Le co-fondateur de Microsoft attaque en justice les grandes sociétés du web... sauf Microsoft

le 30 août 2010
 0
012C000002604176-photo-paul-allen.jpg
Une entreprise détenue par le co-fondateur de Microsoft Paul Allen, baptisée Interval Licensing, vient de porter plainte contre Google, Apple, Facebook et d'autres entreprises présentes sur le web pour violation de brevets relevant de sa propriété intellectuelle sur des technologies de recherche, de multimédia, de fenêtres surgissantes et de gestion de bases de données.

Interval Licensing a rempli son dépôt de plainte auprès de la cour du district ouest de Washington. La liste exhaustive des entreprises visée est : AOL, Apple, Ebay, Facebook, Google, Netflix, Office Depot, OfficeMax, Staples, Yahoo et Youtube. Ces entreprises auraient toutes violé la propriété intellectuelle d'Interval Licensing, selon le porte-parole de Paul Allen, David Postman.

Interval Licensing détient en fait le portefeuille de brevets de l'ex-Interval Research, fondé par Paul Allen et David Liddle en 1992 autour des systèmes de recherche d'informations, des communications, et de l'informatique. Selon Interval, les brevets présents dans la plainte sont tous liés à des technologies fondamentales du web, développées par Interval Research dans les années 1990.

Selon Postman, Interval Research est un contributeur révolutionnaire au développement de l'Internet commercial. Les brevets sont fondamentaux pour le développement de l'e-commerce et la recherche en ligne, selon lui. Facebook, premier à réagir, a estimé que « ces poursuites sont totalement dénuées de fondement, » et a d'ores et déjà annoncé qu'il allait « les combattre vigoureusement. »

Mais pour David Postman, « cette plainte est nécessaire pour protéger notre investissement dans l'innovation. Nous ne rachetons pas de brevets sur des technologies développées par d'autres entreprises, comme nous ne revendiquons pas de brevets qui appartiennent à quelqu'un d'autre. Ces brevets ont été développés par et pour Interval. » Une façon d'affirmer qu'Interval Licensing n'est pas un troll à la propriété intellectuelle, même si en réalité, les technologies n'ont pas été développées par lui, mais par feu Interval Research.

C'est pourtant ce que pense Google, qui comme Facebook, rejette les accusations. « Cette plainte contre quelques-unes des entreprises les plus innovantes des Etats-Unis reflète une malheureuse tendance des gens à tenter de gagner la compétition dans les tribunaux plutôt que sur le marché. L'innovation - et non les litiges - est la façon d'apporter au marché les types de produits et services qui profitent à des millions de gens autour du monde. » Le Wall Street Journal précise par ailleurs que Paul Allen, « un pionnier du logiciel informatique, n'a développé aucune de ces technologies lui-même, mais en détient les droits. »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Microsoft assure que ses data centers utiliseront 60% d'énergie renouvelable d'ici 2020
Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
scroll top