Le co-fondateur de Microsoft attaque en justice les grandes sociétés du web... sauf Microsoft

30 août 2010 à 11h23
0
012C000002604176-photo-paul-allen.jpg
Une entreprise détenue par le co-fondateur de Microsoft Paul Allen, baptisée Interval Licensing, vient de porter plainte contre Google, Apple, Facebook et d'autres entreprises présentes sur le web pour violation de brevets relevant de sa propriété intellectuelle sur des technologies de recherche, de multimédia, de fenêtres surgissantes et de gestion de bases de données.

Interval Licensing a rempli son dépôt de plainte auprès de la cour du district ouest de Washington. La liste exhaustive des entreprises visée est : AOL, Apple, Ebay, Facebook, Google, Netflix, Office Depot, OfficeMax, Staples, Yahoo et Youtube. Ces entreprises auraient toutes violé la propriété intellectuelle d'Interval Licensing, selon le porte-parole de Paul Allen, David Postman.

Interval Licensing détient en fait le portefeuille de brevets de l'ex-Interval Research, fondé par Paul Allen et David Liddle en 1992 autour des systèmes de recherche d'informations, des communications, et de l'informatique. Selon Interval, les brevets présents dans la plainte sont tous liés à des technologies fondamentales du web, développées par Interval Research dans les années 1990.

Selon Postman, Interval Research est un contributeur révolutionnaire au développement de l'Internet commercial. Les brevets sont fondamentaux pour le développement de l'e-commerce et la recherche en ligne, selon lui. Facebook, premier à réagir, a estimé que « ces poursuites sont totalement dénuées de fondement, » et a d'ores et déjà annoncé qu'il allait « les combattre vigoureusement. »

Mais pour David Postman, « cette plainte est nécessaire pour protéger notre investissement dans l'innovation. Nous ne rachetons pas de brevets sur des technologies développées par d'autres entreprises, comme nous ne revendiquons pas de brevets qui appartiennent à quelqu'un d'autre. Ces brevets ont été développés par et pour Interval. » Une façon d'affirmer qu'Interval Licensing n'est pas un troll à la propriété intellectuelle, même si en réalité, les technologies n'ont pas été développées par lui, mais par feu Interval Research.

C'est pourtant ce que pense Google, qui comme Facebook, rejette les accusations. « Cette plainte contre quelques-unes des entreprises les plus innovantes des Etats-Unis reflète une malheureuse tendance des gens à tenter de gagner la compétition dans les tribunaux plutôt que sur le marché. L'innovation - et non les litiges - est la façon d'apporter au marché les types de produits et services qui profitent à des millions de gens autour du monde. » Le Wall Street Journal précise par ailleurs que Paul Allen, « un pionnier du logiciel informatique, n'a développé aucune de ces technologies lui-même, mais en détient les droits. »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top