Sony ferme une usine et licencie 2 000 employés au Japon

19 octobre 2012 à 14h08
0
Le japonais Sony va fermer une usine d'objectifs pour appareils photo et réduire la voilure sur le segment des mobiles classiques. En outre, il supprimera 2 000 postes, dont 1 000 au siège à Tokyo.

00C8000001458532-photo-logo-sony.jpg
Le plan de restructuration de Sony, annoncé en avril dernier, prend forme. Le fabricant d'électronique grand public, qui prévoit de se séparer de 10 000 employés dans le monde, a développé le volet japonais de ce dégraissage : 2 000 de ses salariés quitteront la société d'ici la fin 2012, notamment via des départs à la retraite anticipés et non remplacés. Sony précise que la moitié de ces suppressions environ concerne le siège social de l'entreprise, à Tokyo. « Dans un environnement très concurrentiel, Sony a dû prendre des mesures pour se revitaliser et renouer avec la croissance sur le segment de l'électronique grand public », explique la société nippone.

La division Home Entertainment (télévision et audio) est aussi visée par cette restructuration. Elle devrait perdre 20% de ses effectifs d'ici la fin du mois d'octobre grâce à des « transferts d'employés en dehors de la société ». Le groupe ne donne pas plus de précisions. Lors de la publication de ses résultats financiers du premier trimestre fiscal 2012-2013, clos au 30 juin, cette branche était ressortie comme étant la moins rentable, affichant un repli annuel de 26%. Un résultat tiré vers le bas par l'effondrement des ventes de téléviseurs de 35% sur la période.

Sony ajoute qu'il fermera une usine en mars 2013. Celle-ci produit des objectifs pour appareils photo numériques et des téléphones portables. Une partie de l'activité dévolue aux mobiles classiques sera purement arrêtée, alors que l'autre morceau sera transféré sur deux autres sites. Sony justifie ce choix par son recentrage sur les smartphones, un secteur plus porteur. Contacté par l'AFP, un porte-parole du groupe affirme ne pas savoir combien des 840 employés seront licenciés.

Aussi, précisons que le rachat des parts que détenait Sony dans sa co-entreprise avec Ericsson a pour conséquence le déménagement, ce mois d'octobre, du siège de la société nouvellement créée, Sony Mobile, de la Suède vers le Japon. Dans le but de réduire les coûts de cette structure et d'en optimiser l'efficacité opérationnelle, le groupe japonais avait annoncé en août vouloir supprimer 1 000 postes en Suède. Ce point n'a pas été abordé dans la communication du 19 octobre.

Le plan global de 10 000 suppressions d'emplois concernera aussi des sites de productions en Asie et en Europe. Additionné à la restructuration de 2008 à 2011 qui a conduit à 16 000 licenciements, il doit mener Sony sur le chemin de la rentabilité d'ici la fin de l'exercice fiscal 2012-2013. Or, celui-ci a bien mal commencé : le chiffre d'affaires a coulé de 77% sur un an, dès le premier trimestre.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nokia stoppe le développement de Symbian (MàJ)
Télévision : ne dites plus 4K, mais Ultra HD
Windows 8 : Toshiba intégrera un équivalent du menu démarrer
Huawei : aucune preuve d'espionnage, dit la Maison Blanche
Firefox Marketplace disponible sur Android en version alpha
Skype compte plus de 280 millions d'utilisateurs
Neufbox 4 : un downgrade pour corriger les dysfonctionnements
Mozilla remotive ses troupes avec un programme de récompense
Kim Dotcom parle de Mega :
Canonical promet plusieurs surprises pour Ubuntu 13.04
Haut de page