Paiement mobile : Square signe avec Starbucks aux US

08 août 2012 à 15h53
0
7 000 enseignes Starbucks accepteront bientôt aux Etats-Unis les solutions de paiement mobile de Square, qui exploitent la géolocalisation pour permettre de régler un achat sans avoir à sortir son téléphone. La start-up devient par ailleurs le prestataire de Starbucks pour toutes ses transactions par carte bancaire.

Carton plein pour Square : la start-up de Jack Dorsey - par ailleurs fondateur de Twitter - a annoncé mercredi la signature d'un accord avec la chaîne de restauration Starbucks. Selon les termes de ce nouveau partenariat, les clients Starbucks auront prochainement la possibilité de régler leurs consommations à l'aide des applications mobiles (iOS et Android) de Square dans quelque 7 000 enseignes de la marque sur le sol américain.

Square, qui s'était initialement fait connaître grâce à un petit accessoire pour iPhone permettant à un particulier ou à un commerçant d'encaisser des paiements par carte bancaire directement depuis son téléphone, propose depuis 2011 une application mobile, Pay with Square, avec laquelle on peut payer simplement en donnant son nom au marchand.

L'application exploite la géolocalisation (via GPS), pour signaler au commerçant partenaire la liste des clients équipés de l'application présents dans son magasin. Au moment de régler, le client n'a qu'à donner son nom au marchand, qui vérifie sur son écran que l'identité et le visage de l'utilisateur coïncident avec les informations enregistrées chez Square. L'application, qui liste tous les points de vente partenaires, se pare par ailleurs de fonctions sociales.

0190000005345244-photo-application-pay-with-square.jpg

Ce dispositif sera donc déployé dans les boutiques Starbucks sur le sol américain d'ici la fin de l'année, ce qui n'empêchera pas la chaîne de continuer à enregistrer certains paiement via sa propre application mobile. Elle acceptera par ailleurs toujours les paiements par carte bancaire, mais le traitement de ces derniers sera désormais assuré par Square, qui assure que Starbucks économisera ainsi des sommes considérables en frais de gestion.

L'accord prévoit enfin que Starbucks investisse 25 millions de dollars dans la start-up de Jack Dorsey. Howard Schultz, p-dg de Starbucks, fait par ailleurs son entrée au conseil d'administration de Square.

La start-up qui valait 3 milliards ?

Square se dit logiquement ravi de ce nouvel accord, qui fait de Starbucks son principal partenaire en termes de nombre de points de vente. L'affaire est d'autant plus intéressante pour la start-up que les commandes de café, de thé ou de cheesecake rentrent parfaitement dans la catégorie des micro-transactions qu'elle souhaite embrasser.

La société, qui avait déjà levé quelque 100 millions de dollars à l'été 2011, gagne également de nouveaux soutiens financiers significatifs. L'investissement réalisé par Starbucks à hauteur de 25 millions de dollars s'inscrirait en effet dans le cadre d'un plus large tour de table devant permettre à Square de réunir quelque 200 millions de dollars. La start-up, uniquement présente sur le marché américain, verrait ainsi sa valorisation portée à 3,25 milliards de dollars d'après le New York Times, qui cite une source proche du dossier.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test Audeze Penrose X : le casque planaire métamorphose le jeu vidéo
Road Avenger : le jeu SEGA MEGA CD par excellence ?
Routeur 4G, répéteur Wi-Fi ou prise CPL... Comment améliorer votre débit Wi-Fi ?
Test BenQ X1300i : un vidéoprojecteur taillé pour le gaming ?
Surfshark VPN frappe fort avec son offre VPN à moins 81 %
Sony dépose un brevet permettant de créer des manettes avec des objets domestiques comme... des bananes
Test NVIDIA GeForce RTX 3060 : la carte idéale pour le Full HD (1080p)
Les meilleurs jeux PC et consoles accessibles pour jouer avec (ou contre) vos proches à distance
Vie privée, gaming, sécurité : quel est le meilleur navigateur web selon votre usage ?
Test Vivlio Color : une liseuse couleur pour révolutionner le marché ?
Haut de page