🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

CES 2023 : ASUS présente ses nouveaux ROG, avec 1 001 saveurs de RTX 4000 et des surprises

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
04 janvier 2023 à 20h01
5
ASUS ROG CES 2023 © © ASUS
Les nouveaux ROG Strix 16 et 18, pour illustration © ASUS

ASUS n'arrive pas les mains vides au CES 2023. À un peu moins de deux jours de l'ouverture officielle du salon américain, le géant taïwanais dévoile une tripotée de nouveautés sur sa gamme ROG… certaines attendues, d'autres moins.

Outre le passage de la plupart de ses modèles aux derniers processeurs d'Intel et AMD ainsi qu'aux nouvelles RTX 4000 de NVIDIA, le constructeur remanie de manière plus poussée plusieurs de ses produits pour leur permettre d'intégrer des composants plus performants. ASUS profite également de cette édition du CES pour lever le voile sur un nouveau label d'affichage qui permet de distinguer en un coup d'œil le bon grain de l'ivraie en matière d'écrans.

Nebula Display, un label pour flatter les rétines

Commençons justement par cette nouveauté que nous n'avions pas nécessairement vue venir chez ASUS. Baptisé Nebula Display, ce label pensé par la marque vise à certifier qu'un écran est doté de spécifications haut de gamme bien précises qui lui confèrent d'emblée tout ce qu'il faut pour offrir une excellente qualité d'affichage. Si, pour l'instant, ASUS évoque ce « badge » Nebula Display uniquement pour ses PC portables, on peut imaginer qu'ils se matérialisera à l'avenir sur d'autres produits, et notamment les moniteurs gaming du groupe.

Nebula Display © © ASUS
Le ROG Flow X16 évolue peu cette année, mais fait partie des produits dotés d'un écran Nebula Display © ASUS

Nous voulons « éviter aux utilisateurs d'avoir à parcourir d'innombrables spécifications pour s'assurer que l'écran de leur ordinateur portable est d'une qualité irréprochable », explique ASUS dans son communiqué. Et pour ce faire, la marque explique que chaque écran Nebula Display « doit avoir une fréquence de rafraîchissement élevée avec un temps de réponse de 3 ms ou moins, une luminosité d'au moins 500 nits et une couverture à 100 % de l'espace colorimétrique DCI-P3 pour des images rapides, lumineuses et éclatantes ».

Afin de faire office de vitrine pour cette nouveauté, ASUS compte sur plusieurs modèles, dont le ROG Flow X16. Si l'appareil se contente d'une simple évolution matérielle par rapport à l'an passé (pas de changement de design en vue), il peut ainsi compter sur un écran 16:10 Nebula Display HDR, Mini-LED, QHD+ et 240 Hz. Celui-ci regroupe 1 024 dimming zones et est capable de monter à un maximum de 1 100 nits de luminosité. De quoi en mettre plein les yeux sans négliger les performances. Dans sa version la plus haut de gamme, l'engin regroupe notamment un Core i9-13900H et une NVIDIA GeForce RTX 4070 (de 130 W), le tout refroidi par un système de dissipation axé sur trois ventilateurs distincts.

ROG Flow X13, légère évolution esthétique et belle montée en puissance

Testé par nos soins il y a presque deux ans, le ROG Flow X13 revient cette année dans un nouvelle version profitant d'un châssis légèrement remanié. Si les évolutions esthétiques ne sautent pas nécessairement aux yeux par rapport aux précédents modèles, le millésime 2023 du Flow X13 procède à une grande révision interne pour lui permettre d'accueillir les derniers composants d'AMD et NVIDIA. Au menu cette année, que du beau monde et une montée en gamme fort bienvenue sur le plan GPU. Adieu la GTX 1650, place à une GeForce RTX 4070. Pour la faire tenir dans le tout petit châssis du Flow X13, ASUS prend en revanche soin d'en abaisser le TGP à 60 W « seulement ». Un élément à prendre en compte, puisqu'il réduit en partie le potentiel de la carte.

ASUS ROG Flow X13 2023-2 © © ASUS
© ASUS
ASUS ROG Flow X13 2023-3 © © ASUS
ASUS ROG Flow X13 2023-4 © © ASUS

© ASUS

ASUS ROG Flow X13 2023-1 © © ASUS
© ASUS

Côté CPU, ASUS évoque pour l'instant la présence d'un processeur AMD Ryzen 9 de dernière génération (Zen 4), sans en dire beaucoup plus. Il sera accompagné d'un maximum de 32 Go de LPDDR5 à 6 400 MHz et d'un maximum de 2 To de SSD M.2. Bien évidemment, ces spécifications concerneront les moutures haut de gamme de l'appareil. Pour le reste, ASUS promet deux options d'affichage : soit un écran IPS QHD+ de 165 Hz, 500 nits et avec 100 % DCI-P3 ; soit une dalle IPS Full HD+ de 120 Hz, 500 nits et avec 100 % sRGB. L'ensemble sera quoi qu'il en soit alimenté par une batterie de 75 Wh et ne dépassera pas les 18,7 mm d'épaisseur pour 1,3 kg.

Le ROG Flow X13 arrivera sur le marché dès le premier trimestre 2023, à compter de 1 499 euros.

ROG Zephyrus M16, l'agressivité d'un fusil d'assaut

En bonne partie remodelé, le Zephyrus M16 2023 cherche une nouvelle fois à séduire tout autant les joueurs que les utilisateurs créatifs avec un design relativement épuré et un châssis en alliage de magnésium affiné (20,9 mm maximum d'épaisseur pour 2,3 kg) tout en arborant une diagonale de 16 pouces. Similaire au ROG Flow X16 en matière de fiche technique, l'appareil embarque lui aussi jusqu'à un Core i9-13900H couplé à un maximum de 64 Go de RAM (via des barrettes SO-DIMM DDR5 à 4 800 MHz) et refroidi par un système à triple ventilateur. Dans sa configuration haut de gamme, ce modèle pourra également compter sur une RTX 4090 (jusqu'à 160 W) et sur 2 To de stockage au maximum.

ASUS ROG Zephyrus M16 2023-1 © © ASUS
© ASUS
ASUS ROG Zephyrus M16 2023-2 © © ASUS
ASUS ROG Zephyrus M16 2023-3 © © ASUS

© ASUS

Côté affichage, on y retrouve le label Nebula Display avec une dalle de Mini-LED QHD+ de 16 pouces montant à 240 Hz. Celle-ci dispose d'une luminance maximale de 1 100 nits et couvre le spectre DCI-P3 à 100 %. L'appareil s'alimente à partir d'une batterie de 90 Wh et supporte la recharge USB-C jusqu'à 100 W pour plus de praticité, son chargeur de 280 W étant pour sa part assez volumineux.

Le ROG Zephyrus M16 sera disponible au cours du premier trimestre 2023, à partir de 3 199 euros.

ROG Strix SCAR 16 et 18, la taille, ça compte…

Cette année, ASUS laisse tomber les formats de 15,6 et 17,3 pouces pour ses ROG Strix sous processeurs Intel. La marque veut désormais taper plus fort en adoptant pour ses deux fleurons des écrans 16 et 18 pouces. Avec ces formats XXL, les deux acolytes s'appuient désormais eux aussi sur une dissipation à trois ventilateurs pour maintenir au frais les derniers processeurs mobiles hautes performances d'Intel (jusqu'au Core i9 13980HX) et les nouvelles RTX 4000 (jusqu'à la RTX 4090, avec 175 W de TGP).

ASUS ROG Scar 16 et 18 2023-2 © © ASUS
© ASUS
ASUS ROG Scar 16 et 18 2023-3 © © ASUS
ASUS ROG Scar 16 et 18 2023-4 © © ASUS

© ASUS

Côté affichage, ASUS ne mégote pas non plus. Le modèle 16 pouces s'arme ainsi d'une dalle Mini-LED et QHD qui monte à 165 Hz, tandis que le modèle 18 pouces passe sur une dalle Nebula Display HDR, QHD et 240 Hz. Bien sûr, des options plus abordables seront aussi d'actualité (Full HD et 165 Hz en 18 pouces par exemple, au prix d'une qualité d'image nettement moins bonne). Dans tous les cas, on retrouve un maximum de 64 Go de DDR5 à 4 800 MHz, jusqu'à 2 To de SSD M2 et une batterie de 90 Wh compatible avec la recharge USB-C jusqu'à 100 W. Le bloc d'alimentation varie cette fois entre 280 et 330 W en fonction de la configuration choisie.

Un point sur les dimensions des deux produits, enfin : tablez sur 30,1 mm d'épaisseur et 2,7 kg pour le Strix SCAR 16, contre 30,6 mm et 3,3 kg pour le Strix SCAR 18. Dans l'immédiat, ASUS France n'est pas encore en mesure de nous faire parvenir la tarification de ces différentes nouveautés. Là encore, cet article a vocation à être mis à jour au fur et à mesure des informations que nous recevrons.

Le ROG Strix SCAR 16 sera disponible au cours du premier trimestre 2023, à partir de 4 099 euros, contre un prix de départ fixé à 3 999 euros pour le SCAR 18, qui arrivera pour sa part chez les revendeurs sur la même période.

Sources : Briefing presse ASUS, communiqués ASUS

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
phil995511
Asus fabrique de très bonnes cartes mères et autre matériel qui sont malheureusement vendus un peu trop chers même si ils sont de bonne qualité.<br /> Niveau des laptops mis-à-part les prix qui sont très concurrentiels, c’est un peu la misère. Le dernier portable Asus que j’ai eu n’a jamais eu droit à la moindre mise à jour de son bios ou de ses drivers alors que chez Dell par exemple chaque mois y a une nouveau bios qui sort pour corriger des failles de sécurité ainsi que de nouveaux drivers pour optimiser sa machine. Et genre 10 ans après votre achat toujours chez Dell vous bénéficiez encore de mises-à-jour de la part du constructeur.<br /> Pour moi y a pas photo, je n’ai jamais vu un tel service ailleurs, du coup je n’ai plus jamais racheté de laptop Asus…
Popoulo
Asus en laptop, j’ai fait l’erreur 1x. Bah, c’est fini. Plus jamais.<br /> Par contre, CG, GPU aucun soucis et je continuerai avec.
gf4
Quel est l’intérêt de loger une 4080 ou une 4090 là-dedans. Ces cartes peuvent normalement consommer plus de 300W en charge dans leurs versions desktop. Et là, elle seront bridées d’une bonne moitié. Autrement dit, des performances ridicules et quand on voit les prix…
spleck
Jamais eu de problemes avec mes gaming laptop de Asus - bonne machine
davg20
Le Numpad, cette chose inutile.<br /> Sinon la présence d’une 4080 ou 4090 là-dedans est pour flatter l’ego.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Samsung publie (enfin) un correctif pour ses SSD 980 PRO
Discord perturbe la fréquence mémoire des GeForce : corrigeons le problème
Ear (2) : les futurs intras de Nothing fuitent en photo, petits ou grands changements ?
AMD annonce le prix et les dates de disponibilité de ses Ryzen 7000X3D
Unpacked 2023 : Samsung dévoile ses nouveaux Galaxy Book3, prêts pour un face-à-face avec Apple ?
Samsung Unpacked 2023 : meilleurs... et plus chers, découvrez les nouveaux Galaxy S23
Artifact, cette appli propulsée par l'IA à mi-chemin entre TikTok et Google News
Comment ChatGPT a changé les plans de Google
Mars : Perseverance a complété sa réserve de secours d'échantillons
Partage de compte sur Netflix : ça ne va pas être simple (mais on vous explique)
Haut de page