Watson d'IBM aide les militaires à retourner dans le civil

0
C'est une « étape importante » pour Watson, le programme d'intelligence artificielle d'IBM. Après avoir fait ses preuves en laboratoire et en entreprise, il se tourne pour la première fois vers le grand public.

0104000007530127-photo-watson-ibm.jpg
Watson va accompagner les militaires américains à retourner dans le civil. Le programme d'intelligence artificielle d'IBM, capable de comprendre le langage naturel et de retourner une réponse fiable rapidement, sera interrogé par les militaires de l'United Services Automobile Association (USAA), aux Etats-Unis, une société d'assurance proposant des services financiers.

Il faut dire que Watson est lui-même en pleine reconversion, depuis sa victoire au jeu TV Jeopardy en 2011. Le programme a quitté les laboratoires d'IBM pour occuper de multiples fonctions, comme déceler des opportunités d'investissement pour la banque Citigroup, répondre à des appels dans les call centers de Genesys ou aider au diagnostic médical au Medecin Memorial Sloan Kettering Cancer Center de New York.

Langage naturel

Les entreprises souhaitant embaucher Watson sont de plus en plus nombreuses - elles seraient plus de 750 selon LMI -, or cette fois, il s'agit bien d'une utilisation par le grand public. « Watson a analysé et intégré plus de 3 000 documents traitant exclusivement du passage de l'armée à la vie civile, ce qui permet aux militaires de poser des questions et d'obtenir des réponses relatives à ce changement », explique son concepteur.

D'après l'Agence américaine des statistiques du travail, 155 000 militaires sont confrontés chaque année au retour à la vie civile. Dans chaque cas, des questions comme « est-ce que je toucherai ma pension de vétéran si je reste réserviste ? » peuvent être adressées directement à Watson depuis un site Web. L'avantage pour les militaires est qu'ils pourront bénéficier d'une réponse 24h/24... au grand dam des conseillers de l'USAA.


A lire également :

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page