Contre la haine, YouTube, Facebook et Twitter adoptent un code de conduite

01 juin 2016 à 09h45
0

La Commission européenne indique avoir signé un "code de bonne conduite" avec les entreprises qui éditent des services en ligne. Cette charte doit permettre de réduire la portée des discours haineux.

Interdire ou minimiser la haine, qu'elle soit en ligne ou ailleurs est un travail pour le moins illusoire. Il existe cependant des mesures permettant de réduire la portée de propos de cet acabit. La Commission européenne annonce avoir signé un accord en ce sens, visant à adopter un code de bonne conduite, avec YouTube, Facebook, Twitter et Microsoft.

En France, des mesures de la sorte existent déjà. La plateforme Pharos permet par exemple aux internautes de signaler les contenus illicites et les agissements délictueux qu'ils pourraient avoir repéré sur Internet auprès des autorités.

0258000007517627-photo-commission-europ-enne.jpg

Le code de conduite se présente sous plusieurs volets. Les sociétés concernées s'engagent à mettre en place plusieurs actions concrètes et promettent :

  • des procédures claires et efficaces d'examen des signalements de discours haineux illégaux diffusés de manière à pouvoir retirer les contenus concernés ou à en bloquer l'accès.
  • d'examiner dès leur réception, les signalements valides visant au retrait d'un discours haineux illégal en ligne et confient cet examen à des équipes spécialisées.
  • de contrôler la majorité des signalements valides en moins de 24 heures et, s'il y a lieu, retirer les contenus visés ou en bloquer l'accès.
  • d'informer les utilisateurs et les sensibiliser aux types de contenus qui ne sont pas autorisés en vertu de leurs règles et lignes directrices internes.
  • de fournir des informations sur les procédures de signalement, afin d'accélérer et d'améliorer la communication avec les autorités des États membres, notamment en ce qui concerne les signalements et le blocage de l'accès à des discours haineux illégaux en ligne ou le retrait de ceux-ci.
  • de former leurs personnels aux évolutions actuelles de la société et procèdent à des échanges de vues sur les possibilités d'amélioration.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Pour ou contre : la Nintendo Switch Lite est-elle (vraiment) une bonne idée ?
scroll top