Un brevet pour des appareils flexibles accordé à Apple

13 janvier 2015 à 10h46
0
00C8000007851275-photo-brevet-apple-appareil-flexible.jpg
Apple s'est vu accorder, la semaine dernière, un brevet déposé fin septembre 2011. Son but : pouvoir rendre un appareil électronique flexible, voire pliable, et transformer ces manipulations en un moyen de contrôle de l'appareil.

Le brevet numéro 8 929 085, déposé par la firme de Cupertino, porte donc sur « les appareils électroniques flexibles ». Un sujet très vaste qu'Apple détaille quelque peu dans le résumé de ce brevet.

La marque à la pomme précise qu'un appareil électronique flexible doit comporter différentes parties disposant de cette même propriété :
  • l'écran, qui peut éventuellement comporter une couche tactile, elle aussi, flexible ;
  • le châssis, qui pourra prendre différentes positions stables ;
  • les composants internes, avec une batterie et des circuits imprimés semi-rigides.
00C8000007851277-photo-brevet-apple-appareil-flexible.jpg
Une telle conception aurait évidemment de multiples intérêts, à commencer par une meilleure résistance aux forces subies par nos smartphones. Tout le monde a encore en tête le bendgate qui a quelque peu terni la sortie des iPhone 6 et 6 Plus.

L'autre intérêt majeur pourrait se trouver du côté de l'ergonomie de l'appareil : Apple projette d'utiliser l'aspect flexible de l'appareil pour le contrôler. On peut ainsi imaginer un pliage qui verrouille l'appareil ou le passe en mode avion, ou une position qui lance une application. Il est d'ailleurs tout à fait envisageable de penser à des actions configurables par l'utilisateur.

Évidemment, l'obtention de ce brevet ne signifie pas pour autant la commercialisation prochaine d'un iPhone flexible, ou d'un appareil hybride, à la fois smartphone et bracelet. Un brevet peut tout autant servir à contrer la concurrence en se réservant le droit de l'exploiter par la suite. L'avenir nous dira ce que la marque à la pomme fera de ce brevet, qui pourrait changer quelques habitudes du côté de Cupertino : un iPhone flexible ne serait sans doute pas un iPhone en aluminium.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Android : Google refuse de corriger une vulnérabilité de Jelly Bean
Des objets connectés à la rescousse des jeunes parents
Les comptes Twitter et Youtube du commandement de l'armée US piratés
Microsoft pense à une seconde vie pour Kinect
Google vs Oracle : l'administration d'Obama pourrait trancher
Bureau à distance : Chrome Remote s'invite sur iOS
Windows 7 SP1 : la fin du support standard est prévue pour aujourd'hui
Infos US de la nuit : baisse moins forte que prévue des ventes de PC en 2014
Comme les États-Unis en 2001, ira-t-on vers un
Sport connecté : le coach virtuel, la tendance de 2015 ?
Haut de page