Test Apple HomePod mini : une petite enceinte surprenante mais limitée

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

À la peine sur le marché des enceintes connectées, Apple retente sa chance avec le HomePod mini, un nouvel appareil à la fois plus petit et moins cher.

Apple HomePod mini
  • Design et fabrication irréprochables
  • Un son puissant et bien équilibré
  • Idéal pour la domotique
  • Réservé aux seuls possesseurs d'iPhone
  • Ecosystème toujours aussi fermé
  • Siri a encore de sérieux progrès à faire
  • Absence de connexion filaire et bluetooth

Le premier HomePod avait reçu à sa sortie en 2018 un accueil pour le moins mitigé. Si les premiers clients et la presse avaient salué la qualité audio du produit, les possibilités limitées de Siri et l'écosystème fermé avaient été une nouvelle fois pointés du doigt ainsi que le prix élevé de 329 €.

Il fallait donc, si Apple souhaite réellement grappiller des parts de marché à Amazon et sa gamme Echo, que la marque revoie sa copie avec un appareil techniquement moins ambitieux mais aussi bien plus accessible.

La vraie surprise de ce HomePod mini fut son prix de 99 € qui s'aligne avec ceux de l'Amazon Echo et du Google Nest Audio. Est-ce malgré tout suffisant pour convaincre les fans de la marque d'installer cette enceinte connectée chez eux ?

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

HomePod mini : la fiche technique

  • Capacités audio : 1 haut-parleur et 2 radiateurs passifs
  • Connectivité : Wi‑Fi 802.11n, Bluetooth 5.0, AirPlay 2, Thread, HomeKit
  • Alimentation : adaptateur secteur 20 watts USB-C
  • Dimensions : 8,4 x 9,79 cm
  • Poids : 345 grammes

Design : un objet passe-partout aux finitions exemplaires

Pour le HomePod mini, Apple abandonne le format cylindrique de sa première enceinte pour un design en forme de boule, à qui l'on aurait légèrement coupé le dessus. C'est à quelques différences esthétiques près la même proposition esthétique que le nouvel Amazon Echo.

On savait le HomePod mini bien plus compact que son imposant grand frère, mais c'est vraiment au premier contact avec l'objet que l'on se rend compte de sa petite taille. L'objet tient facilement dans la main.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

L'enceinte est intégralement recouverte d'un tissu mesh de très bonne facture et Apple propose son HomePod mini en deux coloris, blanc (celui que nous avons reçu) et noir. Il faudra voir dans le temps si le coloris blanc est sujet aux tâches, notamment s'il est installé dans une cuisine. Pour notre part, rien à signaler après presque deux semaines d'utilisation.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Sur le dessus on retrouve une surface tactile qui permet d'appeler Siri, mais également de mettre en pause ou de reprendre la lecture d'une chanson ou de varier le volume grâce à deux boutons + et -, tactiles eux aussi.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Lorsque l'on appelle Siri une animation représentant un halo de couleurs apparait à l'écran. L'effet est plutôt élégant et assez discret pour indiquer une action à l'utilisateur sans pour autant illuminer toute la pièce.

Néanmoins tout n'est pas parfait. Un élément du HomePod mini nous a particulièrement fait tiquer : le câble d'alimentation. En premier lieu il n'est pas amovible mais fixé à l'enceinte. Ce n'est pas un point rédhibitoire mais il aurait été plus simple pour le ranger de pouvoir le détacher.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Aussi le câble nous a paru bien court et il faudra bien réfléchir à son emplacement pour éviter de devoir ajouter une rallonge afin de pouvoir le brancher. Un adaptateur secteur 20W est à ce propos inclus dans la boîte, ce qui est à signaler vu qu'Apple a plutôt tendance à les faire disparaitre de la plupart de ses emballages.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

On peut quand même souligner la qualité de fabrication générale du produit, excellente comme souvent chez Apple. Les matériaux, du tissu mesh au câble tressé sont tous de qualité, pas un fil de tissu ne dépasse, c'est du bel ouvrage.

Installation : un modèle d'ergonomie... réservé aux utilisateurs d'iPhone

Apple avait un boulevard pour se faire une place sur le marché encombré des assistants vocaux... mais reste sur sa logique d'écosystème fermé autour de son smartphone vedette et réserve l'utilisation d'un HomePod mini aux seuls possesseurs d'iPhone.

Pour mettre en place le HomePod mini, rien de plus simple, il suffit de le brancher sur le courant électrique et l'appareil débute immédiatement la phase d'appairage.

Pour connecter l'appareil à son iPhone, il suffit de l'approcher du HomePod mini. Une notification apparaitra alors sur l'écran d'accueil avec un bouton permettant de lancer la connexion.

Le HomePod mini demandera alors la permission d'utiliser votre position, vos préférences relatives à Siri ou de récupérer votre mot de passe Wi-Fi mais aussi d'activer les requêtes personnelles comme les messages, les rappels ou l'accès au calendrier.

Attention toutefois avec ce dernier réglage si vous utilisez votre HomePod mini avec votre famille. L'enceinte n'est toujours pas capable d'identifier les voix des membres de votre tribu et n'importe lequel d'entre eux pourra lire vos derniers messages ou accéder à vos contacts.

Voilà, le HomePod mini est configuré. L'opération nous a pris littéralement deux minutes montre en main et Apple nous propose pour terminer de lancer une playlist (sur Apple Music, on y reviendra…) pour tester les capacités audio de l'enceinte.

Qualité sonore : une petite enceinte qui a du coffre

Pour équiper son enceinte, Apple a fait le choix d'un unique haut-parleur et d'un guide d’onde acoustique développé en interne pour orienter le flux du son du bas de l’enceinte vers l’extérieur et obtenir un son à 360°. Deux radiateurs passifs assurent quant à eux la restitution des basses.

Pour le traitement du signal audio le constructeur a fait appel au processeur S5, le même qui équipe les Apple Watch SE. Le système-sur-puce se charge ensuite d'adapter le son en temps réel selon les caractéristiques du titre diffusé.

Apple a fait de l'excellent travail sur la partie audio. Les mediums sont très équilibrés, avec une excellente dynamique et des voix bien mises en avant. Les basses sont étonnamment puissantes pour un appareil aux dimensions si compactes.

Attention toutefois à ne pas pousser le HomePod mini dans ses retranchements. À plein volume on sent très rapidement saturation et distorsion, même si l'on détecte que le traitement logiciel fait tout ce qu'il peut pour rectifier le tir.

Le HomePod mini est fait pour équiper une pièce de taille moyenne, certainement pas pour une soirée et encore moins pour écouter de la musique haute résolution. L'enceinte a été pensée exclusivement pour le streaming et ne pourra pas faire de miracles, même avec des sources de qualité.

Le HomePod peut aussi être utilisé seul ou en duo avec l'Apple TV pour remplacer les enceintes de sa télévision mais le résultat ne remplacera jamais une barre de son.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

À savoir, il n'est pas possible de se créer un système mêlant HomePod et HomePod mini, pour utiliser ces dernières comme enceintes surround par exemple.

Fonctionnalités : excellent… pour les tâches les plus simples

J'utilise Siri depuis ses premiers pas en 2011 et la sortie de l'iPhone 4S et mon avis n'a jamais varié en une décennie.

L'assistant vocal est à mon sens excellent pour les tâches les plus simples comme les rappels ou pour allumer une ampoule connectée mais à la ramasse lorsqu'il s'agit de lui poser des questions ou de chercher des informations sur le web.

Siri sur le HomePod mini ne fait ni mieux ni pire que sur l'ensemble des appareils qui l'accueillent aujourd'hui.

Commençons par les bons points. La reconnaissance vocale du HomePod mini est excellente. Même à moyen volume ou dans une pièce bruyante l'enceinte est capable de reconnaitre notre voix distinctement.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Aussi, le HomePod mini prend la main lorsque l'on énonce la commande "Dis Siri". Même si l'iPhone est à proximité, c'est l'enceinte qui se déclenche en priorité pour répondre à vos demandes. Durant nos essais Siri s'est lancé une seule fois sur l'iPhone, et encore nous l'avions en main. Bref, ça marche très bien.

Le réel intérêt du HomePod mini, et c'est sur ce point qu'Apple communique le plus, c'est la domotique. HomeKit est un système mature et avec de nombreux accessoires compatibles (mais bien moins qu'avec Alexa ou Google Assistant). Allumer une ampoule ou lancer une scène est aussi simple que sur iPhone, le confort de ne plus utiliser le smartphone en permanence en plus.

Autre nouveauté intéressante et bien pratique du HomePod mini : la possibilité de passer la musique de son iPhone à son enceinte en approchant tout simplement son téléphone de l'appareil.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

À proximité de l'enceinte l'iPhone se met à vibrer et affiche également les contrôles de l'appareil dans une fenêtre dédiée qui permet d'accéder aussi aux derniers titres ou podcasts écoutés si aucun contenu n'est en cours de lecture.

Il est également possible d'appeler ses contacts, à la fois en FaceTime audio mais aussi depuis le réseau mobile de son opérateur via l'iPhone. Les communications sont claires et cette petite fonctionnalité permettra de réaliser des appels de groupe tout en continuant ses activités dans la maison.

Autre fonctionnalité inaugurée avec le HomePod mini avec Interphone qui permet d'envoyer un message diffusé sur le ou les HomePod installés dans la maison mais aussi sur les iPhone et Apple Watch liés à l'enceinte connectée. Plutôt pratique pour appeler toute la famille quand le diner est prêt.

Enfin, la création d'un rappel ou l'envoi d'un message est très facile, avec une meilleure reconnaissance vocale qu'auparavant. Évidemment il n'est pas question de dicter des romans mais pour l'envoi d'un message court, pas de soucis à signaler.

Siri : toujours aussi limité pour les tâches plus complexes

Passons maintenant aux choses qui fâchent avec les services de streaming. On pensait qu'Apple allait faire preuve d'ouverture avec le lancement de son enceinte grand public. Raté, le HomePod mini reste intimement lié à Apple Music qui est aujourd'hui le seul service pris en charge par Siri.

Lors de l'évènement de présentation en ligne Apple a évoqué la prise en charge d'Amazon Music mais pour le moment l'application n'a pas été mise à jour pour cela. On ne parle même pas des autres services dont Spotify et Deezer qui ne sont évidemment pas accessibles via l'assistant vocal.

Pour ceux-là il faudra passer par AirPlay, qui a l'inconvénient de monopoliser un appareil pour la lecture de la musique.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Revenons donc à Apple Music. Le HomePod mini permet d'accéder à l'ensemble du catalogue mais également à ses playlists et à sa bibliothèque de morceaux. La lecture se lance rapidement, les commandes vocales sont tout aussi véloces, rien à dire sur ce point.

Siri n'a par contre toujours pas progressé au niveau de la prononciation. Les titres en français sont reconnus à la seconde mais pour les morceaux anglophones, si votre anglais n'est pas impeccable, l'assistant aura bien du mal à comprendre votre demande et à trouver le bon morceau.

À la longue c'est fatigant et il nous est arrivé plus d'une fois de passer par notre iPhone et la connexion AirPlay afin d'aller plus vite. Sur ce point Amazon et Google sont bien meilleurs, même avec une prononciation des plus hasardeuses.

Même son de cloche lorsque vous demandez une information ou un itinéraire au HomePod mini. Apple se limite à quelques sources d'information comme Wikipedia qui peut éventuellement donner la date de naissance d'une personnalité mais pas beaucoup plus.

HomePod mini : l'avis de Clubic

Apple était attendue au tournant avec le HomePod mini et le constructeur ne déçoit pas avec une enceinte très réussie et vendue à un prix agressif, très inhabituel pour la marque.

Le design et la fabrication de l'appareil sont tout simplement irréprochables et la qualité audio délivrée est surprenante pour un appareil si petit.

Si Apple a conçu une très bonne enceinte, le HomePod mini reste un assistant vocal très limité et trop fermé aux seuls services Apple et quelques trop rares services tiers.

Malgré ses quelques défauts le HomePod mini est un produit que l'on recommandera chaudement aux utilisateurs d'iPhone, déjà habitués à la prison dorée bâtie par Apple, s'ils ne possèdent pas encore déjà d'enceintes connectées chez eux.

Apple HomePod mini

8

Apple fait une entrée remarquée sur le marché des enceintes connectées à moins de 100€. Le HomePod mini délivre un son très équilibré et puissant, le tout dans un design élégant et soigné. Dommage que Siri évolue toujours à un train de sénateur et reste enfermé dans l'écosystème mis en place par le constructeur.

Les plus

  • Design et fabrication irréprochables
  • Un son puissant et bien équilibré
  • Idéal pour la domotique

Les moins

  • Réservé aux seuls possesseurs d'iPhone
  • Ecosystème toujours aussi fermé
  • Siri a encore de sérieux progrès à faire
  • Absence de connexion filaire et bluetooth

Fabrication 9

Qualité audio 9

Reconnaissance des voix 8

Fonctions connectées 7

Modifié le 19/03/2021 à 17h03
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
57
19
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Meilleurs jeux mobiles gratuits : découvrez notre Top 10
Bon plan gaming : le casque filaire HyperX Cloud Alpha S disponible à moins de 100€
Genshin Impact : la version PS5 arrive le 28 avril avec plusieurs améliorations
Acer Nitro 5 : un PC portable gaming 17.3
Votre nouvelle Smart TV Samsung à moins de 30€ avec la fibre Bouygues Telecom
Mercedes dévoile EQS, sa berline électrique de luxe et ses 770 km d'autonomie
L'excellent casque Bose 700 profite d'une promo immanquable chez Cdiscount
Bon plan VPN : Top des bons plans à saisir chez CyberGhost, NordVPN et Surfshark
Amazon revendique 200 millions d'abonnés à Prime
Télétravail : un PC Portable MSI Modern 14
Haut de page