Asus ROG Phone 3 : le smartphone gaming passe à la 5G et s'affiche à partir de 999€

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
22 juillet 2020 à 17h31
0
© Asus

Teasé depuis des semaines, le ROG Phone 3 d’Asus (notre test est déjà disponible ici) est enfin une réalité. Le smartphone gaming nouvelle génération s’est aujourd’hui présenté dans deux modèles, dont seul le plus onéreux sera disponible en France.

Sur le marché encore balbutiant (du moins, en Europe) du smartphone gaming, Asus met les bouchées doubles. Convaincu d’avoir la meilleure formule, le constructeur taïwanais ne se dégonfle pas devant la concurrence qui, elle, casse les prix sur le marché.

Un design inchangé pour une meilleure compatibilité

La fiche technique du ROG Phone 3 est longue comme le bras. Et pour cause : Asus a tenu à incorporer le maximum de technologies dans son nouveau produit. Un smartphone massif, au design forcément radical mais qui, il faut bien le reconnaître, figure encore parmi les plus sobres des terminaux gaming.

Le design du ROG Phone 3 évolue peu, par rapport au 2. La raison ? Asus a souhaité que la majorité des accessoires déjà disponibles puissent se greffer facilement sur ce nouveau modèle, évitant au passage à ses clients de devoir repasser à la caisse.

Le design du ROG Phone 3 évolue peu. © Asus

Gros bébé de 171x78x9,85 mm, le ROG Phone 3 pèse surtout 240 grammes sur la balance. Son écran de 6,59 pouces affiche une définition de 2340 x 1080 pixels (391 ppp) et peut grimper jusqu’à 144 Hz. Il intègre un capteur d’empreintes et offre un taux d’échantillonnage tactile de 270 Hz pour une latence tactile de 25 ms seulement. Asus promet une luminosité maximum de 1000 nits et un calibrage exemplaire pour son écran affichant 1 milliard de couleurs.

La partie sonore n’est pas en reste. Si ce nouveau modèle perd son port jack 3.5 mm, le téléphone se dote de deux nouveaux haut-parleurs faisant face à l’utilisateur et configurés par DIRAC : le spécialiste suédois de la Hifi qui commence à se faire un joli nom dans le secteur. Via l’adaptateur USB-C vers jack fourni, le ROG Phone 3 prend également en charge l’audio 192 kHz/24-bit.

© Asus

Ultra performant grâce au Snapdragon 865 Plus

On le savait : le Asus ROG Phone 3 est le premier smartphone à profiter du Snapdragon 865 Plus, le nec plus ultra de chez Qualcomm, et également le tout premier SoC mobile à dépasser la barre des 3 GHz. Le ROG Phone 3 Strix Edition, qui ne sera pas disponible en France, se contentera d’un Snapdragon 865 classique. Les deux modèles restent bien entendu compatibles 5G et Wi-Fi 6.

Dans l’hexagone, le ROG Phone 3 sera disponible dans deux configurations : 12+512 Go, ou 16+512 Go (LPDDR5 et UFS 3.1 pour les deux). Un bagage généreux, qui compense presque l’absence d’un port pour carte SD.

Aussi, pour éviter que l’autonomie de son nouveau téléphone fonde comme neige au soleil, Asus a rempilé avec l’accumulateur de 6000 mAh sur son ROG Phone 3. On s’attend toutefois à une autonomie en baisse du fait de la fiche technique beaucoup plus costaude que l’an dernier. La batterie continuera de se recharger à 30 W ; Asus préférant éviter d’aller au-delà afin de ne pas la dégrader sur le long terme.

© Asus

Enfin, même si la partie photo s’annonce fatalement en retrait face au reste, on pourra tout de même compter sur un capteur principal de 64 mégapixels (Sony IMX 686), un module ultra grand-angle de 13 mégapixels et un dernier, macro, de 5 mégapixels. À l’avant, un module 24 mégapixels s’occupera des selfies.

Des fonctionnalités gaming en pagaille

Fondamentalement, ce qui différencie un smartphone gaming d’un appareil haut de gamme plus conventionnel, ce sont les fonctionnalités propres au gaming. Et Asus, fort de déjà trois modèles sur ce segment, a dans sa besace un certain nombre de gadgets susceptibles de changer la donne lors d’une partie.

Armoury Crate, le hub regroupant tous les jeux, permet notamment de paramétrer de façon très granulaire les différents scénarios d’usages du couple CPU et GPU. La sensibilité peut aussi être ajustée précisément, tout comme la vitesse du ventilateur AeroActive Cooler 3 qui est fourni avec le ROG Phone 3, et qui vient se greffer à l’arrière du téléphone via le connecteur propriétaire situé sur la tranche gauche du téléphone.

Le ROG Phone 3 est toujours compatible avec une myriade d'accessoires. © Asus

Ce ventilateur permet d’ailleurs de brancher un casque via une prise jack, et même de recharger son smartphone via un port USB-C dédié. De quoi éviter de gêner sa main lors d’une partie.

Citons encore la présence des boutons haptiques AirTriggers, qui passent ici en version 3. Leur modularité s’en voit énormément améliorée. Outre la pression sur ces deux boutons qui agissent comme des gâchettes, on peut désormais configurer d’autres actions en sus comme des swipes, des tapotements, et j’en passe. Le smartphone peut même déclencher certaines actions lorsque vous le remuez de bas en haut. Bref : à vous de remapper la moindre touche de vos jeux préférés selon vos envies.

Asus ROG Phone 3 : prix et disponibilité

Pas le temps de lambiner. Si la proposition d’Asus vous a séduit, sachez que le ROG Phone 3 sera disponible à la précommande dès demain, 23 juillet. Vous le trouverez chez vos revendeurs habituels, ou directement depuis le site officiel du constructeur. Les livraisons sont quant à elles planifiées pour début août, sans plus de précisions.

Rappelons que seul le ROG Phone 3 est commercialisé en France. Il vous faudra passer par la case importation si la Strix Edition vous fait de l’œil.

  • ROG Phone 3, 12+512 Go : 999€
  • ROG Phone 3, 16+512 Go : 1099€

De nouvelles versions des différents accessoires (les manettes ROG Kunai 3 notamment) ont également été présentées lors de la conférence et seront disponibles ultérieurement sur le site du constructeur.

Enfin, notez que pour tout achat d’un Asus ROG Phone 3 vous seront offerts 3 mois d’abonnement au service de cloud gaming Google Stadia.

Modifié le 27/07/2020 à 10h54
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
scroll top