Intel et Micron partenaires pour une nouvelle usine de flash NAND

le 15 juillet 2010 à 12h35
0
03311622-photo-intel-logo.jpg
Intel et Micron vont construire une nouvelle usine en partenariat pour les puces flash de type NAND avant la fin de l'année, selon le site d'informations économiques Digitimes.

C'est donc une nouvelle usine, qui viendrait s'ajouter à la liste déjà longue des concurrents d'Intel. Toshiba a notamment annoncé la construction d'une nouvelle usine au Japon, qui débute ce mois-ci et devrait être opérationnelle au début de l'année 2011. Samsung prévoit une nouvelle fabrique en Corée du Sud, qui pourrait être mise en service l'année prochaine.

Si les usines de puces flash coûtent cher, et rendent les constructeurs généralement réticents à investir autant, la demande toujours croissante en fait un investissement rentable. Les cycles de ventes sont toutefois traditionnellement fluctuants, alternant entre périodes de pénuries et de sur-capacité. La dernière période de surproduction a amené une restructuration du marché, avec notamment le rachat de Numonyx par Micron au début de l'année.

03375800-photo-micron-logo.jpg
L'explosion des ventes de smartphones met la pression sur la production de mémoire flash, de même que l'utilisation croissante de ce type de stockage dans différents appareils, comme les tablettes. Les opérateurs tentent donc de sécuriser leurs approvisionnements, comme l'ont montré les récents rachats de Violin Memory et de Fusion-io, respectivement par Toshiba et Samsung.

Intel travaille avec le fabricant de disques Hitachi GST pour développer un SSD, et les puces flash de Micron sont notamment utilisées par des vendeurs de périphériques de stockage, comme Nimbus Data. Avec les produits hybriques (disque dur et flash) qui émergent, comme le Momendus XT de Seagate et un projet similaire de Toshiba, on peut s'attendre à une pression encore accrue sur la mémoire flash.

Intel et Micron ont réalisé leur partenariat dans le but de partager les productions de leur future usine. Les deux entreprises sont convaincues que l'industrie ne retournera pas à une période de sur-capacité, qui pourrait détruire la rentabilité des fabricants de puces NAND.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
IT business
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Renault ZOE 2 : prix, caractéristiques, disponibilité... Que sait-on du futur modèle électrique ?
Withings annonce Move Timeless Chic, une montre qui allie élégance, technologie et endurance
L'UE accuse la Russie de désinformation lors des élections
Incredibox : le jeu de beatbox musical français qui cartonne
Google Assistant : la mémorisation automatique du stationnement réactivée
Iliad, maison mère de Free, partenaire du projet de cryptomonnaire de Facebook
Salon du Bourget - L’avion électrique d’easyJet et de Wright Electric dans les airs dans 10 ans
L'application de bureau Twitter de nouveau disponible pour les utilisateurs de macOS
Une base de données laisse filer les informations professionnelles d'1,6 million de personnes
L'application Google teste l'affichage des signets pour ses résultats vidéo
scroll top