Huawei : Foxconn réduit sa production et la Chine juge les États-Unis responsables

le 03 juin 2019 à 19h23
0
Huawei
Shutterstock.com

Alors que la firme de Shenzhen a décidé de diminuer sa production de moitié, Pékin rejette la responsabilité de l'échec des négociations sur Washington.

MAJ du 4 juin 2019 - Droit de réponse de Huawei :
"Huawei conteste ces affirmations. Nos niveaux de production à l'échelle mondiale sont normaux, sans aucun ajustement notable".

La tempête que subit Huawei ne faiblit pas. L'actualité de ces dernières semaines force la société à prendre des décisions radicales, dont l'une aura a priori des conséquences chiffrées importantes dans les prochains mois, à tel point que la firme de Shenzhen est en train de réévaluer son objectif de doublier Samsung sur le marché des smartphones en 2020. Face à l'isolement dans lequel les décisions américaines le plongent, le fabricant aurait, selon le South China Morning Post, stoppé près de la moitié de sa production par l'intermédiaire de Foxconn.

Foxconn et Huawei craignent d'éventuels invendus


Le fabricant taïwanais de produits électroniques aurait interrompu plusieurs chaînes de production de mobiles Huawei. Le géant chinois redouterait en effet de se retrouver avec de nombreux invendus, qui occasionneraient directement des pertes financières importantes. Sans grande surprise, ni Foxconn (qui fabrique des appareils également pour Apple et Xiaomi), ni Huawei n'ont annoncé de date de retour à la normale.



Cette situation est tout à fait compréhensible après l'« urgence nationale » décrétée par le président américain Donald Trump qui, sous le sceau de la sécurité, souhaite purement et simplement écarter Huawei du sol américain. Mais la Chine, bien décidée à ne pas lâcher la société, a décidé de taper du poing sur la table.

La Chine hausse le ton


Outre la déclaration du président Trump, les États-Unis ont prononcé début mai des sanctions touchant 200 milliards de dollars de produits chinois. Dimanche 2 juin, Pékin a réagi par la voix du vice-ministre de l'Information du pays, en marge de la présentation d'un Livre blanc de 21 pages qui contient plusieurs propositions chinoises justifiant l'instauration de nouveaux droits de douane portant sur 60 millions de dollars de produits américains. « La guerre commerciale ne rend pas sa grandeur à l'Amérique », a déclaré Guo Weimin, qui a par ailleurs précisé que la Chine « ne transigerait pas sur les principes fondamentaux ».

Le ministre a ajouté que les USA étaient entièrement responsables de la situation, tout en reprenant des propos contenus dans le Livre blanc, qui jugent « totalement infondées » les accusations de vol de propriété intellectuelle imputée par le gouvernement américain à la Chine.

Source : South China Morning Post
Modifié le 04/06/2019 à 10h39
Mots-clés :
Huawei
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Le Motorola One Action fuite : triple module photo, écran 21/9 et SoC Exynos à prévoir
Google est un mauvais copieur, piégé par Genius, à qui il vole les paroles de chanson
Nintendo, suite : les deux nouveaux modèles de Switch seraient entrés en production
Facebook corrige un outil de recherche qui permettait des requêtes un peu trop poussées
L'Inde veut lancer une station spatiale d'ici 2030
Fiat Chrysler signe avec ENGIE pour offrir des solutions de charges électriques en Europe
88% des Américains consultent leur smartphone en regardant la TV
Le navigateur gamer Opera GX est accessible en early access
Test Asus ROG Strix SCAR III : RTX 2070 et 240Hz pour un portable gamer d'excellence
scroll top