US : YouTube intensifie sa diffusion publicitaire en l'élargissant aux chaines hors programme partenaire

Le géant de la vidéo en ligne vient d'annoncer deux nouvelles formes de diffusion publicitaire sur sa plateforme. La première concerne les petits créateurs, qui seront obligés de diffuser des séquences publicitaires sans toucher le moindre centime. La seconde concerne des publicités uniquement basées sur l'audio.

Des annonces qui ne vont pas vraiment ravir les utilisateurs de YouTube, ni les créateurs. Il s'agirait d'une manière, pour YouTube, d'encourager les abonnements à ses services Premium et Music Premium, encore à la peine vis-à-vis de concurrents comme Spotify .

Des publicités sur toutes les chaînes

Dès ce dimanche, aux Etats-Unis pour le moment et dans le reste du monde dans le courant de l'année prochaine, YouTube va diffuser des publicités sur les vidéos de « petits » créateurs. Entendre par là : les vidéastes qui ne font pas partie du YouTube Partner Program (YPP). Celui-ci, qui permet d'être rémunéré par la publicité en fonction de ses vues, est accessible à partir de 1 000 abonnés et un minimum de 4 000 heures de contenu visionné sur 12 mois.

Dans ses nouvelles conditions d'utilisation, YouTube explique que les publicités vont être « doucement déployées sur un nombre limité de vidéos de chaînes ne faisant pas partie du YouTube Partner Program ».
L'objectif pour l'entreprise est de permettre aux annonceurs
d'étendre le plus possibles leur audience sur YouTube, même en
ciblant des chaînes de niche.

Pour les utilisateurs, cela signifie qu'ils verront des publicités en introduction de beaucoup plus de vidéos. Pour les créateurs concernés, aucune contrepartie n'est avancée : ils ne toucheront pas d'argent sur ces publicités, à moins de demander à intégrer le fameux YPP.

YouTube a par ailleurs confirmé au média The Verge que les chaînes qualifiées de sensibles (parlant de politique, de religion, d'alcool ou de jeux d'argent) ne seront pas concernées.

Des publicités audio sur YouTube

YouTube semble également avoir découvert que de nombreux internautes utilisaient la plateforme à la manière de podcasts : près des oreilles et loin des yeux. Aussi les équipes de la plateforme ont-elles mis au point un contenu publicitaire centré sur l'audio et le message. Ces annonces seront accompagnées d'images fixes ou de très légères animations.

Celles-ci ne devraient pas dépasser 15 secondes et seront principalement
diffusées en introduction de contenus musicaux ou des podcasts hébergés sur la chaîne.

Outre les possibilités financières offertes par ces nouveaux types de publicités, c'est évidemment une manière de pousser les deux abonnements sans pub de la plateforme : YouTube Premium et YouTube Premium Music. Ce dernier, avec 35 millions d'abonnés, accuse encore un retard important face à Spotify ou Apple Music.

Sources : Neowin , The Verge

Modifié le 20/11/2020 à 08h55
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
27
19
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Google : l'Europe va ouvrir une enquête sur sa très lucrative activité de publicité en ligne
1,2 million d'entrées dérobées sur Pôle Emploi : finalement, le hacker aurait renoncé à les mettre en vente par
Apple Private Relay n'est pas destiné à remplacer votre VPN
Qu'est-ce que le Request To Pay, ce standard européen de paiement qui entre en vigueur aujourd'hui même ?
La Ligue 1 sur Amazon sur la période 2021-2024, Canal+, vexé, jette l'éponge !
Les députés ont voté ! Les smartphones reconditionnés seront bien frappés de la redevance copie privée
Intel pourrait mettre 2 milliards de dollars sur la table pour acquérir SiFive, concepteur de puces RISC-V
Drahi investit 2,5 milliards d'euros dans le développement de la fibre au Royaume-Uni
L'armée tweete une photo dans laquelle apparait un mot de passe en clair, car affiché au mur ; la classe
L'UFC-Que Choisir s'attaque officiellement à la rémunération pour copie privée sur le reconditionné
Haut de page