PayPal va licencier 325 personnes pour devenir "plus agile"

30 octobre 2012 à 12h48
0
Le service de paiement en ligne est en pleine remise en question. Malgré un succès grandissant, il souffrirait de lourdeurs le rendant moins attractif pour les nouveaux talents, ce qui compromettrait son évolution. En ce sens, le groupe va licencier 325 personnes pour « alléger son fonctionnement ».

00C8000005487717-photo-david-marcus-paypal.jpg
David Marcus, p-dg de PayPal
PayPal annonce qu'il supprimera 325 emplois au prochain trimestre, sur 13 000 salariés dans le monde. La rumeur évoquée par Bloomberg à la mi-octobre se matérialise donc. Ce plan de restructuration « résulte d'une réorganisation de la société et de la consolidation de neuf groupes de travail en un seul, pour accroître l'agilité de son fonctionnement », explique PayPal dans son communiqué. Le groupe annonce aussi la rupture de 120 contrats avec des sous-traitants, sans en donner le détail. Cette restructuration coûtera 15 millions de dollars à la société au quatrième trimestre.

PayPal précise que l'objectif de ce plan est de simplifier et d'augmenter la rapidité de son activité. Fort de cette optimisation, le groupe « s'attend à maintenir sa forte croissance et son leadership mondial en développant les moyens de paiement sur le point de vente ». Pour le p-dg, David Marcus, « il arrive un moment dans la vie d'une grande entreprise où elle se heurte à la loi des rendements décroissants, quand un grand nombre d'employé ralentit le fonctionnement ».

Pourtant, le service de paiement en ligne a affiché de très bons résultats financiers au troisième trimestre, contribuant même à tirer à la hausse la croissance d'eBay, sa maison-mère. PayPal compte 117 millions d'utilisateurs enregistrés désormais, soit 14% de plus qu'en 2011, et a vu son chiffre d'affaire progresser de quelque 23% sur la période, à 1,4 milliard de dollars. Et le nombre de transactions n'est pas en reste puisque la société en a enregistré 20% de plus en un an.

Mais d'après des observateurs de la Silicon Valley, PayPal est considéré comme un mastodonte, lent et bureaucratique. Une réputation qui, selon Reuters, aurait rebuté des ingénieurs à venir grossir les rangs de la société. Soucieux de ne pas se faire dépasser par des start-up innovantes et plus réactives, comme Square, le groupe voudrait modifier sa culture d'entreprise, sous l'impulsion de David Marcus, pour « attirer de nouveaux talents et se réinventer ». Selon notre confrère, l'homme serait allé jusqu'à afficher des captures d'écran des services concurrents sur les murs. Et aurait déclaré : « Il est important de faire face à la réalité. »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Monnaie virtuelle : Facebook accusé de position dominante sur sa plateforme
Facturation mobile : Andreessen Horowitz met 15,5 millions dans ItsOn
ZTE U950 : Tegra 3 pour 125 euros, oui mais…
États-Unis : la Défense et l'Immigration opteront pour Android et iOS
Archiduchesse : le site de vente de chaussettes est vendu
Les TPE, en manque d'informations, se
Ouragan Sandy : une déferlante de photos, vraies ou pas, sur Instagram
EFF : l'intégration d'Amazon à Ubuntu 12.10 pose des problèmes de sécurité
AU Optronics annonce ses innovations : Full HD, bordure de 1 mm ou WQXGA
Le CSA veut un
Haut de page