Sony VPL-XW séries : nos premières impressions des nouveaux vidéoprojecteurs Ultra HD natifs

David Nogueira
Spécialiste automobile
26 avril 2022 à 16h00
12
Sony VPL-XW Series © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Source lumineuse laser, nouvelles matrices SXRD 0,61 pouce, processeur X1 Ultimate, nouveaux blocs optiques, rendu HDR et algorithmes de traitement de l’image en pagaille… Ces Sony VPL-XW5000ES et VPL-XW7000ES apportent une sérieuse évolution sur le marché de la vidéo projection Ultra HD à domicile.

Avis aux passionnés de Home Cinema, Sony vient d’annoncer les vidéoprojecteurs VPL-XW5000ES et VPL-XW7000ES. Des produits plutôt hors norme mais, les habitués de la marque l'auront sans doute deviné, clairement pas accessibles à toutes les bourses.

Sony © Sony
© Sony

Oubliez ici le procédé de « vobulation » qui consiste à créer une fausse définition Ultra HD à partir d'une matrice Full HD afin de contenir les coûts. Ces vidéoprojecteur cinéma, dit « fond de salle », projette de vraies images en Ultra Haute Définition native et tout cela à évidemment un coût.
D'autant que la plateforme SXRD est mise à jour pour utiliser des matrices 0,61 pouce qui seraient les plus compactes du marché. Mais aussi somptueux soit le résultat, le ticket d'entrée est particulièrement élevé comme nous avions déjà pu le voir avec le Sony VPL-VW290ES, et les Sony VPL-XW5000ES et VPL-XW7000ES seront commercialisés dans le courant de l'été à respectivement 5 999 euros et... 14 999 euros !

Sony VPL-XW séries © Sony
À gauche, le VPL-XW7000ES. À droite, le VPL-XW5000ES - Sony

« Aouch ! », n'est-ce pas ? Pour leur défense, admettons qu'aucun téléviseur à ces niveaux de prix n'est capable de vous livrer une image aussi grande et aussi impressionnante.

Caractéristiques communes et évolutions majeures

Cette nouvelle gamme XW Series abandonne la projection 4K Cinéma d'une définition de 4 096 x 2 160 pixels pour revenir à de l'Ultra Haute Définition, que l'on connaît sur les téléviseurs (3 840 x 2 160 pixels). Cette définition est ici obtenue à partir de la nouvelle plateforme constituée de trois matrices SXRD de 0,61 pouce, que Sony nous décrit comme étant plus petites que les anciennes. De quoi réduire au passage la taille des vidéoprojecteurs eux-mêmes.

Si chacun pourra tirer ses conclusions en fonction de ses usages, c'est un choix assumé par le constructeur, qui est d'ailleurs passé leader sur ce segment de produits à plus de 3 000 euros, avec 53 % des parts du marché à fin décembre 2021.

Sony VPL-XW7000ES © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Toujours selon la présentation de Sony, et dans l'habitude de ses cycles de renouvellement d'environ six ans, cette série XW représenterait une évolution majeure, concrétisée ici par l'utilisation d'une source lumineuse à base de diodes laser (Z-Phosphor). Outre le fait de ne plus utiliser de mercure dans le produit, cette technologie promet une durée de vie de l'ordre de 20 000 heures. De quoi considérer ces monstres comme de véritables alternatives aux téléviseurs conventionnels, dont ils s'approprient d'ailleurs le processeur Sony X1 Ultimate, que l'on trouve également sur le vidéoprojecteur de luxe de la marque, le VPL-GTZ380 vendu la bagatelle de 79 990 euros !

Sony VPL-XW5000ES © David Nogueira
Les Sony VPL-XW Series sont proposés en blanc et noir - Sony

La Sony XA Ultimate fait ainsi office de référence, de par son efficacité sur les différentes couches de traitement de l'image. Elle a évidemment été retravaillée ici pour les besoins de la vidéoprojection et plus particulièrement pour le traitement des sources HDR qui nécessitent un traitement particulier.

Sony nous indique par exemple que sur les VPL-XW, la puissance de calcul du processeur serait 2,8 fois supérieure à celle du précédent X1, offrant ainsi la latence suffisante aux ingénieurs pour y implémenter des algorithmes de traitement de l'image plus perfectionnées.
On trouve donc dans ces vidéoprojecteurs une couche dite « haute résolution » qui exploite l'intelligence artificielle de la puce pour analyser le contenu de la source (Dual Database processing), identifier les objets, l'avant plan, l'arrière-plan (technologie appelée Object-Based Super Resolution) et ainsi renforcer numériquement la netteté de l'image (Digital Focus Optimizer), y compris dans les coins.

Sony VPL-XW5000ES © Sony
Le Sony VPL-XW5000ES - Sony

À cette source lumineuse laser et cette puce X1 Ultimate s'ajoutent de nouveaux blocs optiques à polarisation uniforme, gage d'une meilleure reproduction de l'image sur toute la surface de la projection. Sony promet d'ailleurs de meilleurs contrastes (nous attendons des données plus précises), une luminosité accrue et la prise en charge d'un plus large spectre des couleurs.

La technologie TriLuminos Pro appuyée par ses algorithmes « object-based HDR Remaster » et « Dynamic HDR Enhancer » permettraient d'atteindre une couverture de 95 % de l'espace colorimétrique DCI-P3, une reproduction fidèle et une plage dynamique remarquable. Il semblerait toutefois que cette capacité soit surtout valable pour le XW7000ES, mais, si cela se vérifie lors des tests, ce serait déjà une véritable performance.
Rappelons que le VPL-VW290ES s'était déjà montré excellent avec un Delta E moyen mesuré à 1,8, soit une fidélité parfaite des couleurs.

Sony VPL-XW5000ES : les caractéristiques techniques

L'écart de prix qui sépare les deux modèles nous mettait déjà la puce à l'oreille : il existe évidemment des écarts techniques entre le XW5000ES et le XW7000ES. Vous trouverez ci-dessous la fiche technique du premier, mais notez que que la différence principale concerne la conception du bloc optique et la puissance lumineuse. Cette dernière est annoncée à 2000 lumens (contre 3 200 pour le XW7000ES).

Sony VPL-XW5000ES © David Nogueira
Les molettes de décalage du bloc sont cachées sous cette trappe - D. Nogueira pour Clubic

Le bloc optique, dont la conception serait empruntée aux équipes de la division photo de Sony, est composée de 10 éléments (un élément résine et neuf éléments en verre) et profite d'une conception asphérique et d'une lentille frontale de 54 mm de diamètre. À noter que le ratio de projection est de 1:1,38 - 2,21 et que le « Lens Shift », certes important (V±71 %, H±25 %), est manuel.

Fiche technique Sony VPL-XW5000ES

Caractéristiques techniques

Système d'exploitation
Propriétaire
Type de puce
Processeur Sony X1 Ultimate

Connectiques

Entrées vidéo
HDMI 2.0 (x2)
Connecteur(s) additionnels
USB 2.0 Type A

Connectivité

Wi-Fi
Non
Bluetooth
Non
Ethernet
Oui
NFC
Non
AirPlay
Non

Projection

Technologie de projection
LCOS (SXRD, D-ILA)
Résolution native
3840 x 2160 pixels
Résolution d’affichage
3840 x 2160 pixels
Luminosité
2000 ANSI Lumens
Durée de vie de l'éclairage
20 000µs
Norme HDR
HDR10
Ratio de focale
1:1.38 - 2.21
Lens shift horizontale
Oui
Lens shift verticale
Oui
Correction trapézoïdale horizontale
oui, +/- 25%
Correction trapézoïdale verticale
oui, +/-71%

Caractéristiques physiques

Hauteur
20cm
Largeur
46cm
Profondeur
47,2cm
Poids
13kg
Haut-parleurs
Non
Sony VPL-XW5000ES © David Nogueira
© Sony

Sony VPL-XW7000ES : les caractéristiques techniques

Le modèle le plus haut de gamme profite lui aussi de cette nouvelle optique asphérique offrant un point de focus plus précis sur l'intégralité de l'image, mais sa conception est plus élaborée encore. Elle est composée de 13 éléments (un élément en résine et 12 en verre) et affiche une lentille frontale de 70 mm de diamètre. Le ratio d'image évolue aussi (1:1,35 - 2,84) ; le Lens Shift est motorisé et plus important encore (V±85%, H±36%) ; enfin la puissance de la source Laser passe à 3 200 lumens.

Fiche technique Sony VPL-XW7000ES

Caractéristiques techniques

Système d'exploitation
Propriétaire
Type de puce
SXRD

Connectiques

Entrées vidéo
HDMI 2.0 (x2)
Connecteur(s) additionnels
USB Type A

Connectivité

Wi-Fi
Non
Bluetooth
Non
Ethernet
Oui
NFC
Non
AirPlay
Non

Projection

Technologie de projection
LCOS (SXRD, D-ILA)
Résolution native
3840 x 2160 pixels
Résolution d’affichage
3840 x 2160 pixels
Luminosité
3200 ANSI Lumens
Durée de vie de l'éclairage
20 000h
Norme HDR
HDR10
Ratio de focale
1:1.35 - 2.84
Correction trapézoïdale horizontale
oui
Correction trapézoïdale verticale
oui

Caractéristiques physiques

Hauteur
21cm
Largeur
46cm
Profondeur
51,7cm
Poids
14kg
Haut-parleurs
Non

Nos premières impressions : c’est dingue !

Nous avons pu découvrir ces produits à l’occasion d’une présentation au siège français de Sony. Vous ne serez sans doute pas surpris d’apprendre que ces deux modèles se sont montrés épatants. Le choix opéré par Sony de basculer sur une définition Ultra HD n'a posé aucun problème avec les contenus Blu-Ray 16/9e diffusés sur l'immense toile technique de 3,5 m de long.

Sony VPL-XW5000ES © David Nogueira
Sony VPL-XW5000ES - D. Nogueira pour Clubic

Le spectacle est entier, et ce, dès les démonstrations du VPL-XW5000ES. Ce modèle presque « grand public » propose une image avec un piqué rare et un rendu tel que nous avions vraiment l’impression d’assister à une projection en salle de cinéma. Une prestation d’autant plus appréciable que nous étions tous installés dans ce qui fait initialement office de salle de réunion.

Sony VPL-XW5000ES © David Nogueira
Sony VPL-XW5000ES - D. Nogueira pour Clubic

Gageons que les personnes qui investissent un tel budget dans un vidéoprojecteur prennent aussi le soin d’accommoder le cadre, mais la bonne nouvelle c’est que même si vous avez des murs et un plafond blancs - comme c’était le cas lors de la présentation - le résultat reste excellent !

Sony VPL-XW5000ES © David Nogueira
Sony VPL-XW5000ES - D. Nogueira pour Clubic

Sans surprise, Sony a plutôt bien choisi ses démonstrations, avec des boucles notamment issues de dessins animés très colorés, mais à la plage dynamique assez vaste. La technologie SXRD combinée au dispositif laser fait merveille. Sur une telle surface d’affichage, il va sans dire que la construction du bloc optique joue un rôle primordial dans la netteté qui s'applique à l’intégralité de la surface.

Sony VPL-XW7000ES © David Nogueira
Avec le VPL-XW7000ES le piqué et la luminosité montent d'un sacré cran - D. Nogueira pour Clubic
Sony VPL-XW7000ES © David Nogueira
Sony VPL-XW7000ES - D. Nogueira pour Clubic

Une première expérience savoureuse qui devient plus impressionnante encore en comparant les deux modèles.

L'extrait de A star is born, en l'occurrence, qui nous avait déjà séduit par son piqué avec le XW5000ES, s'est montré bien meilleur encore sur le modèle très haut de gamme. Le delta de puissance se manifeste dans une reproduction HDR, saisissante pour un vidéoprojecteur. Les quelques photos de comparaison devraient vous aider à faire la différence, malgré les conditions lumineuses de la pièce. À noter que nous n'avons pas changé les réglages, verrouillés en mode manuel. L'image du VPL-XW5000ES est toujours représentée dans la partie droite.

Sony VPL-XW5000ES © David Nogueira
À droite la projection du 5000ES à gauche celle du 7000ES - D. Nogueira pour Clubic

L'image du 5000ES pourrait sembler fade, mais c'est naturellement lié à la captation. Pour autant, le 7000ES est plus impressionnant. Les détails dans les cheveux et sur le micro sont saisissants.

Sony VPL-XW5000ES © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Même constat ici où nous avions presque l'impression que le micro était en 3D avec le modèle XW7000ES. Si on peut avoir l'impression que l'image est partiellement sur-exposée avec le 7000ES, c'est là aussi lié à la captation et le fait que nous avions verrouillé les réglages en mode manuel.

Sony VPL-XW5000ES © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Ici, tout est meilleur avec le 7000ES, la netteté de l'avant plan, les détails dans les cheveux, et sur le micro encore une fois. Impossible de ne pas observer les détails qui apparaissent dans l'arrière plan.

Sony VPL-XW5000ES © David Nogueira

Ce dernier exemple se passerait presque de commentaires. Observez comme tout est beaucoup plus lisible dans cette scène sombre. Le VPL-XW7000ES joue de ses 3 200 lumens (soit 1 200 de mieux que le VPL-XW5000ES) pour faire ressortir plus efficacement non seulement ce qu'il se passe sur la scène, mais aussi au niveau du public.

Des capacités pour le jeu

Si ces vidéoprojecteurs ne sont clairement pas des produits très abordables, Sony les destine pourtant au « grand public », en opposition aux produits pros et semi-pros dédiés aux salles de cinéma. Une cible qui pourrait notamment être intéressé par des performances haut de gamme en matière de gaming, sujet évidemment évoqué par Sony lors de la présentation des produits.

Sony VPL-XW7000ES © David Nogueira

Malheureusement, aucun de ces deux modèles n'est pourvu d'une connectique HDMI 2.1 : seulement deux prises HDMI 2.0 accessibles sur le flanc. Gloups ! Pas très réjouissant.

Nous avons partagé notre désillusion sur ce point avec les équipes françaises qui se justifient par le fait que ces vidéoprojecteurs offrent un temps de latence très faible par rapport à la concurrence. Il serait ici de 13 ms en 1080p@120 Hz et de 21 mz en Ultra HD @60Hz.

Sony VPL-XW5000ES © David Nogueira

Et s'il est évident que l'input lag ne fait pas tout et que la fluidité est un critère tout aussi important, il nous faut bien reconnaître que la démonstration à laquelle nous avons assistée était assez séduisante. Gran Turismo 7 défile sous nos yeux avec une fluidité tout à fait convenable, une belle netteté de l'image qui fait pourtant ici 3,5 m de base et des contrastes à vous en décoller les rétines. Aucun doute, l'expérience est énorme : on en voudrait un à la maison !

Sony VPL-XW5000ES © David Nogueira

La fluidité en jeu est donc agréable, l'immersion complètement dingue sur un tel écran et vous pouvez voir ci-dessus que, même avec l'effet de vitesse du jeu, les contours restent nets. On ne note pas de décrochage (tearing) et nous avons même été très agréablement surpris par le piqué de la police d'écriture dans le bord gauche de l'image où figurent les noms des pilotes. Bravo Sony !

Des vidéoprojecteurs (très) chers, mais toujours pas connectés

Plus lumineux, plus performants, ne craignant plus les utilisations prolongées et ne nécessitant plus de temps de chauffe (ni de refroidissement d'ailleurs) ces deux produits (très) haut de gamme pourraient donc remplacer un téléviseur en faveur de projections immenses et somptueuses.

Reste que nous regrettons toujours autant que Sony ne propose pas à sa clientèle un système d'exploitation façon Google TV (ou Android TV) qu'il maîtrise si bien sur le marché des téléviseurs. Au regard de l'utilisation de la puce X1 Ultimate et de ses capacités d'upscalling cela aurait été plus que pertinent, ne serait-ce que pour accéder à tous ses contenus en streaming sans avoir passer par une solution externe.
Un point que nous avons partagé avec le constructeur et pour lequel les porte-paroles français n'ont pour l'heure pas de réponse claire à nous apporter.

Dommage, surtout lorsqu'on sait que ces vidéoprojecteurs ne disposent que de deux prises HDMI 2.0, et que Sony propose sur ses téléviseurs le service Ultra HD Bravia Core, qui aurait été redoutable sur ce type de produit.

Rappelons pour finir que les VPL-XW5000ES et VPL-7000ES seront disponibles dans le courant de l'été à des tarifs respectifs de 5 999 euros et 14 999 euros. Il paraît que quand on aime, on ne compte pas.

Clubic compare de manière indépendante et objective les meilleurs modèles de vidéoprojecteurs et projecteurs laser. Cliquez pour en savoir plus.
Lire la suite

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
11
clockover
« Des vidéoprojecteurs (très) chers, mais toujours pas connectés »<br /> « Reste que nous regrettons toujours autant que Sony ne propose pas à sa clientèle un système d’exploitation façon Google TV (ou Android TV) »<br /> NON ! On n’en veut pas !<br /> Mettre 15 000 € dans un videoproj pour se retrouver sur Android Oreo.<br /> Mais vous êtes sérieux ??
Doss
C’est clair, un Vp a ce prix peu le garder 8ans donc a quoi bon un OS qui sera a la traine dans 3 ans et remplacé par une simple clef à 50€.
Cornichon_91
Si ils pouvaient faire de même pour les téléviseurs… Résultat on paye 2000€ pour avoir aucune mise à jour 3 ans après
cpicchio
J’ai un JVC d’une gamme similaire qui date de… 2011 et encore très satisfait de son image (mais surtout, ne pas assister à une démo des nouveaux modèles )
MqcdupouletBasquez
Pour moi, ça a toujours été clair, les vrais vidéo projecteurs commencent à 5.000€.<br /> Maintenant, comme pour l’audio, ce sont des prix négociables, donc plus souvent vers 4.000-4.500€ pour une entrée de gamme.<br /> Perso j’ai le VW260ES, j’adore ! Maintenant, c’est sur c’est pas le « vrai » 4K HDR, mais ça reste tout à fait honorable.<br /> Pour moi, la barre symbolique du changement, c’est de passer de l’ampoule classique au LED ou je ne sais plus comment ça s’appel.<br /> Mais changer toutes les 3.000-5.000h, à 300€ l’ampoule, c’est pas très agréable pour un objet à un tel prix.<br /> Après 15.000€, j’aurais du mal à débourser cet argent, même si je pourrais théoriquement. C’est dur de se dire qu’on va claquer autant de blé là dedans qui pourrait être investit dans des trucs pour le coup « rentables ».
kroman
Tu vas utiliser quoi, 3 lampes pendant la durée de vie de ton projecteur ? Ça représente environ 20% du prix d’achat pour un budget de 5000, c’est pas le bout du monde.
raptor_mk2
Je crois que tu n’as rien compris .<br /> C’est un projecteur laser et avant que tu ne change quoi que se soit ,il seras passer 10 ans .
pecore
6000€, c’est vrai que ça pique mais il n’y a pas si longtemps on présentait ici un projecteur Ultra HD à 50 000€ (voire plus, je n’arrive plus à retrouver l’article), alors on peut saluer le prix quasiment divisé par 10.<br /> Mais surtout, enfin des projecteurs Ultra HD natifs sans cette p****n de lampe allogène. Merci à SONY pour ça et espérons que cela donnera à la concurrence l’envie de faire de même.
mikrocefal
quid de la 3D ?
pecore
Débourser 200 ou 300€ pour faire marcher un appareil qui t’a déjà couté un bras ce n’est jamais plaisant et tu peux tabler sur un changement tous les deux ans si tu utilises ton projecteur comme une TV de salon.<br /> Mais le pire c’est qu’avant de devenir inutilisable ta lampe va progressivement s’affaiblir et te donner une image de plus en plus sombre, t’obligeant à jouer avec tes réglages et à dégrader ton image.<br /> Enfin ces lampes chauffent et nécessitent donc plus de ventilation (bruit) et elles mettent une plombe à s’allumer et à s’éteindre, là ou les lasers ne prennent que quelques secondes.
kroman
À 5000€, même en mode éco l’image doit être nickel non? La lampe tient beaucoup plus longtemps comme ça.<br /> J’ai un simple projecteur Optoma HD. Même à 4m50 de distance de projection et 3m30 de diagonale le mode éco va bien et c’est silencieux contrairement au mode lumineux. J’utilise juste le mode plus lumineux pour les films 3d ou si j’ai pas envie d’un peu fermer les rideaux.<br /> Je l’utilise pas mal tous les jours pour jouer ou regarder des vidéos, séries ou films mais pas de TV. 1800h en 2ans et 4 mois, pas de dégradation visible pour le moment. Ma lampe est donnée pour 10000 h en éco, donc j’ai de la marge !
Urleur
Sa fait chers et c’est dommage, La TV à encore de beaux jours devant elle (même les très grand format).
Doss
Personne n’a dit que ce remplace la TV… et des VP 4k on en trouve a 900€.<br /> Sur un bon films en blu ray, jamais j’utilise mon Oled 4k, la TV c’est bien pour jouer ou le streaming mais sur un bluray l’image de mon VP SXRD 1080p de 2013 est irremplaçables.<br /> Mais bon je vais attendre un peu avant de le remplacer par un SXRD 4k, dont je n’ose pas imaginer le piquer telement que mon 1080p fait encore tres bien le job même face à ma TV 4k.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Sony lance les LinkBuds S, des WF-1000Xm4 simplifiés mais next-gen... et brouille encore les pistes
On connaît le prix des Google Pixel Buds Pro en France... et c'est une bonne surprise !
Après sa
Turtle Beach dévoile une oreillette-micro gamer pour smartphone et ordinateur
Cette barre de son Sony voit son prix diminuer de plus de 100€ !
Sony WH-1000Xm5 : le roi des casques nomades révolutionne enfin son design et perfectionne sa technologie
Officiellement abandonnés par Apple, les iPod sont déjà en rupture de stock
Workspace, Google Assistant, Android 13, Pixel 6A, Pixel Buds Pro : ce qu'il faut retenir de la Google I/O 2022
Pixel Buds Pro : Google annonce ses nouveaux écouteurs sans-fil à réduction de bruit active
Sonos Ray : la promesse d'un son maxi au prix et au format mini
Haut de page