Oracle veut racheter un fabricant de puces

Par
Le 24 septembre 2010
 0
00c8000001641068-photo-oracle-logo.jpg
Hier, à l'occasion de la conférence annuelle d'Oracle à San Francisco, Larry Ellison, le PDG du groupe, a déclaré que « vous (alliez) commencer à nous voir acheter des fabricants de puces. » Le mouvement de l'éditeur dans le hardware a débuté avec le rachat de Sun Microsystems et de ses serveurs, et pourrait donc se poursuivre.

Et le modèle de Larry Ellison, c'est Steve Jobs. Il veut lui aussi contrôler hardware et software, il veut lui aussi détenir les brevets des puces qui font tourner ses systèmes. L'une des filiales d'Oracle, Sparc, utilise déjà en partie ses propres puces dans ses serveurs.

En cinq ans, Oracle a déjà réalisé 65 acquisitions. Selon un analyste de la région de San Francisco, Doug Freedman, les cibles potentielles d'Oracle pourraient être rien de moins qu'IBM, AMD ou NVIDIA.

Avec cette acquisition, Oracle veut doubler son activité hardware. Au dernier trimestre, les ventes de cette division ont atteint 1,7 milliard de dollars. Avec son offre de cloud in a box, et les gammes de serveurs haut de gamme dévoilés depuis quelques semaines, Oracle semble donc investir un peu plus les entreprises de taille importante. Des marges supérieures, ainsi qu'un pressentiment que « c'est le futur de l'informatique » semblent guider Ellison.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top