Tim Cook : "Nous essayons toujours de garder nos prix au plus bas"

03 octobre 2019 à 11h10
0
Le patron d'Apple, Tim Cook, le 21 mai 2013 à son arrivée au Sénat

Dans un entretien donné au magazine allemand Stern, Tim Cook appuie son argumentaire sur la baisse de prix de l'iPhone 11 par rapport au Xr l'année dernière.

Il revient également sur les accusations de monopole qui visent Apple concernant l'App Store.

Le constructeur ferait tout pour garder ses prix les plus bas possibles

Tim Cook est actuellement en voyage en Europe. Le patron d'Apple est passé en France, où il a notamment visité les studios d'Ubisoft Montpellier. Mais avant de s'arrêter dans nos contrées, il a fait une escale en Allemagne.

Le magazine Stern a pu, pour l'occasion, s'entretenir avec le P.-D.G. américain. Ce dernier est revenu sur différents sujets dont l'un des plus explosifs lorsque l'on parle d'Apple : ses prix. Accusés, souvent à raison, d'être trop chers, Tim Cook défend ses produits et estime que les tarifs sont pourtant tirés vers le bas pour toucher le maximum de consommateurs.

« Nous essayons toujours de garder nos prix au niveau le plus bas possible, et heureusement nous avons pu baisser le prix de l'iPhone cette année », explique t-il en prenant pour exemple l'iPhone 11, qui, effectivement, est 50 € moins cher que l'iPhone Xr de l'an dernier, qu'il remplace.

Tim Cook rejette l'idée qu'Apple soit en situation de monopole

Tim Cook revient également sur le lancement d'Apple TV+, son service de streaming vidéo, qui a surpris par son prix de seulement 4,99 €/mois, là où on attendait une offre plus proche des 10 €.

Interrogé sur la concurrence frontale avec Netflix dans le domaine, Tim Cook préfère parler d' « offre complémentaire » et explique que les clients sont désormais habitués à souscrire à plusieurs abonnements en parallèle en fonction des contenus proposés : « Il ne s'agit pas de savoir si Netflix gagne et nous perdons, ou si nous gagnons et eux perdent. Beaucoup de gens utilisent plusieurs services et nous essayons de devenir l'un d'entre eux ».

Enfin la question du monopole exercé par Apple sur l'App Store a été abordée et Tim Cook rejette en bloc ces accusations, expliquant même que les règles qui régissent sa boutique sont bénéfiques pour le client, qui sait qu'il visite un « endroit digne de confiance ».

« Nous avons 30 à 40 applications - contre plus de deux millions d'autres » ajoute t-il pour la défense d'Apple, alors que la Commission européenne a lancé une enquête contre l'entreprise américaine pour abus de position dominante et qu'une plainte a été déposée devant le tribunal fédéral de San Jose en Californie.

Via : GSM Arena
Modifié le 03/10/2019 à 11h35
74
33
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Freebox POP : retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
scroll top