Samsung lance officiellement ses Galaxy Book Go et Go 5G, propulsés par du Qualcomm Snapdragon 7c Gen 2

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
08 juin 2021 à 16h30
7
Samsung Galaxy Book Go-1 © © Samsung
© Samsung

Samsung enrichit son line-up de PC portables en lançant une nouvelle machine propulsée par une puce Qualcomm Snapdragon 7c Gen 2. Avec elle, Samsung vise la mobilité et la productivité.

Il pourra convenir aux étudiants, à certaines entreprises et aux utilisateurs cherchant en premier lieu un appareil taillé pour la bureautique et le multimédia léger, le Galaxy Book Go de Samsung arrivera le 10 juin prochain sur le marché américain… à un prix de départ mini : 349 dollars. Il sera complété, plus tard cette année explique Samsung, d'une version 5G.

Un Snapdragon 7c Gen2 sous le capot

Pour animer cette petite machine de 14 pouces (dont l'écran sera probablement Full HD), Samsung compte sur le nouveau Snapdragon 7c Gen2, lancé par Qualcomm en mai. Cette puce reprend la plupart des spécifications techniques du Snapdragon 7c premier du nom, mais avec des fréquences revues à la hausse, une sécurité renforcée, un modem 4G intégré (il sera d'ailleurs possible d'opter pour un Galaxy Book Go 4G, avec emplacement SIM, en option) et une efficacité énergétique légèrement peaufinée. Elle sera ici couplée à 4 Go ou 8 Go de RAM (LPDDR4X) et 64 ou 128 Go de stockage.

L'intérêt du Galaxy Book Go / Book Go 5G est aussi d'être animé par Windows 10. Il pourra donc bénéficier de l'écosystème logiciel de Microsoft. Samsung promet enfin une webcam 720p, une charnière permettant d'incliner l'écran à 180 degrés et une certification Dolby Atmos pour une meilleure expérience sonore. Dans son communiqué, Samsung évoque aussi une bonne autonomie, estimée à 18 heures, ainsi qu'un châssis conçu pour être résistant. La batterie atteint ici les 42,3 Wh et la connectique s'axe sur deux ports USB-C, un port USB 2.0, un lecteur Micro SD et une prise casque Jack 3,5 mm.

Samsung Galaxy Book Go-2 © © Samsung
Samsung Galaxy Book Go © © Samsung

Pas de sortie française… pour l'instant

Comme évoqué plus haut, Samsung proposera plus tard en 2021 une variante 5G de l'appareil. Cette dernière ne se contentera pas d'un Snapdragon 7c Gen2 (qui intègre seulement un modem 4G), mais passera sur un SoC Snapdragon 8cx Gen 2, plus rapide et doté d'une puce 5G intégrée. Son prix et sa date de sortie précise ne sont pas encore connus.

Nous avons contacté Samsung France pour savoir si le Galaxy Book Go sera disponible dans l'Hexagone, mais la marque nous a indiqué ne pas avoir d'information à ce propos dans l'immédiat.

Sources : Samsung / Communiqué Samsung sur GuruD

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
7
Gwynplaine
Démarrer par le bas est le meilleur moyen d’avoir un échec à la clé.
Pernel
Ça va mouliner a mort, c’est dommage sur le papier c’est bien.
Wen84
Du tout. C’est pas forcement idiot de pas s’aligner sur le meme marché qu’Apple par exemple.
Jerome_Peru
Snapdragon et Windows 10 - Du coup c’est avec Windows 10 on ARM ? celui qui est deja mort…
Nico7as
surtout avec un processeur beaucoup, beaucoup moins puissant.<br /> Même le plus haut de gamme, 8cx Gen3 est très loin derrière le M1.
Wen84
Jerome_Peru:<br /> celui qui est deja mort…<br /> Il va falloir m’expliquer d’où il est mort ? Alors que MS travaille à fond dessus et sur l’émulation 64 bits. Mais t’es peut etre juste mal informé
pocketalex
Les Macs M1 offrent 15h d’autonomie, et des performances qui explosent celle des core i5 (série U) qu’ils remplacent et chatouillent les core i7 à i9 (série H, sur certains points) des Macbook Pro 16" et autres Dell XPS 15<br /> Les PC sous Snapdragon offrent 15h d’autonomie, et des performance qui dépassent «&nbsp;à peine&nbsp;» celles d’un Celeron de 2015<br /> Moi je dis : bon courage !
pocketalex
Wen84:<br /> Il va falloir m’expliquer d’où il est mort ? Alors que MS travaille à fond dessus et sur l’émulation 64 bits. Mais t’es peut etre juste mal informé<br /> C’est très simple<br /> 2012 : Microsoft sort les Surfaces RT. Les premières machines sous ARM faisant tourner Windows. Enfin, une version spécifique de Windows, incompatible avec la logithèque x86.<br /> Les développeurs ont attendu les ventes avant de porter leurs apps. Les utilisateurs ont attendu les apps avant d’acheter<br /> Le serpent s’est mordu la queue, les Surface RT sont reparties des revendeurs par palettes entières, gros flop<br /> 2017 : Plusieurs fabricants de PC (HP, Dell, etc) ont sorti des machines sous ARM : HP Envy X2, Asus Novago, etc. Propulsé par des Snapdragon 835, ces machines permettaient de faire tourner la logithèque x86 en attendant le portage des applications. Enfin … uniquement les applications 32bits. Et pour les drivers, aucun disponible. Votre imprimante ? inutilisable !<br /> Et c’est pas fini : le Snapdragon est loin d’être un CPU performant pour un ordinateur, et comme aucune application n’avait été portée, les logiciels tournaient en émulation. Et un CPU modeste qui fait de l’émulation, je vous laisse imaginer le résultat. Une catastrophe.<br /> Les développeurs ont attendu les ventes avant de porter leurs apps. Les utilisateurs ont attendu les apps avant d’acheter<br /> Le serpent s’est encore mordu la queue, gros flop<br /> 2019 : Microsoft sort la Surface X, dotée d’un CPU SQ1 (puis SQ2) basé sur … les snapdragon 8xx. Outre le manque d’applications natives (donc émulation et performances catastrphiques), l’impossibilité encore et toujours de faire tourner des apps x64 (sauf à passer par le programme Windows Insider, allez expliquez ça a mamie qui a acheté la tablette), le manque de drivers qui rend les imprimantes et autres périphériques … inutilisables, j’en passe et des pires. bref, c’est pas le raz de marée de ventes<br /> Et ainsi de suite, outre les «&nbsp;quelques petits soucis&nbsp;» de Windows 10 Arm, comme le fait de ne pouvoir utiliser ses périphériques (sauf si le constructeur a porté le driver sous ARM), ou ses applications x64 (toujours en beta test), ou les jeux qui ne fonctionnent pas, ou les incompatibilités encore constatées ici et là, bref outre ces «&nbsp;tous petits détails&nbsp;», les développeurs attendent encore et toujours que les ventes décollent, et les acheteurs attendent encore et toujours que les apps soient portées nativement<br /> Le gros souci du marché ARM sur PC s’appelle Intel.<br /> Et un peu AMD aussi.<br /> Tant que les PC sous ARM cohabiteront avec les PC sous x86, leur décollage sera difficile. Souci qu’Apple n’a pas rencontré car toutes ses gammes vont progressivement basculer vers la nouvelle architecture, forçant les développeurs à s’adapter. Ou à quitter un juteux marché.<br /> Sur PC, on est forcé à rien du tout, 99.99999% des ventes sont des machines sous x86, quel intérêt d’investir temps et argent pour une micro miette de marché ?<br /> Réponse : aucun intérêt !<br /> Franchement, c’est pas gagné cette histoire.
Wen84
Excuse moi. A aucun moment, ça ne dit que Windows ARM est mort. Avec la Surface X (sortie en deux modèles), MS place ses pions, parce qu’ils sont bien conscients que les CPU ARM pourraient se démocratiser.<br /> «&nbsp;Tant que les PC sous ARM cohabiteront avec les PC sous x86, leur décollage sera difficile. Souci qu’Apple n’a pas rencontré car toutes ses gammes vont progressivement basculer vers la nouvelle architecture, forçant les développeurs à s’adapter.&nbsp;» =&gt; Déjà c’est faux qu’Apple va pas avoir les deux archis qui cohabitent pendant quelques années (Ils ont annoncé deux ans, mais en vrai t’auras encore des utilisateurs pendant au moins 5 ou 6 ans). C’est en général assez facile de compiler des programmes pour deux archis différents, surtout avec les outils actuels qui sont de plus en plus agnostique à la plateformes. Après je ne nie pas que ce sera plus rapide pour Apple. Mais quand tu dis que c’est impossible de faire cohabiter les deux archis, autant y a quelques années, je t’aurais dit oui, autant là ça devient de plus en plus jouables.<br /> «&nbsp;u ses applications x64 (toujours en beta test)&nbsp;» =&gt; En beta test, comme tu le dis, donc tout sauf mort. En attendant, ils ont meme réussi à faire tourner GTA V emulé avec un windows ARM sur Mac M1. <br /> Non mais sérieux j’entend tes arguments et il serait idiot de les nier, le probleme c’est qu’ils ne prouvent pas que windows ARM est mort. En fait, c’est le genre d’argument un peu comme les gars qui disaient qu’on pouvait pas traverser l’océan à une époque. Oui, y a des problématiques. Est ce impossible ou mort ? Non. En fait l’erreur de MS serait de ne pas mettre des oeufs dans ce panier là, alors que tout le monde pousse dans cette direction. Vu que NVidia est sur le point de racheter ARM, tu peux meme imaginer que le monde du gaming y passe tot ou tard.
pocketalex
@Wen84<br /> Ou ai-je écrit à quelque moment que ce soit que c’est «&nbsp;impossible&nbsp;» ?<br /> Tu t’acharnes à démontrer qu’est «&nbsp;possible&nbsp;» un truc dont je n’ai à aucun moment affirmé «&nbsp;c’est impossible&nbsp;»<br /> Je donne juste mon point de vue : vu la structuration du marché PC, l’omniprésence d’Intel (et AMD), la façon dont les choses avancent … j’ai franchement du mal à entrevoir quelque succès à Windows ARM et aux PC ARM<br /> Mais tout est possible :<br /> Qualcomm, Samsung ou je ne sais qui peut nous présenter demain un CPU ARM digne d’un Silicon d’Apple, qui décoiffe tout une fois mis dans un PC. C’est possible ! Mais à l’heure actuelle … ça n’existe pas. A peine à l’état de projet. Alors que les Macs M1 sont disponibles dans les étals depuis plus de 6 mois, et que les M1X (ou M2) arrivent à la rentrée<br /> Microsoft peut nous finaliser l’émulateur x86 pour ARM et en plus nous garnir d’un 100% de compatibilité avec le logithèque x86, et en plus nous présenter les trésors d’optimisation qui font que l’émulation balance du bois vert comme Rosetta 2, et en plus les constructeurs de périphériques peuvent tous annoncer avoir développé leurs drivers pour ARM pour tous leurs périphériques de ces 10 dernières années. Mais actuellement on est tellement loin de tout ça<br /> Tous les éditeurs peuvent annoncer le portage de leurs applications sous ARM, et de découvrir des performances inédites tout en consommant que dalle, mais à date seul Adobe a vaguement parlé d’un portage de Photoshop, et rien que Photoshop, et sinon c’est le désert de Gobi<br /> Intel peut tout à fait rester les bras croisés et regarder sa pdm fondre sans rien faire du tout.<br /> etc, etc<br /> Déja j’ai jamais dit «&nbsp;c’est mort&nbsp;», c’est un autre contributeur qui a utilisé ces mots<br /> Moi j’ai simplement regardé les tentatives précédentes, parceque c’est pas nouveau, et vu comment ça s’est terminé à chaque fois je me permets d’exprimer quelques doute<br /> Et j’ai simplement listé les points à passer pour y arriver, et vu l’état du marché, vu l’implication des acteurs, vu le gros bordel que c’est … je pense sincèrement que c’est pas gagné.<br /> Après, si comme les leaks l’annoncent, les M1X vont faire encore plus de mal que les M1 l’ont fait, alors on aura une dynamique ARM de plus en plus pressante dans le monde PC et peut-être les choses vont s’accélérer, je sais pas. Moi je dis pas que c’est mort, mais j’ai vraiment du mal à entrevoir une transition à succès. Et si c’est une cohabitation, j’ai peur que ce ne soit pas mieux.<br /> On verra bien
Wen84
Eh bien tu répondais à ma question. Et ma question était de m’expliquer «&nbsp;d’où il est mort&nbsp;»<br /> Pour le reste, vu que tu répond sans répondre visiblement pas à ma question, je ne vois pas l’interet d’écrire un pavé en réponse et épargne toi ce mal, car là je vais pas prendre la peine de lire le tien de haut en bas, car pas le temps
pocketalex
Je pense que l’on ne se comprend pas mais en même temps c’est pas grave du tout<br /> restons en là, il faut beau dehors, il faut en profiter en terrasse avec les amis
Gwynplaine
Tu te souviens des EEE PC ? Idem là, et les processeurs ARM Qualcomn Snapdragon ne sont pas au niveau face à Apple est son M1.
Wen84
Pas au niveau ne veut pas dire qu’ils ne seront jamais au niveau… mais c’est sur que si personne ne fait rien, ils ne le seront jamais. Rappel : AMD songe au ARM. NVidia doit racheter ARM. C’est surement pas pour se tourner les pouces.<br /> «&nbsp;Tu te souviens des EEE PC ?&nbsp;» =&gt; Moi aussi je peux citer des exemples inverse, tu te souviens pas des chromebook que tout le monde disait mort ? C’est pas un argument.
pocketalex
«&nbsp;Tu te souviens des EEE PC ? Idem là, et les processeurs ARM Qualcomn Snapdragon ne sont pas au niveau face à Apple est son M1&nbsp;»<br /> Tu mélanges des choux et des patates<br /> Les EEEPC étaient des PC low-cost au format demi-A4 qui ne faisaient qu’exploiter des puces entrée de gamme, si on voulait mieux on avait mieux<br /> les CPU ARM actuels sur PC ne sont pas des puces entrées de gamme, c’est le mieux du mieux que l’on peut trouver actuellement. Il s’avère qu’elles sont aux fraises par rapport à ce que propose Intel actuellement, et seul Apple a réussi à proposer une alternative crédible, mais la comparaison est relativement bancale<br /> Comme le dit @Wen84 : plusieurs fondeurs sont sur le coup (Qualcomm, Samsung, nVidia, AMD) et un jour sortira un CPU ARM pour PC qui pourra, je l’espère, rivaliser avec un i5 ou un i9 … et non avec un Celeron
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Apacer et Zadak annoncent les premiers SSD PCIe 5.0, débits monstrueux à la clé
500 Hz : ASUS et NVIDIA annoncent un écran e-sport au rafraîchissement hallucinant
Ce code promo fait chuter le prix du PC portable Lenovo Legion 5
Une belle remise sur cette chaise de bureau ergonomique
HP installe des puces Alder Lake et ARC dans ses Spectre x360 en 13,5 et 16 pouces
Amazon brade le prix du clavier Logitech K380 en ce moment !
Vous ne trouverez pas le pack Logitech MK220 moins cher ailleurs
Le Processeur AMD Ryzen 9 5900X à prix très intéressant chez Amazon
C'est officiel, le ROG Phone 6 d'Asus adoptera le Snapdragon 8+ Gen 1
Le prix du Chromebook Lenovo Duet en chute libre
Haut de page