Andy Rubin, le père d'Android, quitte Google

31 octobre 2014 à 09h08
0
Celui à qui Google doit beaucoup dans le développement d'Android annonce son départ. L'an dernier, Andy Rubin avait déjà laissé sa place à la tête de la division chargée du système d'exploitation à Sundar Pichai.

00FA000001360888-photo-andy-rubin.jpg
Le patron et architecte du système d'exploitation mobile Android quitte Google. Andy Rubin laisse derrière lui le groupe qui a racheté Android, la société qu'il a fondé.

Le départ d'Andy Rubin du groupe se sera fait en deux temps. Il a tout d'abord, en mars 2013, quitté son poste d'architecte en chef du système d'exploitation maison. Il s'était alors consacré à certains projets dans la robotique au sein des Google X Labs. Ce dernier poste est désormais repris par James Kuffner.

Andy Rubin entend désormais créer un incubateur destiné à soutenir des start-up, notamment spécialisées dans le développement matériel. Peu prolixe quant à sa nouvelle direction professionnelle, le responsable a toutefois reçu les encouragements de Larry Page, le PDG de Google. Dans une note reprise par le Wall Street Journal, ce dernier dit souhaiter « le meilleur pour Andy. Avec Android, il a créé quelque chose de véritablement remarquable, avec maintenant plus d'un milliard d'utilisateurs satisfaits ».

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top