Google rachète le pro du widget LabPixies

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000003146772-photo-labpixies.jpg
Google vient d'annoncer l'achat de la société israélienne LabPixies, spécialisée dans la création de widgets pour le Net et les téléphones mobiles.

Un investissement loin d'être un hasard puisque les deux entreprises collaborent depuis longtemps : LabPixies est en effet à l'origine de la plupart des widgets proposés sur iGoogle, depuis la création du service en 2005. « Récemment, nous avons décidé que nous pourrions faire plus si nous faisions partie de la même équipe, et en tant que tels, nous sommes ravis d'annoncer l'acquisition de LabPixies » annonce le blog de Google.

L'entreprise travaille également sur le réseau social Okrut de Google, sur My Yahoo, Facebook, Hi5 et Myspace, et développe des applications sur iPhone et sous Android. Mais LabPixies est également à l'origine des publicités interactives d'Adsense, ou Gadget Ads, apparues en 2007.

La start-up israélienne a donc plus d'une corde à son arc pour enrichir les services de Google sur plusieurs tableaux. « Nous sommes impatients de travailler avec LabPixies pour développer de grandes applications Web et utiliser leurs connaissances et leur expertise pour aider les développeurs à améliorer l'écosystème dans sa globalité » ajoute Don Loeb, l'un des membres de l'équipe iGoogle.

Selon Reuters, le montant de la transaction s'élèverait à 25 millions de dollars.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nokia N8 : un photophone doué de 12 mégapixels sous Symbian^3
Un malware cible les utilisateurs d'iPad
Apple rachète Intrinsity, concepteur de puces ARM
Intel en légère baisse sur le marché des puces graphiques
Olivier Heckmann, Kewego :
TomTom Go Live 1000 et TomTom Urban Rider : nouveaux GPS autonomes modernes
Le Pape met en garde contre l'utilisation d'Internet
Mobile : Yahoo renforce son accord avec Samsung
Google veut simplifier les relations avec les agences d'achat d'espace
Bientôt une loi pour bloquer les informations en ligne ?
Haut de page