Samsung propose une application un peu trop curieuse pour une machine à laver connectée

15 juillet 2021 à 18h25
11
Samsung © Darty
© Samsung

Pour contrôler votre lave-linge Samsung à distance, l’application Samsung Smart Washer vous demande un accès à vos contacts, votre localisation et même votre appareil photo.

Pour contrôler leur machine à laver connectée Samsung, certains utilisateurs passent par l’application dédiée baptisée Smart Washer ; une application en apparence anodine, mais qui requiert pourtant plusieurs autorisations telles que l’accès aux contacts ou à l’appareil photo pour fonctionner. Des indiscrétions dénoncées par de nombreux consommateurs depuis plusieurs mois.

Des demandes injustifiées selon les utilisateurs

Si certains se plaignent sur des sites communautaires comme Reddit, d’autres expriment directement le mécontentement sur le Google Play Store, sur lequel Smart Washer est actuellement notée 2/5. Dans les nombreux commentaires de désapprobation, c’est bien l’insatiable appétit de l’application en matière d’autorisations qui ressort.

« Nécessite d'accéder aux contacts et photos ! Pourquoi faire ? », « Une catastrophe. Demande plein de permissions inutiles (contact/appels) et crash dans le cas où on ne les attribue pas », peut-on lire par exemple. À noter que des critiques similaires concernent une autre application de la firme coréenne : Samsung Smart Home.

Selon le descriptif fourni par Samsung, ces autorisations d'accès sont requises pour des raisons concrètes. La localisation par exemple, permettrait de « rechercher d’autres appareils de lavage à proximité » ; l’accès au téléphone serait requis pour « appeler le centre de réparation » ; l’accès à l’appareil photo aurait pour but de « fournir des informations d'erreur après avoir photographié le code d'erreur du produit à l'aide de la fonction de vérification intelligente » ; et les contacts seraient uniquement « utilisés pour accéder aux informations du compte Samsung ».

En dépit de ces justifications, toutes ces autorisations semblent effectivement excessives, surtout pour un simple lave-linge. Pour ne rien arranger, le passé ne plaide pas en faveur de Samsung, dont les TV connectées ont été soupçonnées à plusieurs reprises d’écouter les conversations des utilisateurs.

Une nouvelle application plus vertueuse ?

Soulignons toutefois que les deux applications mentionnées ci-dessus ne sont plus mises à jour depuis quelques mois. En outre, il semble que l’entreprise se montre plus respectueuse de la vie privée avec sa récente application SmartThings. En effet, pour cette dernière, les autorisations d'accès à la position, à l’appareil photo ou encore aux contacts ne sont que facultatives. La firme précise également qu’il est possible « d’utiliser l'application sans autorisations optionnelles, mais certaines fonctions peuvent être limitées ».

Aussi, si vous possédez un appareil connecté Samsung et que vous souhaitez utiliser une application pour le contrôler à distance, mieux vaut peut-être privilégier SmartThings plutôt que d'anciennes applications.

Source : Vice

Modifié le 15/07/2021 à 18h25
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
11
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Reolink Argus 2 : une caméra de surveillance sans fil et solaire en promo pour les Soldes
Sony présente les ensembles premium HT-A9 et HT-A7000, tout pour un son 3D dans le salon
Le robot aspirateur Ecovacs Deebot N8+ à prix bradé, voici une offre à couper le souffle !
HomePod : la mise à jour d'iOS 14.6 peut rendre hors service l'enceinte d'Apple
Jet Bot, la gamme d'aspirateurs robots de Samsung, est désormais disponible en France
L'AirTag, trop facile à ouvrir, doit être gardé hors de portée des enfants, selon le régulateur australien
Arlo dévoile sa nouvelle caméra Pro 4 avec connexion directe au Wi-Fi
Soldes d'été : la brosse à dents Y-Brush cartonne avec son prix cassé
Les Bretons de Delta Dore se voient bien en leader européen de la maison connectée
Lenovo dévoile son nouvel écran connecté Smart Clock 2 équipé d'un chargeur sans fil
Haut de page