Un brevet pour des appareils flexibles accordé à Apple

13 janvier 2015 à 10h46
0
00C8000007851275-photo-brevet-apple-appareil-flexible.jpg
Apple s'est vu accorder, la semaine dernière, un brevet déposé fin septembre 2011. Son but : pouvoir rendre un appareil électronique flexible, voire pliable, et transformer ces manipulations en un moyen de contrôle de l'appareil.

Le brevet numéro 8 929 085, déposé par la firme de Cupertino, porte donc sur « les appareils électroniques flexibles ». Un sujet très vaste qu'Apple détaille quelque peu dans le résumé de ce brevet.

La marque à la pomme précise qu'un appareil électronique flexible doit comporter différentes parties disposant de cette même propriété :
  • l'écran, qui peut éventuellement comporter une couche tactile, elle aussi, flexible ;
  • le châssis, qui pourra prendre différentes positions stables ;
  • les composants internes, avec une batterie et des circuits imprimés semi-rigides.
00C8000007851277-photo-brevet-apple-appareil-flexible.jpg
Une telle conception aurait évidemment de multiples intérêts, à commencer par une meilleure résistance aux forces subies par nos smartphones. Tout le monde a encore en tête le bendgate qui a quelque peu terni la sortie des iPhone 6 et 6 Plus.

L'autre intérêt majeur pourrait se trouver du côté de l'ergonomie de l'appareil : Apple projette d'utiliser l'aspect flexible de l'appareil pour le contrôler. On peut ainsi imaginer un pliage qui verrouille l'appareil ou le passe en mode avion, ou une position qui lance une application. Il est d'ailleurs tout à fait envisageable de penser à des actions configurables par l'utilisateur.

Évidemment, l'obtention de ce brevet ne signifie pas pour autant la commercialisation prochaine d'un iPhone flexible, ou d'un appareil hybride, à la fois smartphone et bracelet. Un brevet peut tout autant servir à contrer la concurrence en se réservant le droit de l'exploiter par la suite. L'avenir nous dira ce que la marque à la pomme fera de ce brevet, qui pourrait changer quelques habitudes du côté de Cupertino : un iPhone flexible ne serait sans doute pas un iPhone en aluminium.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
scroll top