Texas Instruments finit 2012 sur des recettes en repli de 13%

0
L'américain Texas Instruments conclut une année 2012 au terme de laquelle il a décidé díabandonner la production de puces à destination des mobiles. Son chiffre díaffaires a reculé de 7% sur douze mois.

00F0000005475799-photo-texas-instruments-logo.jpg
Le fabricant américain de puces électroniques, Texas Instruments, a connu une fin díannée difficile : désengagement du mobile, suppression 1 700 postes et résultats en chute libre ont émaillé son dernier trimestre, où il a souffert de la concurrence sur le segment des SoC (system-on-chip). Ainsi le texan a-t-il publié un chiffre díaffaires pour ces trois mois échus de 2,9 milliards de dollars, en repli annuel de 13%. Sur l'année, les ventes ont atteint 12,8 milliards, 7% de moins quíen 2011.

Mais c'est en termes de bénéfices que TI a beaucoup perdu. Les profits du quatrième trimestre ont été divisés par trois comparé aux trois mois précédents, et ont chuté de 11% sur un an, à 264 millions de dollars. Sur l'ensemble de 2012, les bénéfices du texan ont atteint 1,7 milliard de dollars, soit 21% de moins que l'année passée. Ce qui a véritablement grevé les gains de la société, c'est la perte de près de 400 millions de dollars enregistrée sur les mobiles au dernier trimestre, comparé à un profit de 112 millions en 2011.

« Nous continuons à opérer dans un environnement de faible demande », souligne le p-dg du groupe, Rich Templeton, dans un communiqué. « Notre visibilité sur l'avenir demeure limitée et nos clients restent réticents à s'engager dans des commandes, mais cela provient aussi du fait qu'ils opèrent avec des inventaires faibles », a-t-il ajouté.

Les puces embarquées déclinent aussi

Alors quíil tente de recentrer son activité sur les processeurs embarqués, où il pourra notamment faire valoir son SoC EMAP 5, Texas Instruments n'a pas non plus brillé sur ce secteur, entre octobre et décembre. « La croissance de ces puces dans les systèmes embarqués sera plus lente que dans les appareils mobiles, mais sera plus stable et plus rentable », indiquait Ti en septembre. En 2012, cette branche a pourtant reculé de 7%, à1,9 milliard de dollars. Avec des profits en chute libre de 55%.

En fin d'année toutefois, la division de processeurs embarqués a progressé de 6% en termes de revenus, à 469 millions de dollars. Les bénéfices ont également progressé, pour s'établir à 16 millions. Une croissance que TI met au crédit de meilleures commandes dans le secteur automobile.

Enfin, les revenus de l'analogique ont légèrement décliné au dernier trimestre. TI a réalisé 1,7 milliard de dollars de chiffre d'affaires, soit 2% de moins que l'an passé, alors que les bénéfices sont restés stables à 420 millions. Sur l'année, cette activité s'est tout de même améliorée de 10% à près de 7 milliards de dollars.

Pour le premier trimestre de l'exercice 2013, Texas Instruments envisage un chiffre d'affaires compris entre 2,69 et 2,91 milliards de dollars, contre des prévisions moyennes à 2,89 milliards de dollars.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Live Japon : Porte-monnaie électronique, 2/3 de convaincus, 1/3 de rétifs
Microsoft : bientôt une version d'Outlook pour ARM ?
Orange lance la 4G à Paris Opéra et ouvrira 10 villes en avril
Twitter, le réseau qui valait 9 milliards de dollars ?
Orange lancera de nouveaux forfaits Origami avec 4G le 7 février
Revue de Web : si Steam intégrait Instagram
Samsung Galaxy Xcover 2 : nouveau smartphone Android étanche pour baroudeurs
Infographie : MEGA décrypté par Clubic
Emploi informatique : l’Europe estime que 700 000 postes sont à pourvoir
Automatisation : VMware met 30 millions dans Puppet Labs
Haut de page