RIM-Inde : la firme demande une rallonge dans les négociations

07 janvier 2011 à 13h44
0
Le feuilleton se poursuit entre les autorités indiennes et le fabricant canadien des Blackberry, RIM. La firme a demandé un délai entre 18 et 24 mois afin de « remédier aux problèmes de sécurité sur les échanges professionnels soulevés par les autorités indiennes ». Un accord semble donc encore loin.

00A0000003733406-photo-blackberry-torch.jpg
Pour rappel, depuis plusieurs mois, l'Inde et la firme canadienne RIM sont en pourparlers depuis que le pays a souhaité obtenir un accès aux données circulant sur les Blackberry. Ces deux là avaient pourtant jusqu'au 31 janvier pour s'entendre et éviter une interdiction d'utilisation des smartphones sur le territoire indien. La date butoir serait donc repoussée.

A en croire les quotidiens indiens The Economic Times et Mint, une rencontre entre les autorités du pays et RIM aurait eu lieu le 29 décembre dernier. Pourtant, selon un communiqué, la firme rappelle qu'elle ne fournira pas en bloc les données de ses clients. Elle estime que « toute rumeur sur le fait que l'entreprise fournisse, ou cherche à fournir, un accès aux données transmises via le serveur professionnel du Blackberry est à la fois faux et technologiquement impossible ».

Le gouvernement indien doit encore statuer sur la demande de délai de RIM.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Viera Tablet : le compagnon sédentaire de votre TV Panasonic
Deux bulletins pour le premier Patch Tuesday de 2011
La vidéo s'invite sur Google Docs
Bon-privé, un Groupon français, lève 1,5 million d'euros
LG prépare un smartphone à écran 3D sans lunettes
Flickr s'invite sur Windows Phone 7
iPhone 5, en avant les rumeurs
Amazon Web Services baisse les prix de son support premium
Au CES, Samsung confirme son intérêt pour Google TV
SourceFire opère un rachat et vise le Cloud
Haut de page