"Les écrans pliables sont prêts, mais les OS ne suivent pas" - Camille Le Maux (Lenovo)

le 18 avril 2019 à 12h31
0
Camille Le Maux (Lenovo)
Camille Le Maux, de Lenovo. Crédits : Alexandre Boero

IdeaPad S540, repositionnement de ses marques, évolution des usages avec l'arrivée d'Alexa... Camille Le Maux, directeur du marché grand public France pour Lenovo, a accordé un entretien exclusif à Clubic.

Lenovo s'est emparé de la première place mondiale des constructeurs PC devant l'Américain HP en 2018. À l'occasion du salon IT Partners des 13 et 14 mars 2019, Clubic est allé à la rencontre de Camille Le Maux, directeur des ventes grand public du constructeur chinois pour l'Hexagone, qui a notamment détaillé et développé l'objectif actuel de la société : celui de la montée en gamme, qui passe notamment par ses marques Yoga et Legion.


Interview de Camille Le Maux, directeur marché grand public France pour Lenovo


Bonjour Camille Le Maux. Pouvez-vous nous faire un état des lieux rapide des gammes de PC portables grand public Lenovo ?

La gamme grand public se décompose en trois segments avec trois marques spécifiques.

La première marque, IdeaPad, est la marque de premiers prix qui nous permet de monter jusqu'à 599 euros à peu près, pour le grand public. IdeaPad s'appuie sur tous les avantages de la marque ThinkPad sur le côté commercial.

Ensuite nous avons une première montée de gamme, avec la marque Yoga, qui vient de changer de positionnement. On y retrouve également Legion, qui est notre marque phare sur la partie gaming.

« Créer un équilibre entre l'utilisation quotidienne d'un produit et sa transformation en outil gaming le soir »


À l'intérieur de ces marques, nous retrouvons plusieurs typologies de châssis. Sur la partie gaming, nous avons fait le choix d'utiliser des plateformes moins traditionnelles que ce qu'on peut déjà trouver, avec des produits qui clignotent un peu de tous les côtés. On part sur quelque chose de plus sobre, l'idée étant de créer un équilibre entre l'utilisation quotidienne et extérieure d'un produit et le fait de pouvoir le transformer en vrai produit gaming le soir.

Cette démarche nous permet de structurer notre gamme gaming avec des produits qui auront des châssis plastique au départ, puis une montée de gamme sur des châssis aluminium, et même des produits beaucoup plus fins qui vont permettre de compléter la gamme. N'oublions pas les cartes graphiques bien évidemment, avec le lancement des RTX en janvier qui a permis de relancer une dynamique complète sur la partie gaming, et c'est ce qui va s'inscrire cette année avec des lancements de jeux assez importants, peut-être des séries spéciales... Beaucoup de choses en préparation qui vont permettre de rythmer l'année sur toute cette partie gaming. Ça, c'était pour Legion.

« Nous n'allons pas faire la course au notebook le plus fin ou le plus léger »


Sur la partie Yoga, on retrouve une innovation qui sert pour tout le monde. Nous n'allons pas faire la course au notebook le plus fin, le plus léger ou le plus plus, parce qu'on veut que ce soient des produits opérationnels et que les utilisateurs ne soient pas frustrés à l'utilisation. On va proposer des produits qui vont embarquer deux ventilateurs, au lieu d'un chez certains de nos concurrents, pour garantir une qualité d'utilisation et d'expérience qui soit à la hauteur des attentes.

Sur cette partie Yoga, nous structurons trois choses. D'abord, des écrans de qualité. Il n'y a aucune raison technologique aujourd'hui pour que vous ayez une plus mauvaise expérience visuelle sur un écran d'ordinateur portable par rapport à ce que vous pouvez avoir sur une télé ou sur un smartphone. On retrouve également l'interface homme-machine, la partie clavier, qui est aujourd'hui délaissée. Puis le troisième axe, c'est la partie fast-charge, toujours basée sur l'expérience smartphone, qui est utilisée par tout le monde, car il n'y a pas de raison que l'on ne recharge pas aussi vite un ordinateur portable qu'un smartphone. Aujourd'hui, vous rechargerez 80% de batterie sur l'intégralité de la gamme en 20 minutes.

Vous avez présenté l'IdeaPad S540 au Mobile World Congress en février dernier. L'appareil peut embarquer l'Intel Core i7 de dernière génération. Que pouvez-vous nous dire sur les grandes caractéristiques du produit, son prix et sa disponibilité ?

C'est un produit qui était commercialisé sous la marque Yoga auparavant, et qui devient IdeaPad. La lettre S de sa dénomination signifie qu'il est standard, donc non convertible, mais il dispose d'un châssis métal de haute qualité. À l'intérieur, on retrouve du Pentium au Core i7 et tout un tas d'options que l'on peut rajouter ou pas, comme le clavier rétroéclairé, la batterie ou la qualité de l'écran. En termes de carte graphique, on peut aussi installer énormément de choses. Donc il est assez variable, comme son prix qui peut s'étalonner de 599 à plus de 1 000 euros.

IdeaPad S540 face.jpg
IdeaPad S540 de Lenovo. Crédits : Lenovo

À qui se destine le produit ?

Je pense qu'il se destine à des gens qui ne vont faire aucun compromis, puisqu'on y retrouve le meilleur de tout. Ce n'est pas un produit expert mais un produit polyvalent qui garde une enveloppe très qualitative, dont l'usage recouvre aussi bien du gaming que de la petite station de travail.

IdeaPad S540.jpg
IdeaPad S540 de Lenovo. Crédits : Lenovo

La fiche caractéristique du Lenovo IdeaPad S540 :
Processeur : Jusqu'à Intel Core i7 de 8e génération | Affichage : Écran en verre en option avec finition brillante - Jusqu'à 14 pouces FHD (1920x1080) - IPS - antireflets | Carte graphique : Nvidia GeForce MX250 | Mémoire : Jusqu'à 12 Go DDR4 | Stockage : SSD PCOe jusqu'à 512 Go | Connectivité : 802.11ac WiFi 2x2 - 802.11ac WiFi 1x1 | Interface : 1x USB 3.1 type C - 2x USB 3.0 (dont 1 avec charge) - 1x HDMI 1.4b (MaxQ 2.0) - 1x connecteur audio - 1x lecteur de carte SD | Audio : 2x haut-parleurs 2 W en façade - Dolby Audio Speaker System | Batterie : Jusqu'à 9 heures d'autonomie | Dimensions : 32,3 x 22,7 x 1,59 cm | Poids : À partir de 1,5 kg | Système d'exploitation : Windows 10 Famille | Disponibilité en France : Courant avril | Prix : Autour de 650 euros TTC, prix à confirmer

Comment appréhende-t-on les nouveaux usages aujourd'hui du côté de Lenovo, notamment par rapport à l'arrivée d'Alexa ?

Nous avons un certain avantage, c'est qu'en étant relativement nouveaux sur le marché, nous ne sommes pas trop encombrés par le passé. Nous avons cette capacité à travailler avec tout le monde, on a pu le retrouver notamment sur la VR en ayant aussi bien des solutions Windows que des solutions Google. Aujourd'hui, sur le monde du PC, nous avons toutes la partie Windows traditionnelle mais aussi la partie Chromebook qui est en train d'arriver et qui est en train de devenir assez structurante en termes de gammes. Aux USA, vous avez un marché Windows qui est à -5 et un marché Chrombook qui est à +10. On commence même aujourd'hui à catégoriser et à parler du marché avec ces niveaux de croissance, créant une différenciation par l'OS.

« Pour les revendeurs, leur meilleur souvenir de ventes de 2018 reste Google Home »


Les expériences Chromebook des années précédentes ont été assez ratées on va dire, car tout le monde garde en mémoire des problématiques de stock et des produits qui n'étaient pas adaptés aux consommateurs. Aujourd'hui, nous avons des produits qui sont extrêmement bien acceptés par les étudiants, et on monte désormais en gamme. On vendait des produits à 299 euros en Chromebook, aujourd'hui, les meilleures ventes Chromebook grimpent à 499 voire 599 euros, et ça continue de progresser, ce qui est extrêmement intéressant pour le marché.

L'un des paramètres aujourd'hui reste un peu le spectre Amazon, qui fait que peu de distributeurs sont prêts à travailler avec des produits Alexa. C'est ce qui fait que les produits Google ont vraiment leur importance. Pour les retailers, leur meilleur souvenir de ventes de 2018 reste Google Home. C'est le produit qui a redonné du désir, de l'envie sur un marché qui était parfois un peu atone. Nous voulons être présents sur l'intégralité de ces segments.

Vous parlez d'Alexa... cela signifie que vous ne craignez pas la concurrence d'Amazon ?

Le vrai paramètre intéressant sur la partie Alexa ou Google, c'est le fait de remplacer le clavier traditionnel par la voix. L'avantage de travailler dans un pays comme la France est que le côté paranoïaque et franco-français fait que ça crée tout un tas de débats assez intéressants sur comment nous allons pouvoir gérer ça. La question se pose d'avoir un produit Alexa qui risque de pousser systématiquement Amazon comme premier canal d'achat. Je fais confiance aux différentes autorités pour s'assurer que ce genre de choses ne se passent pas à l'insu du consommateur. Par contre, ça lance un débat assez sain et ça permet d'avoir des réflexions qui sont plutôt intéressantes. Nous avons des distributeurs qui sont prêts à jouer le rôle d'Alexa parce qu'ils pensent que l'innovation portée par la voix est plus intéressante que les contraintes commerciales sous-jacentes pour lesquelles il est peut-être trop tard.

« La priorité pour 2019 ? Renforcer les marques haut de gamme Yoga et Legion »


Un brevet a été dévoilé il y a quelques mois, selon lequel Lenovo travaillerait sur un écran pliable, un smartphone hybride qui pourrait aussi se transformer en tablette. Que pouvez-vous nous dire là-dessus ?

Il y a deux niveaux : les écrans pliables, et le côté multiscreen qui est en train d'arriver de manière assez intéressante. L'interfaçage entre deux écrans et la capacité à pouvoir balancer le contenu de l'un sur l'autre, cette technologie-là est prête mais nécessite quelque chose de fondamental : l'OS. Sauf qu'aujourd'hui, eux ne sont pas prêts. Ni Windows, ni Google n'ont un système d'exploitation qui sera prêt. Ce sera plutôt début d'année prochaine. Ces produits-là vont arriver à peu près chez tous les constructeurs. Nous attendons cela avec impatience, mais aujourd'hui, je pense que technologiquement parlant, la combinaison entre le constructeur, le système d'exploitation et le marché n'est pas optimale. Le téléphone va déchiffrer les choses, nous verrons ce qu'il en ressort pour voir comment nous pourrons intégrer ces technologies-là dans les ordinateurs.

Quel est pour 2019 la grande priorité pour Lenovo ?

Ça va être de monter en gamme, ce qui va se matérialiser par beaucoup de choses, comme renforcer les marques haut de gamme Yoga et Legion, arriver à travailler en partenariat avec les acteurs clés, de travailler encore plus avec des Fnac, Darty, Boulanger qui véhiculent énormément de valeurs. Ce sera le critère principal cette année.
Mots-clés : Lenovo
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Lyft propose une nouvelle fonctionnalité de sûreté : un bouton d'appel aux services d'urgence
Notre-Dame : quand le partage de données aide à la restauration
Le Sénat vote l'application de la taxe GAFA sur les géants du numérique
Adobe Premiere Rush est disponible sur Android
Selon Jim Ryan, Death Stranding, The Last of Us II et Ghost of Tsushima sortiront sur PS4
Une agence de l'ONU juge que les assistants personnels renforcent les préjugés sexistes
Lancement des 60 premiers satellites Starlink : comment regarder le décollage en direct
Une application Steam Chat débarque sur iOS et Android
Black Mirror : les trailers des 3 épisodes de la prochaine saison
Huawei P30 Lite vs Google Pixel 3a : lequel est le meilleur pour moins de 400 € ?
scroll top