Oracle lance sa nouvelle suite de Business Intelligence

07 juillet 2010 à 16h36
0
0096000003290876-photo-oracle.jpg
Trois années de développement ont été nécessaires pour cette version 11g de la suite logicielle Oracle Business Intelligence Enterprise Edition (OBIEE). Elle est finalement dévoilée aujourd'hui par Oracle au cours d'un événement spécial à Londres. OBIEE 11g est la mise à jour la plus importante depuis le rachat par Oracle de la suite il y a quelques années.

Dans un billet de blog, l'entreprise a décrit la suite comme une plateforme leader avec des statistiques et analyses améliorées, et une gestion poussée de la visualisation, de la recherche, de la collaboration et du système. L'éditeur a révélé peu de détails jusqu'ici, affirmant toutefois que OBIEE 11g permettrait aux entreprises mieux gérer les interactions entre les activités d'analyse décisionnelle et la planification des ressources.

L'architecture de la suite a été repensée pour être entièrement basée sur le web. Elle prend en charge les sources de données hétérogènes, et s'intègre bien avec le language relationnel XML et les bases de données OLAP. Database Trends and Applications avait détaillé quelques-unes des fonctions d'OBIEE 11g avant l'heure. Une meilleure intégration avec Fusion, Scorecard et Essbase Online Analytical Processing Server sont parmi les avancées connues.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

SFR adopte à son tour les numéros en 07
Les chercheurs en sécurité ne veulent plus aider Microsoft
IBM Aquasar : un supercalculateur refroidi à l'eau chaude
L'Arjel met en demeure 19 sites de paris en ligne
Hitachi LifeStudio : des disques qui réorganisent automatiquement vos données
Chromium : bientôt  la prise en charge de l'accéléromètre
Blizzard annonce la fin de l'anonymat sur ses forums
Microsoft pourrait faire un plan social d'ampleur réduite
Nouveaux résultats records attendus pour Samsung
Nokia revend sa division Modem pour $200 millions
Haut de page