Les marques chinoises tirent le prix des smartphones vers le bas

02 décembre 2014 à 16h38
0
Le marché des smartphones affiche une croissance de 26,3% en 2014. Un taux de progression correct mais qui devrait ralentir de plus en plus d'ici les 4 prochaines années. Tandis qu'Android tire les livraisons à la hausse, iOS concentre une part de plus en plus importante des bénéfices.

00C8000007687795-photo-nexus-6-les-prix-s-envolent.jpg
Dans une moindre mesure, les smartphones suivraient le chemin des tablettes. Le cabinet d'analyses IDC estime qu'environ 1,3 milliard de smartphones auront été livrés d'ici la fin de l'année 2014, soit une progression de 26,3% par rapport à l'an dernier. La croissance reste donc au rendez-vous, mais elle devrait ralentir dans les prochaines années.

En 2015, les livraisons ne devraient augmenter que de 12,2%. Moitié moins que cette année donc. La décélération du marché devrait se poursuivre entre 2014 et 2018. IDC prévoit une progression annuelle moyenne de 9,8% sur cette période, et 1,9 milliards d'unités livrées durant l'année 2018.

Cette évolution est d'autant plus frappante si l'on observe les bénéfices qui devraient être générés durant cette période. Le taux de croissance annuel moyen des revenus ne devrait être que de 4,2% entre 2014 et 2018, indique le cabinet d'analyses.

La raison de cette décélération du marché mondial : une pression accrue sur le prix des terminaux, tiré à la baisse par les constructeurs chinois. « Les consommateurs n'ont plus besoin d'acquérir un smartphone haut de gamme pour être certains d'obtenir une qualité de matériel ou d'expérience convenable », explique Melissa Chau, Senior Research Manager chez IDC.

Cette année, le prix moyen mondial d'un smartphone devrait être d'environ 238 euros. Un tarif qui ne devrait pas beaucoup évoluer sur les marchés matures (Etats-Unis, Europe de l'Ouest, Canada et Japon), puisque « les vaisseaux amiraux des principaux constructeurs se différencient de moins en moins les uns des autres » au fil du temps, indique le cabinet.

Android tire les livraisons, iOS les bénéfices

Entre 2014 et 2018, le système d'exploitation de Google continuerait de tirer les volumes de livraisons à la hausse. A l'issu de cette période, Android devrait posséder 80% de parts de marché et 61% des bénéfices de l'industrie. Ces deux chiffres seraient malgré tout inférieurs aux résultats actuels de l'OS, qui compte pour 82,3% des livraisons en 2014, et 66,6% des bénéfices. Une baisse profitant principalement à Windows Phone, qui devrait avoir 5,6% de parts de marché et 4,2% des bénéfices en 2018, contre 2,7 % et 2% cette année.

Quant à iOS, son positionnement haut de gamme devrait tirer la croissance des bénéfices, malgré une part de marché de moins en moins importante. D'ici 2018, le système d'exploitation d'Apple posséderait 13,8% de parts de marché, contre 12,8% en 2014. En revanche, il représenterait 33,8% de l'ensemble des revenus générés par les constructeurs de smartphones, soit 3,4% de plus qu'en 2014.

Enfin, IDC note qu'il sera impossible pour les nouveaux OS mobiles comme Tizen (Samsung) et Firefox de concurrencer Android sur le terrain du prix des terminaux puisqu'ils sont tirés à la baisse par les constructeurs chinois, et que Google possède également sa stratégie dans le secteur du low-cost, avec les terminaux de la gamme One. Ils devront impérativement se rendre attractifs par d'autres manières pour parvenir à croître.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
La filière éolienne française se porte bien et continue de créer des emplois
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
La bande annonce de Star Wars, l'ascension de Skywalker, est là !
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top