Prix des ebook : Apple condamné à rembourser 450 millions de dollars

01 juin 2018 à 15h36
0

Au mois d'août 2011, Anthony Petru et Marcus Mathis avait déposé une plainte devant la cour de Californie ciblant Apple, le groupe Hachette, HarperCollins, ainsi que les éditions Macmilian, Penguin et Simon & Schuster. Ces derniers se seraient mis d'accord sur le prix de vente des livres électroniques. Selon les plaignants, cette stratégie visait à forcer Amazon à revoir sa politique tarifaire.

Au lancement de l'iPad et de l'iBoostore, Apple souhaitait trouver sa place face à Amazon. La firme de Cupertino aurait ainsi demandé aux cinq maisons d'édition de revoir à la hausse le tarif de leurs best-sellers sur Amazon.

La situation s'est traduite par plusieurs tensions et notamment avec Macmilian dont les ebooks étaient commercialisés à 12,99 dollars ou 14,99 dollars contre 9,99 dollars sur Amazon avant que ce dernier ne capitule et accepte de revoir leurs tarifs.

035C000008372850-photo-ibookstore-ban.jpg


En 2014, Apple avait été condamnée à payer 400 millions de dollars aux consommateurs de livres électroniques, 20 millions de dollars aux 30 états ayant poursuivi la société et 30 millions de dollars pour le remboursement des frais des procédures légales. La société avait fait appel de cette décision mais ce recours vient donc d'être rejeté par la cour Suprême.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

En 2098, il y aura plus de morts que de vivants sur Facebook
Drone à Roissy : on en sait plus sur le modèle incriminé
Qui sera nommé meilleur dev de France en 2016 ?
Les YouTubeurs font-ils de la publicité déguisée ?
Free : un quadruple play à 1,99€ par mois en vente privée
Infos US de la nuit : le trafic de Lyft a augmenté de 500% depuis mai à New York
Android : un malware qui peut toucher 500 millions de terminaux
Microsoft annule Fable Legends et compte fermer deux studios, dont Lionhead
VTOL X-Plane : la Darpa planche sur un avion à décollage et atterrissage à la verticale
BMW dans 5 ans : du
Haut de page