Malgré l’intégration de Nokia, Microsoft reste en hausse grâce au cloud

Par
Le 24 octobre 2014
 0
L'année fiscale 2015 débute bien pour Microsoft. Le groupe de Redmond publie des résultats en progression, poussés par la division cloud. La firme doit en revanche continuer l'intégration de Nokia et subit un revers sur la vente de licences Windows.

00fa000005391623-photo-logo-microsoft-gb.jpg
Microsoft continue sa période de transition. Après avoir pris le virage de la mobilité et du cloud, le groupe dirigé par Satya Nadella publie des résultats financiers en progression. Légèrement meilleurs aux attentes des analystes, le bilan pour le premier trimestre 2015 (exercice décalé entre juillet et septembre) rassure.

Cheville ouvrière de cette croissance, la division cloud est le motif de satisfaction du groupe. Activités professionnelles et grand public confondues, l'infonuagique connaît une hausse des revenus de 128% sur un an. Les services tels qu'Office 365, Azure, Dynamics CRM rassemblent désormais 7 millions de clients, précise le groupe dans sa communication.

A l'inverse, la faille dans la cuirasse du groupe de Redmond réside dans la division en charge de Windows et Office, en baisse de 6% par rapport à l'an dernier (13% au regard du dernier trimestre), à 4,1 milliards de dollars. Pour inverser la tendance, Microsoft a donc fait le choix de mettre le cap sur son nouvel OS : Windows 10.

Malgré ce revers, Microsoft affiche un chiffre d'affaires global en nette hausse de 25%, à 23,2 milliards de dollars. De quoi largement rassurer les investisseurs en dépit du travail restant à accomplir sur la division chargée de la mobilité.

Cloud first et mobile presque first

Microsoft affiche certes un chiffre d'affaires en hausse, mais son bénéfice net chute de 13,4%, à 4,54 milliards de dollars. Le groupe doit en effet passer une charge de 1,14 milliard de dollars relative à l'intégration des actifs de Nokia. Le géant américain a entrepris de licencier pas moins de 18 000 emplois sur cette activité et doit ainsi régler entre 750 et 800 millions d'indemnités de licenciement.

Signe de ce changement, Microsoft a récemment décidé de modifier le nom de sa branche téléphonie mobile en la rebaptisant « Microsoft Lumia ». Exit donc toute référence à Nokia. Reste qu'au premier trimestre, le chiffre d'affaires des ventes de Windows Phone atteint 2,6 milliards de dollars pour 9,3 millions de smartphones Lumia livrés. Quant à la Surface, il indique que ce segment lui rapporte désormais 908 millions de dollars, en nette progression, mais dans un marché encore faible.

Enfin, dans le domaine du divertissement, le groupe dit avoir vendu 2,4 millions de consoles Xbox, sans livrer de ventilation entre nouveaux et anciens modèles. Malgré tout, le chiffre d'affaires lié à l'activité grand public reste en hausse de 47%, à 10,96 milliards de dollars.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Microsoft

scroll top