Les RTX 3000 resteront difficiles à trouver l'année prochaine, admet à demi-mot le patron de NVIDIA

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
19 août 2021 à 15h19
30
Nvidia GeForce conf-11 © © NVIDIA
Jensen Huang, CEO de NVIDIA, lors de l'annonce des RTX 3000 en septembre 2020 // © NVIDIA

Lors de la publication des résultats de NVIDIA pour le second trimestre de son année fiscale 2022, Jensen Huang, patron du groupe, s'est montré pessimiste quant aux chances de voir la pénurie de puces se résorber l'année prochaine.

Après Pat Gelsinger, le CEO d'Intel, c'est au tour de l'emblématique Jensen Huang, CEO et co-fondateur de NVIDIA, de faire part de ses réserves quant à une sortie de la période de disette, traversée depuis plus d'un an par le marché des semi-conducteurs dans sa globalité. Dans le cadre de la publication des derniers résultats trimestriels de la marque au caméléon, l'intéressé s'est voulu clair. D'après lui, les pénuries risquent fort de durer sur une bonne partie de l'année 2022.

Des RTX 3000 au compte-goutte en 2022

« Nous avons et continuions d'obtenir des engagements à long terme pour des approvisionnements suffisamment importants […] », a commenté Jensen Huang avant d'admettre qu'il faudrait malgré tout se préparer à ce qu'il décrit comme « un environnement d'approvisionnement contenu pour la grande majorité de l'année prochaine ». Si la phraséologie est un peu ampoulée, comprenez très simplement que les RTX 3000 Ampère vont vraisemblablement continuer d'être difficile à trouver en 2022, et ce pour l'essentiel de l'année.

Comme le souligne TechPowerUp, le constat de Jensen Huang est malheureusement évocateur. NVIDIA compte en effet sur des procédés de gravure de pointe pour la plupart de ses produits, qu'ils s'agisse de GPUs, de puces HPC ou de SoC dédiés au monde automobile. Si la firme prévoit des approvisionnements restreints en 2022, cela laisse entendre que ces secteurs continueront d'évoluer en flux tendu et que les capacités de fabrication des grandes fonderies (dont Samsung Foundry dans le cas de NVIDIA) ne sont pas encore en mesure d'accroître sensiblement leur capacité de production.

2022 : une année importante pour Nvidia

2022 sera quoi qu'il en soit une année importante pour NVIDIA. La firme doit notamment y présenter son architecture Lovelace, qui animera les futures RTX 4000 mais aussi les puces que la marque consacre aux serveurs et aux supercalculateurs.

Nvidia Lovelace © © Nvidia
© Nvidia

Cette nouvelle génération de GPU devrait être conçue pour tirer partie de la gravure en 5 nm de TSMC… À moins que Samsung ne parviennent à améliorer son rendement pour son propre procédé de gravure en 5 nm. Il le faudra si le géant coréen souhaite conserver son client NVIDIA, qui exploite actuellement son node 8 nm pour les puces Ampère.

Source : TechPowerUp

Modifié le 19/08/2021 à 15h19
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
30
26
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Facebook présente deux nouveaux Portal, dont un modèle portable sur batterie
Corsair : la classique M65 revient en version Ultra et sans-fil
AMD : une faille permet d'accéder à certaines pages mémoire de Windows et d'y trouver vos mots de passes
Intel ARC Alchemist : des modèles de fabricants tiers bel et bien prévus
Intel explique pourquoi il sous-traite au Taïwanais TSMC
Le SSD NVMe PNY XLR8 500Go tombe à son prix le plus bas sur Amazon
Sur le jeu Ashes of the Singularity, le Core i9-12900K dépasse largement le Ryzen 9 5950X
L'Europe souhaite investir dans les semi-conducteurs pour ne pas se faire distancer par la Chine et les États-Unis
NVIDIA publie ses nouveaux pilotes graphiques : Diablo 2 Resurrected et Windows 11 au menu
Un écran PC incurvé Lenovo de 31 pouces idéal pour le télétravail à prix vraiment cassé !
Haut de page