iFixit démonte le Surface Duo de Microsoft, deux fois plus compliqué à réparer qu'un smartphone

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
16 septembre 2020 à 16h20
7
© iFixit

Comme l'essentiel des laptops, smartphones et tablettes lancés sur le marché, le récent Surface Duo a fait un tour dans le labo des Américains d'iFixit. Le site, spécialisé dans les tutoriels de démontage d'appareils électroniques, a attribué une note de 2/10 au nouveau produit de Microsoft pour son potentiel de réparabilité très limité. Mais pouvait-il seulement en être autrement ?

Sur le Surface Duo, les écrans (mais pas les dalles OLED) et les deux coques arrière peuvent se remplacer facilement, sans avoir besoin de démonter d'autres composants. C'est le seul point positif que le site spécialisé iFixit met en exergue au sujet du smartphone pliant de Microsoft.

Très délicat à désassembler, l'appareil fait pour le reste notamment la part belle à la colle, à de nombreuses vis (notamment sur la charnière), et à des points de soudure contraignants. La plupart de ses composants seront ainsi difficiles d'accès et extrêmement pénibles à extraire du châssis.

© iFixit
© iFixit

Un appareil irréparable, mais une belle prouesse d'ingénierie

Pour préparer le démontage du Surface Duo, iFixit a commencé par scanner l'appareil aux rayons X afin d'avoir une vision globale de ses composants… et découvrir une conception asymétrique assez particulière.

Côté gauche, les techniciens du site évoquent une intégration des composants similaire à ce que l'on trouve souvent sur smartphone et tablette, avec un espace majoritairement occupé par la batterie, tandis que la carte mère occupe le reste des zones disponibles.

Côté droit, la démarche est inversée, avec une plaque de circuits imprimés percée d'un petit espace occupé par la batterie secondaire du smartphone. La chose « ne ressemble à rien de ce que nous nous souvenons avoir vu auparavant - c'est presque un solide mur de circuits imprimés, avec une petite fenêtre au milieu pour la deuxième batterie », explique iFixit, surpris par cette organisation interne des composants.

Comme le note The Verge, la mise au point de la carte mère du côté droit a dû demander d'importants efforts aux ingénieurs de Microsoft, qui ont également fait des merveilles pour rendre fiable la charnière du Srface Duo. Cette dernière apparaît ainsi solidement fixée au châssis à l'aide de nombreuses vis (qui compliquent d'ailleurs un peu plus encore le démontage).

© iFixit

De nombreux adhésifs, des vis et des soudures…

Reste que pour démonter l'appareil, les techniciens d'iFixit ont aussi été confrontés à de la colle généreusement badigeonnée à l'intérieur du châssis pour maintenir les composants en place. Le site met aussi en avant la présence de nombreux câbles et connecteurs très fragiles qui peuvent être très facilement endommagés en cours de démontage.

Le remplacement de la batterie implique par ailleurs un désassemblage complet du smartphone pliant. La chose pourra se révéler problématique pour les utilisateurs qui auraient souhaité changer par eux-mêmes la batterie du Surface Duo au bout d'une ou deux années d'utilisation.

On apprend enfin que les écrans OLED du produit sont signés LG Display et que le port USB-C est soudé à la carte mère. En cas de problème avec ce dernier, c'est donc toute la carte mère qu'il faudra changer…

Sources : The Verge, iFixit

7
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top