Intel investit à son tour dans Arm

08 septembre 2023 à 11h30
2
© Intel
© Intel

C'est bel et bien confirmé. Intel fait partie des investisseurs majeurs d'Arm, alors que le concepteur de puces britannique s'apprête à faire son entrée à la Bourse de New York.

L'opération, qui devrait se produire ce mois de septembre, verra Arm atteindre une valorisation de 52 milliards de dollars. L'architecture de la firme étant prédominante dans le secteur du smartphone, mais également dans ceux des ordinateurs et des serveurs, de nombreuses entreprises souhaitent investir dans cette dernière.

Renforcer les activités de fonderie d'Intel

En plus d'Apple, de Samsung, d'AMD, de Google, ou encore de NVIDIA, Intel va aussi mettre la main à la poche, malgré sa concurrence directe avec Arm pour ses CPU fondés sur l'architecture x86. Lors de la conférence téléphonique de Goldman Sachs sur la communication et la technologie, Stuart Pann, premier vice-président et directeur général d'Intel Foundry Services (IFS), a confirmé la nouvelle. Il s'agit de la division d'Intel consacrée à la fonderie.

« Le fait que notre organisation adopte Arm à ce niveau, investisse dans Arm, établisse des partenariats avec Arm devrait vous indiquer que nous sommes tout à fait sérieux dans ce domaine. Car si vous ne travaillez pas avec Arm, vous ne pouvez pas être un fournisseur de fonderies », a-t-il affirmé. Pann a également tenu à rappeler que le numéro 1 mondial de la fonderie, TSMC, exploitait l'architecture Arm dans « 80 % » de ses wafers.

Cette annonce intervient peu de temps après qu'Apple a prolongé son contrat avec Arm au-delà de 2040.

© ARM
© ARM

Intel veut se concentrer sur l'architecture RISC-V

Le géant américain a de grandes ambitions dans la fonderie et souhaite venir concurrencer TSMC dans le domaine. L'investissement dans Arm s'inscrit dans le cadre de cette démarche.

Stuart Pann a expliqué qu'Intel allait davantage se consacrer à des chipsets à faible consommation d'énergie. L'architecture open source RISC-V doit être privilégiée, estime-t-il : « Pour l'instant, nous nous concentrons beaucoup plus sur Arm et RISC-V, car c'est là que se trouvent les volumes, mais nous nous attendons à ce que d'autres informations soient publiées dans les mois à venir. »

En avril dernier déjà, Intel et Arm annonçaient un « accord multigénérationnel » permettant aux concepteurs de puces de construire des systèmes à faible consommation d'énergie sur le processus Intel 18A.

Mathilde Rochefort

Avide de nouvelles technologies et particulièrement férue de la marque à la pomme, j’en fais mon métier depuis près d’une décennie. Réseaux sociaux, IA et autres applications… Je partage mon expertise...

Lire d'autres articles

Avide de nouvelles technologies et particulièrement férue de la marque à la pomme, j’en fais mon métier depuis près d’une décennie. Réseaux sociaux, IA et autres applications… Je partage mon expertise quotidiennement sur le World Wide Web.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (2)

TNZ
C’est pas sur le sujet ARM et leur retard qu’ils vont se sortir la tête de l’eau.<br /> Toutefois, la piste RISC-V pourrait leur apporter des choses dans la mesure où cette architecture processeur permet de faire des cartes mères de desktop / workstation. (Le noyau Linux gère les radeon récentes sur les mobos RISC-V)
ultrabill
Intel a déjà investi et vendu des CPU ARM, jadis. Titrer «&nbsp;Intel investit à nouveau dans ARM&nbsp;» serait plus juste
MattS32
Il me semble qu’à l’époque Intel n’avait pas investi dans ARM, mais simplement pris une licence (et même en fait repris la licence de DEC, qui est le concepteur initial des Xscale), comme n’importe quel autre client.
ultrabill
Intel a mis des billes pour concevoir les XScale, c’était un plus gros investissement dans l’architecture que ce nouvel accord qui, finalement, n’est que l’ouverture de ses usines à qui n’en veux.
MattS32
ultrabill:<br /> , c’était un plus gros investissement dans l’architecture<br /> C’était un investissement dans un produit interne, pas un investissement dans ARM. Ça n’est pas comparable avec le fait d’investir directement dans l’entreprise ARM.<br /> C’est ce qu’il se produit là, c’est pas juste «&nbsp;ouvrir les usines&nbsp;» à des fabricants de puces ARM, c’est devenir actionnaire d’ARM, donc avoir un pouvoir de décision au sein de ARM, avec probablement quelqu’un d’Intel au CA.
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet