Incertain sur son avenir, Dell inquiète ses clients

12 août 2013 à 17h38
0
Les péripéties entourant l'annonce de sortie de bourse de Dell ont entamé la confiance de ses clients professionnels, lesquels ne sont pas non plus rassurés par les pistes de développement.

0104000005296560-photo-logo-dell.jpg
Voilà près de six mois que Dell a annoncé sa sortie des marchés financiers, et que ça n'est toujours pas acté. Le fautif ? L'investisseur Carl Icahn est venu perturber les plans de Michael Dell en s'immisçant dans le capital, afin d'exiger un dividende supérieur à ce que proposait le fondateur et PDG. Pendant ce temps, les clients du texan s'inquiètent.

Certains clients commencent à douter de la survie même du groupe sur le moyen terme, rapporte Michael Gavaghen à Reuters, un responsable de SL Powers, qui distribue des produits Dell. « Nous les prenons par la main et leur disons de reporter leur décision d'achat de quelques semaines », explique-t-il, tout en assurant que les clients ne sont pas non plus en train de fuir massivement les produits Dell.

Si d'autres clients estiment que Dell est trop gros pour tomber, cela n'a pas empêché Michael Dell de prendre l'initiative de leur adresser un courrier, afin de les rassurer. « Je sais que cela n'a pas été facile. La concurrence est rude en cette période d'incertitudes mais nous sommes, comme nous l'avons toujours été, déterminés à vous prouver pourquoi Dell apporte les meilleures solutions à vos besoins », lit-on.

Y a-t-il encore de la place pour Dell sur les services ?

L'objectif du retrait de la bourse, rappelons-le, est de réorganiser la société à l'abri de la pression des actionnaires. La direction prise par Dell serait celle des services informatiques, à l'instar d'IBM et de HP. La société a en ce sens réalisé de nombreuses acquisitions dans le domaine du logiciel mais également des réseaux, totalisant près de 13 milliards de dollars d'investissements depuis cinq ans.

En parallèle Dell se désengagerait des PC, une industrie qui ne cesse de grever les comptes de la société, et qui souffre de faibles perspectives. Or à moyen terme, Dell restera encore largement tributaire des ordinateurs, ce qui nourrit l'inquiétude de ses clients. Au deuxième trimestre, l'entreprise devrait avoir divisé par deux son bénéfice net sur un an, à 417 millions de dollars, notamment à cause des PC.

L'épilogue du rachat de Dell sera connu en septembre. Les dernières avancées donnaient l'avantage à l'offre de Michael Dell, mais rien n'est encore joué. Concernant l'avenir du groupe, certains analystes vont jusqu'à dire que cette réorientation intervient trop tard. IBM et HP avaient entamé leur mue il y a près d'une dizaine d'années, assez pour « verrouiller le marché » et laisser peu de place au texan.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Skype : légère mise à jour sur iOS avec les appels en HD
Comparatif Action Cams
La NSA va remplacer 90% de ses informaticiens par des machines
Geek un jour Geek toujours
Infos US de la nuit : SoundCloud sur Google+, Nouveau type de CV, Indicents autour du G2
PirateBrowser : le navigateur anti-censure vu par The Pirate Bay
Licenciée, elle doit justifier un congé avec son profil Facebook
BlackBerry : la direction n'exclut plus de revendre la société
Firefox OS :  le ZTE Open bientôt en vente sur eBay aux USA et Grande-Bretagne
Lytro va revoir sa stratégie et diversifier sa gamme
Haut de page