Numericable accélère sa croissance même si le rachat de SFR pèse

06 août 2014 à 12h06
0
D'ici la fin de l'année, Numericable devrait avoir avalé SFR et présenter un bilan radicalement différent. En attendant, le câblo-opérateur continue d'afficher des comptes solides, malgré le poids de ce rachat.

00F0000005995470-photo-labox-numericable.jpg
A contre-courant sur le secteur, Numericable continue de gagner toujours plus d'argent pour chaque abonné. Au deuxième trimestre, l'Arpu, soit le revenu moyen par utilisateur, se hisse à 43,60 euros par mois (pour les nouveaux utilisateurs), « ce qui constitue un nouveau record », souligne le câblo-opérateur. C'est le résultat du succès de LaBox et des services payants associés, comme les chaînes à la carte ou bien encore le Pass SVOD.

Le nombre d'abonnés Multiple Play augmente de 6% sur un an à 1,062 million de clients, pendant que l'offre de TV seule chute de 14%, à 271 000. La plus forte dynamique vient toujours de la marque blanche , en augmentation de 14,4% avec 366 000 clients. Parmi les souscripteurs du Multiple Play, 380 000 abonnés (36%), bénéficient d'une connexion fibre optique grâce à LaBox Fibre - mais on ne sait pas combien de ces abonnés accèdent à la fibre optique avec le modem Castlenet CBV38Z4 ou le nouveau Netgear CG3100L.

La hausse combinée du parc d'abonnés à celle de l'Arpu permettent de soutenir la croissance du chiffre d'affaires, qui progresse de 3,2% en un an au deuxième trimestre, pour s'établir à 336 millions d'euros. Ce taux est ainsi en nette accélération par rapport à celui du quatrième trimestre 2013 (+0,6%) et du premier trimestre 2014 (+1,0%). Sans compter les coûts liés à l'acquisition de SFR et de Virgin Mobile, Numericable enregistre par ailleurs un résultat net de 114,3 millions d'euros. Mais dans les faits, le financement de cette importante opération pèse dans le bilan comptable, engendrant une perte nette de 118,4 millions d'euros.

SFR devrait être racheté avant la fin de l'année

Bien sûr, les 13,5 milliards d'euros en cash promis à Vivendi pour racheter SFR ne figurent pas dans les comptes de la société qui, pour cela, a réalisé une levée de fonds de 11,6 milliards d'euros via des émissions obligataires et de nouveaux emprunts. Au passage, le groupe en a déjà utilisé une part (2,7 milliards) pour refinancer sa dette existante, et ainsi « bénéficier de nouvelles conditions financières avantageuses ». L'autre partie de ce paiement en cash passera par une augmentation de capital prévue avant la fin 2014.

En raison de l'opération en cours avec SFR, au sujet de laquelle l'Autorité de la concurrence se prononcera d'ici le mois d'octobre, Numericable ne fournit pas de prévisions financières pour les prochains trimestres. Si le groupe obtient l'aval, il confirme que le rapprochement avec SFR sera bouclé avant la fin de l'année.


A lire également :



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Un groupe de pirates russes aurait volé 1,2 milliard d'identifiants sur le Web (màj)
Chine : au tour des produits Apple d'être bannis du gouvernement
Rachat de T-Mobile US : Sprint renonce et Iliad revoit son offre
Arc 100 d'OCZ : un SSD pour concurrencer le Crucial MX100
En forte croissance, Criteo relève ses prévisions annuelles
Brevets : Samsung et Apple arrêtent les poursuites en dehors des Etats-Unis
Un avis en ligne sur deux est manipulé et il est dur de lutter
Sosh, SFR RED : la 4G s'installe pour de bon dans les forfaits à 20 euros
Annonces de rentrée : Galaxy Note 4 le 3 septembre, iPhone 6 le 9 septembre
Une astuce originale contre le piratage d’applications iPhone
Haut de page