Il n’y a aura probablement pas de Teslaquila : le Mexique n’est pas d’accord

Par
Le 15 novembre 2018
 0
teslaquila couv.jpg

Si Elon Musk voulait commercialiser une boisson nommée « Teslaquila », visiblement largement inspirée de la tequila classique. Mais le Mexique, patrie de cet alcool, voit cette initiative d'un mauvais oeil.

Le 12 octobre dernier, le fondateur de Tesla, Elon Musk, publiait un laconique « Teslaquila coming soon » sur son compte Twitter. Le tweet était accompagné d'une photo sur laquelle il avait fait apparaître le logo provisoire de la boisson. Mais le Conseil de réglementation de la tequila (CRT) au Mexique - une très sérieuse institution - s'est opposé au projet de l'entrepreneur américain, comme le rapporte Reuters. Le nom « Teslaquila » évoquerait un peu trop le mot tequila, protégé aux yeux du CRT.

L'industrie de la tequila rappelle à l'ordre Elon Musk

Au Mexique, on ne rigole pas avec la tequila ! Il faut dire que l'industrie pèse plusieurs milliards de dollars, et le CRT veille à ce que les producteurs respectent les règles s'agissant de la dénomination d'origine.

Dans un communiqué, l'institution a précisé que « si elle veut que Teslaquila soit viable en tant que tequila, (Tesla) devra s'associer à un producteur autorisé de tequila, se conformer à certaines normes et demander l'autorisation de l'Institut mexicain de la propriété industrielle. » Le CRT ajoute que l'alcool doit être produit dans les États mexicains de Guanajuato, Jalisco, Michoacan, Nayarit ou Tamaulipas.

Mais que va faire Musk de la Teslaquila ?

Elon Musk, qui a déposé en octobre une demande d'enregistrement de la marque Teslaquila, veut peut-être suivre l'exemple de George Clooney, qui a réussi à revendre pour un milliard de dollars sa propre marque de tequila, Casamigos, à l'anglais Diageo qui possède notamment la célèbre bière Guinness.


Modifié le 15/11/2018 à 15h07
scroll top