Xiaomi signe un partenariat exclusif avec Meitu, spécialiste des technos de selfie

23 novembre 2018 à 10h51
0
meitu

L'entreprise chinoise Xiaomi, quatrième sur le marché de la vente de smartphones, cherche à diversifier ses appareils. Elle a en effet annoncé son rapprochement avec Meitu, réputée pour ses technologies de selfie.

Meitu est une entreprise chinoise, connue pour ses applications de retouche pour les selfies. Mais la société commercialise également des smartphones bénéficiant de ses technos, ainsi que de capteurs photo optimisés.

Xiaomi vise un public plus large

L'accord conclu entre Xiaomi et Meitu prévoit la reprise de cette activité par le géant chinois. Il s'occupera notamment de l'ensemble des travaux consacrés à la conception, la production, la recherche et le développement, ou encore le marketing. Il reversera 10 à 15 % des bénéfices des ventes à Meitu.

De plus, Xiaomi bénéficiera d'une licence exclusive sur les technologies de son partenaire, comprenant notamment des algorithmes d'embellissement, une retouche intelligente ou une reconnaissance faciale.

De cette façon, Xiaomi espère conquérir de nouvelles cibles en Chine. Avant de poursuivre son expansion sur le marché européen, sur lequel le constructeur a récemment débarqué.

Source : TechCrunch
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Derniers actualités

La tablette pliante de Samsung arrive bientôt. Êtes-vous sensibles à ce genre d'avancée technologique ?
Moins de 150€ pour ce très bel écran gamer signé Acer
Microsoft et Unity s'associent dans le but de créer une infrastructure cloud pour les développeurs
À son tour, Google traîne Sonos en justice pour violation de brevets
Craquez pour le smartphone 5G Google Pixel 5 à son plus bas prix
ColorOS 13 arrive en bêta, découvrez la liste des smartphones compatibles
Faites des économies sur cet écran Philips de 27
Darty casse le prix de cet écran PC Lenovo 2K de 27
Vous ne pourrez bientôt plus synchroniser votre Fibit avec un PC ou un Mac
Starlink, l'internet par satellite est trop cher ? Le service divise son prix par deux en France
Haut de page