Ventes de smartphone : Apple repasse en deuxième place devant Huawei

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
02 février 2019 à 13h01
0
Apple.jpg

En dépit de ventes décevantes et d'une action qui s'est effondrée en fin d'année 2018, Apple affiche des résultats qui lui permettent de retrouver la deuxième place du podium des ventes de smartphone.

C'est en tout cas l'analyse que publie le cabinet IDC dans son rapport de ventes de smartphones pour le quatrième trimestre 2018.

Apple a vendu 68,4 millions d'iPhone

Si les ventes d'Apple lui permettent de remonter sur la deuxième marche du podium, elles ne sont pas reluisantes pour autant. Avec 68,4 millions d'unités vendues au quatrième trimestre 2018, la marque accuse un recul de 11,5 % par rapport à la même période en 2017.

Huawei, pour sa part, enregistre une progression impressionnante de 43,9 % par rapport à la même période l'an dernier, mais n'a vendu « que » 60,5 millions d'unités au cours des derniers mois de 2018.

Notez enfin que la tendance générale est à la baisse : IDC indique que les ventes de smartphone ont reculé de 4,9 % par rapport à 2017. Les consommateurs tendent à conserver leurs appareils plus longtemps ce qui, en soi, n'est certainement pas une mauvaise nouvelle.
31
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top