L'iPod est mort ! Comment le baladeur d'Apple à révolutionné la consommation de musique ?

15 mai 2022 à 12h24
10
iPod © © thanmano / Shutterstock.com
© thanmano / Shutterstock.com

Apple a annoncé cette semaine la fin de la production de son dernier iPod touch : l'occasion de revenir ensemble sur l'histoire ce baladeur qui a bouleversé le marché de la musique.

L'annonce était certes attendue mais n'en est pas moins importante : l'iPod, c'est fini. Avec l'arrêt de la production de l'iPod touch, le dernier survivant de la gamme de baladeurs de la marque à la pomme, Apple tire un trait sur un produit iconique qui aura contribué, avec pas moins de 450 millions d'exemplaires vendus en 20 ans, à faire de l'entreprise l'une des plus puissantes de la planète.

L'iPod : un pari risqué et payant sur le long terme

Lorsque Steve Jobs, revenu depuis seulement trois ans à la tête d'Apple, présenta l'iPod en 2001, les réactions n'ont pas été aussi dithyrambiques que l'on pourrait le penser. Si l'entreprise avait connu un très joli succès avec l'iMac, personne ou presque ne s'attendait à ce qu'Apple se lance sur le marché du baladeur, face à des concurrents aussi installés que Sony et son célèbre Walkman.

iPod 2001 © © Apple
iPod (2001) © Apple

Avec la promesse d'embarquer « 1 000 chansons dans la poche » grâce à son disque dur Toshiba, arborant un design sobre et épuré, ainsi qu'une interface attractive avec sa molette mécanique, l'iPod n'a pas été un succès immédiat, la faute à un port FireWire, une compatibilité restreinte aux seuls utilisateurs de Mac et un prix élevé de 3 490 francs (459 €).

Les ventes ont toutefois été suffisamment encourageantes pour qu'Apple rafraîchisse son produit à peine un an plus tard, le rendant alors compatible avec Windows, pour rendre accessible l'iPod à des millions de nouveaux utilisateurs potentiels.

iPod mini, iPod nano, iPod shuffle : la famille s'agrandit

Dès l'année 2004, Apple va se livrer à une multiplication des modèles pour toucher un public beaucoup plus vaste, notamment les adolescents qui ne pourraient pas mettre les plus de 300 € demandés pour un iPod.

iPod mini © © Justin Sullivan—Getty Images
Steve Jobs présente l'iPod mini © Justin Sullivan—Getty Images

L'iPod mini est le premier modèle proposé en ce sens. Disponible en cinq coloris et arborant un corps en aluminium, il apporte également une nouvelle molette cliquable qui sera déclinée dans tous les autres modèles développés par la suite.

iPod Nano © © Apple
iPod nano de 4ème génération © Apple

En 2005 Apple lance coup sur coup l'iPod nano, qui deviendra rapidement le petit baladeur à mémoire flash le plus populaire de toute la gamme, et l'iPod shuffle, dépourvu d'écran et de molette pour ne proposer que de la musique jouée en aléatoire.

iPod shuffle © © Matthieu Riegler
Les différentes générations d'iPod shuffle © Matthieu Riegler

Parallèlement l'iPod classique évolue, adoptant un écran couleur avant de pouvoir lire des vidéos ; les capacités de stockage, elles, augmentent à chaque nouvelle version.

À cette époque, l'iPod représentait plus de 40 % des revenus totaux de l'entreprise et 70 % des ventes mondiales de baladeurs.

iTunes Store : Apple prend la main sur la vente de musique

À l'aube des années 2000, les maisons de disques ont été confrontées de plein fouet à l'arrivée d'Internet dans de nombreux foyers, et au piratage massif de la musique, copiée ensuite sur des CD ou lue sur des baladeurs numériques.

Apple a pour sa part profité du succès de l'iPod pour lancer en 2003 l'iTunes Music Store, une boutique permettant d'acheter des morceaux ou des albums facilement depuis le jukebox musical iTunes.

iTunes Music Store © © Apple
© Apple

Le constructeur étant en position de force, Steve Jobs a imposé ses conditions, à savoir un prix de 0,99 centimes par morceau, des titres protégés par DRM et une facturation gérée intégralement par Apple pour maîtriser un peu plus encore l'expérience utilisateur.

Il n'aura fallu que cinq jours à peine à l'iTunes pour atteindre le premier million de chansons vendues. En un peu plus de 10 ans, pas moins de 35 milliards de titres ont été vendus autour du monde. À son pic de popularité, Apple représentait à elle seule 64 % des ventes de musique en ligne et 29 % du marché, tous supports confondus. La boutique s'est d'ailleurs très vite enrichie avec l'apparition des podcasts puis des clips vidéos et des épisodes de séries TV.

Apple a ainsi développé un business model redoutable d'efficacité qu'elle répliquera quelques années plus tard au lancement de l'App Store.

Face à l'iPhone et au streaming, l'iPod s'efface jusqu'à disparaitre

Quelques mois après la sortie de l'iPhone en 2007, Steve Jobs dévoile l'iPod touch, le premier iPod à écran tactile, qui reprenait en grande partie le design d'un smartphone.

Le succès est alors tout aussi immédiat pour cet iPod, encore plus simple à utiliser, mais la croissance exponentielle des ventes de smartphones plante dans le même temps le premier clou dans le cercueil du baladeur. En effet, l'iPhone a été vendu dès le départ comme un iPod tactile et intégrait toutes les fonctionnalités du baladeur, la connectivité en plus. Pourquoi dès lors garder un baladeur dans sa poche ?

iPod touch
iPod touch © Apple

Les différents iPod ont tout de même continué à être mis à jour mais renouvelés mais bien moins fréquemment qu'au coeur des années 2000.

L'iPod allait aussi être confronté à une vraie révolution avec l'arrivée des plateformes de streaming musical comme Deezer ou Spotify. L'abonnement à un service de musique en ligne offre un confort d'utilisation supérieur à la gestion manuelle d'une bibliothèque sur un appareil mobile. Là où l'iPod devait être branché à un PC ou à un Mac pour récupérer de nouveaux morceaux, la musique en streaming est disponible partout, sur n'importe quel appareil.

Apple Music © Apple
© Apple

Apple n'échappera pas à ce changement des habitudes d'écoute et lancera Apple Music en 2015. Les iPod traditionnels n'avaient dès lors plus de raisons d'être et sont arrêtés deux ans plus tard en 2017. Seul l'iPod touch a été renouvelé en 2019, l'appareil permettant l'écoute en streaming et l'installation d'applications. Il aura été maintenu jusqu'à aujourd'hui.

Désormais, l'iPod n'est plus, mais son héritage perdure chez Apple, qui entretient une relation profonde avec l'univers de la musique. Elle se matérialise notamment à travers l'enceinte connectée HomePod mini ou les écouteurs sans fil AirPods, qui conservent une filiation avec le vénérable baladeur. On peut noter aussi l'introduction de la technologie Dolby Atmos dans Apple Music que la marque promeut à grands renforts d'investissements et de communication.

Et vous, avez-vous connu l'iPod ? Dites-nous combien d'appareils vous avez utilisé et racontez-nous en commentaire vos souvenirs avec l'iPod.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
11
Muggsy68
Merci le téléchargement illégal. Sans ça l’iPod n’aurait pas fonctionné. Pas d’iPhone et tout le reste.
Francis7
En 2002, j’avais un baladeur avec disque dur , MPIO HD100 de 20 Go qui lisait les MP3 et WMA. Je ne regardais même pas le iPod.<br /> Maintenant, avec le smartphone et le streaming, les cartes mémoires SD le baladeur n’a plus vraiment d’utilité.<br /> D’autres diront qu’il y a les Walkman Sony HD, mais je ne vois pas l’utilité d’écouter du son HD dans la rue. mais chez moi.
spip74
C’est clair, heureusement que l’on a pu télécharger des numéros de téléphone, sans quoi l’iPhone n’aurait pas fonctionné
marco3522
Si les maisons de disques avaient fait, au début des années 2000, ce qu’Apple a fait plus tard avec l’iTunes Music Store, on n’aurait jamais entendu parler du peer2peer. Il fallait arrêter de protéger de manière indue toutes ces maisons de disques qui nous arnaquaient. Quand des commerçants (ou industriels) ne maîtrisent plus leur métier, il faut les laisser mourir pour faire de la place à d’autres. Malheureusement le lobbying auprès de politiques décérébrés, ça marche.
SPH
Le peer2peer aurait existé pour d’autres choses : les films, les dessins animés, les BD scannées, etc
SlashDot2k19
Il y avait déjà des lecteurs mp3 avec disque dur (genre Archos) et pourtant ils n’ont jamais eu le succès écrasant des iPods.<br /> Pareil pour avant l’iPhone, il y avait déjà des smartphones qui se sont fait balayer par Apple…<br /> Ce qui a fait la différence c’est la simplicité de l’expérience utilisateur proposée par Apple.
ffm76600
Je suis un « vieux », je trouve toujours de l’intérêt à avoir un baladeur audio !<br /> Les points positifs :<br /> D’avoir une bien meilleure autonomie qu’avec un smartphone (1 recharge mensuelle pour une heure d’utilisation quotidienne avec des fichiers au format flac).<br /> Le son meilleur<br /> Ne pas avoir le problème de droits et donc la disparition des titres que j’aime si spotify &amp; co comptaient supprimer les titres de son catalogue…<br /> Ne pas avoir besoin de prendre un forfait pour ne pas avoir de pubs…<br />
TofVW
Seul ton premier point est valable. Pour les 3 autres :<br /> le son dépend surtout de l’encodage, pas sûr que ce qui sort d’un smartphone soit de moins bonne qualité que ton baladeur<br /> les 2 derniers points ne concernent que la musique en streaming ; j’espère que tu es au courant qu’on peut stocker et écouter des fichiers audio sur un téléphone <br />
robert_b
C’est bien dommage qu’on ne le destine qu’à ça.<br /> Je rêve régulièrement qu’avec le développement du streaming, des fichiers de plus en plus gros, que le P2P représente une alternative à d’énormes serveurs qui ploient sous le nombre de téléchargements…
ABC
Mon premier iPod était un Shuffle, le petit carré orange.<br /> C’était très cool de se balader avec cet iPod accroché n’importe où sur soi. Ça envoyait un son de casserole (surtout avec les écouteurs fournis) et on se lassait vite de devoir régulièrement changer les titres. Du coup il a fini au fond d’un tiroir. Un jour j’ai remis la main dessus et j’ai essayé de le recharger, mais il ne répondait plus. RIP petit iPod orange !
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Ces écouteurs sans fil raviront votre maman pour la fête des mères
Les AirPods Pro 2 dès cette année, mais sans passer à l'USB-C ?
Sony lance les LinkBuds S, des WF-1000Xm4 simplifiés mais next-gen... et brouille encore les pistes
On connaît le prix des Google Pixel Buds Pro en France... et c'est une bonne surprise !
Après sa
Turtle Beach dévoile une oreillette-micro gamer pour smartphone et ordinateur
Cette barre de son Sony voit son prix diminuer de plus de 100€ !
Sony WH-1000Xm5 : le roi des casques nomades révolutionne enfin son design et perfectionne sa technologie
Officiellement abandonnés par Apple, les iPod sont déjà en rupture de stock
Workspace, Google Assistant, Android 13, Pixel 6A, Pixel Buds Pro : ce qu'il faut retenir de la Google I/O 2022
Haut de page