HP face à une perte nette de 12,7 milliards de dollars en 2012

Par
Le 20 novembre 2012
 0
Restructuration, charges exceptionnelles et ventes de PC en berne ont terminé d'achever le bilan de la société HP, qui finit l'année 2012 sur des recettes en recul de 5% et une perte nette de 12,7 milliards.

00dc000001787568-photo-logo-hp-marg.jpg
Début octobre, Meg Whitman, la p-dg de HP, prévenait : le bilan de la société pour l'année fiscale 2012 sera en-deçà des attentes. Le groupe informatique américain vient en effet d'annoncer une perte nette de 6,9 milliards de dollars pour son quatrième trimestre, précipitant la perte annuelle à quelque 12,7 milliards de dollars. Sur l'année 2011, HP avait dégagé un profit de 7 milliards.

La principale raison expliquant ce trou dans les comptes est à trouver du côté du rachat de l'éditeur de logiciels britannique Autonomy, spécialiste du cloud computing, pour 10 milliards de dollars. HP a en effet dû passer une charge exceptionnelle se montant à 8,8 milliards de dollars durant les trois derniers trimestres. L'américain met aussi en cause des erreurs dans les comptes de la société.

Quant au chiffre d'affaires de l'entreprise américaine, il a reculé plus que prévu. Au quatrième trimestre, il ressort à 30 milliards de dollars, contre 32 milliards sur la période l'an passé, soit une baisse annuelle de 7%. Sur l'ensemble de l'année 2012, les recettes de HP atteignent 120,4 milliards de dollars, soit 5% moins bien que les 127 milliards de 2011. Sans surprise, c'est la division PC qui a largement contribué à ce bilan en berne, puisqu'elle pèse 28% des revenus de la société, à égalité avec les services.

01f4000005534397-photo-hp-cafy2012.jpg
Évolution du chiffre d'affaires de HP ces trois dernières années.

Les PC grand public, l'IT et les imprimantes en repli

00dc000005456087-photo-pc-hp.jpg
Les ventes d'ordinateurs personnels HP ont reculé annuellement de 14% pour atteindre un chiffre d'affaires de 8,7 milliards de dollars au quatrième trimestre, et un résultat opérationnel de 309 millions de dollars. En volume, les livraisons ont quant à elles chuté de 12% sur un an, indépendamment du secteur : les ventes d'ordinateurs portables, qui représentent 53% des recettes de la branche PC, ont reculé de 12%, les ordinateurs fixes, qui pèsent 39% du chiffre d'affaires, ont aussi perdu 12% en volume. Rappelons que désormais, Lenovo revendique la première place mondiale sur le segment des PC grand public, où HP aurait 13,2% du marché, contre 13,4% pour le chinois.

Concernant la division impression, elle s'affiche en baisse annuelle de 5% avec 6,1 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Représentant 20% des recettes de la société, elles a aussi contribué à tirer la croissance vers le bas. Les services aux entreprises ont quant à eux perdu 6%, à 8,7 milliards de dollars. Quant à la division serveurs, stockage et réseaux, qui représente 17% des activités de HP, ses revenus ont reculé de 9% sur un an, pour se situer à 5,1 milliards de dollars. Notons que la branche réseau a progressé de 7%, alors que les serveurs ont reculé de 7%, le stockage a cédé 13% et les systèmes critiques quelque 25%. Enfin, le logiciel a crû de 14% sur la période, pour atteindre 1,2 milliard de dollars.

En pleine restructuration, l'américain a connu une année 2012 difficile, « la première année d'un voyage de plusieurs années pour redresser HP », a commenté Meg Whitman. Cette dernière a toutefois maintenu les prévisions de bénéfice pour l'exercice entamé début novembre. Il devrait se situer entre 3,4 et 3,6 dollars par action, contre 4,05 dollars cette année. Début octobre, la patronne de HP déclarait que « le chiffre d'affaires devrait recommencer à progresser plus vite que les coûts l'année suivante, puis évoluer d'ici 2016, en ligne avec la croissance économique ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top