.

Cette année, le prix moyen mondial d'un smartphone devrait être d'environ 238 euros. Un tarif qui ne devrait pas beaucoup évoluer sur les marchés matures (Etats-Unis, Europe de l'Ouest, Canada et Japon), puisque « les vaisseaux amiraux des principaux constructeurs se différencient de moins en moins les uns des autres » au fil du temps, indique le cabinet.

Android tire les livraisons, iOS les bénéfices



Entre 2014 et 2018, le système d'exploitation de Google continuerait de tirer les volumes de livraisons à la hausse. A l'issu de cette période, Android devrait posséder 80% de parts de marché et 61% des bénéfices de l'industrie. Ces deux chiffres seraient malgré tout inférieurs aux résultats actuels de l'OS, qui compte pour 82,3% des livraisons en 2014, et 66,6% des bénéfices. Une baisse profitant principalement à Windows Phone, qui devrait avoir 5,6% de parts de marché et 4,2% des bénéfices en 2018, contre 2,7 % et 2% cette année.

Quant à iOS, son positionnement haut de gamme devrait tirer la croissance des bénéfices, malgré une part de marché de moins en moins importante. D'ici 2018, le système d'exploitation d'Apple posséderait 13,8% de parts de marché, contre 12,8% en 2014. En revanche, il représenterait 33,8% de l'ensemble des revenus générés par les constructeurs de smartphones, soit 3,4% de plus qu'en 2014.

Enfin, IDC note qu'il sera impossible pour les nouveaux OS mobiles comme Tizen (Samsung) et Firefox de concurrencer Android sur le terrain du prix des terminaux puisqu'ils sont tirés à la baisse par les constructeurs chinois, et que Google possède également sa stratégie dans le secteur du low-cost, avec les terminaux de la gamme One. Ils devront impérativement se rendre attractifs par d'autres manières pour parvenir à croître.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Steam ajoute un tag « LGBTQ+ » et ouvre un hub dédié à ces contenus
Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Volkswagen garantira les batteries de l'ID.3 pendant 8 ans : une première
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
Bill Gates considère que
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
scroll top