Xiaomi : une nouvelle menace pour Google ?

18 février 2015 à 12h27
0
Le constructeur chinois Xiaomi connait une croissance fulgurante et les premières tensions avec Google sont déjà palpables.

Avec sa gamme de smartphones Android Mi, Xiaomi fait partie de ces constructeurs qui cassent les prix avec des terminaux haut de gamme. La société, dont le vice-président n'est autre que Hugo Barra, anciennement vice-président de la division Android chez Google, a même dépassé Samsung en Chine. Aujourd'hui, la firme est valorisée à près de 40 milliards d'euros.

07910169-photo-idc-chine.jpg


Selon les derniers chiffres du cabinet IDC portant sur l'année 2014, la part de marché de Xiaomi en Chine serait de 12,5% contre 5,3% un an plus tôt (+186,5%). De son côté, Samsung enregistre une baisse à 12,1% contre 18,7% en 2013. Lenovo et Huawei sont positionnés respectivement en troisième et quatrième place.

D'après le magazine The Information, cette croissance ne laisserait pas Google indifférent. La firme californienne percevrait déjà une menace. Plusieurs employés estiment que Xiaomi encourage les utilisateurs à opter pour ses services plutôt que pour ceux de Google. La société développe non seulement son propre OS MIUI articulé sur Android, mais également son service de stockage MiCloud et sa messagerie MiTalk.

0226000007910223-photo-mi4.jpg


On le sait, pour certifier ses partenaires Google met en place des contrats assez stricts avec les fabricants pour donner un maximum de visibilité à ses services. Or en Chine, les smartphones de Xiaomi ne sont pas certifiés par Google et au démarrage du téléphone, l'internaute n'est pas d'emblée invité à se connecter à son compte Google. Ce dernier sera toutefois requis pour bénéficier du Play store, car Xiaomi met à disposition sur sa plateforme de téléchargement un petit paquet qui se chargera de l'installer.

Xiaomi étend ses activités à l'international où la société commercialise, pour le moment, des smartphones certifiés par Google. La firme devrait même s'inviter aux Etats-Unis. Dans un premier temps, elle n'y commercialisera que des accessoires.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top