BlackBerry confie ses smartphones à d'autres

28 septembre 2016 à 16h28
0
BlackBerry aura tenté d'imposer ses smartphones en ciblant les professionnels et la sécurité, mais il va finalement en lâcher le développement, au profit des logiciels, sa nouvelle locomotive.

BlackBerry s'éloigne un peu plus encore des smartphones, qui ont pourtant fait le succès de la marque canadienne en 2008. En janvier déjà, l'ex-RIM avait envoyé un signal fort en sortant le Priv, son premier smartphone Android, tournant le dos à son système d'exploitation maison. De bonne facture, celui-ci n'a pas suffi à relancer la marque. Aujourd'hui, elle annonce renoncer à la construction de nouveaux smartphones.

« La société prévoit de mettre fin à tous les développements internes de matériel et de confier cela à des partenaires », explique John Chen, PDG de l'entreprise, dans le communiqué de présentation des résultats financiers du deuxième trimestre fiscal. Il suffit justement de jeter un œil au bilan pour bien comprendre que l'activité mobile est un vrai boulet au pied, contrairement aux logiciels, qui offrent une bouffée d'air frais.

Vers des BlackBerry en marque blanche

Sur le premier semestre de l'année, BlackBerry a réalisé une bascule entre les logiciels et le matériel. Les premiers ont atteint 156 millions de dollars de chiffre d'affaires au deuxième trimestre, contre 105 millions pour les seconds. Alors que les logiciels confirment leur statut de centre de profit, avec un bénéfice net de 28 millions de dollars, les seconds continuent d'être un foyer de pertes, à hauteur de 8 millions de dollars.


08560402-photo-blackberry-dtek60.jpg
Avec le DTEK50 et ici, le DTEK60, BlackBerry s'appuie sur le fabricant chinois TCL et le design de l'Alcatel Idol 4 et 4 Pro - Crédit : BlackBerry.


« Nous sommes en train d'atteindre un point d'inflexion dans notre stratégie », commente John Chen, qui se félicite de « fondations financières solides ». Avec un chiffre d'affaires global en déclin de 31 % sur un an, à 334 millions de dollars, et une perte nette de 372 millions, alors que la société gagnait 51 millions un an plus tôt, le bilan comptable de la société devra attendre le désengagement des smartphones pour espérer être « solide ».

John Chen assure que « le pivot vers les logiciels est en train de prendre la main ». C'est vrai que la dynamique est forte : en un an, les revenus de cette branche ont doublé, poussés par le demande des entreprises pour ses solutions de sécurité. La bonne nouvelle, c'est que les logiciels permettent des marges juteuses - elles ont atteint « un niveau historique » - contrairement aux smartphones, où aucun acteur ne gagne d'argent, à part Apple.


À lire :

À voir :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Comparatif des meilleurs routeurs 4G (2021)
Shadow : Iliad formule officiellement une offre de rachat
Renault, Thales, STMicroelectronics et d'autres entreprises lancent l'initiative Software République
Le nouveau SUV ID.6 se dévoile un peu plus avant le Salon de l'automobile de Shanghai
Xbox : Fable, Everwild et Perfect Dark pourraient ne pas sortir avant plusieurs années
Microsoft rachète Nuance, le spécialiste des assistants virtuels ayant donné naissance à Siri, pour 19,7 milliards de dollars (màj)
Bercy veut s'attaquer aux méthodes douteuses de dropshipping des influenceurs
En dépit des pénuries, les expéditions de PC ont augmenté de 55 % sur le premier trimestre 2021
Le Bitcoin à 400 000 dollars dès 2021 ? C’est une hypothèse, selon un rapport Bloomberg
Google abandonne son application mobile Google Shopping
Haut de page