VOD : Disney lance Movies Anywhere en partenariat avec Apple aux USA

25 février 2014 à 16h29
0
Disney vient de lancer aux Etats-Unis un nouveau service d'achat de films dématérialisés destiné à son catalogue. Une offre en réponse à l'Ultraviolet mise en place en partenariat avec Apple.

00FA000000771614-photo-logo-disney.jpg
On le sait depuis longtemps, Disney et Apple sont absents du consortium Ultraviolet et n'ont aucune intention de l'intégrer. A la place, la firme de Mickey, dont le catalogue inclut certaines franchises de Marvel ou encore la saga Star Wars depuis le rachat de LucasFilms, vient de lancer sa propre plateforme de vente de films dématérialisés.

Disney vient donc de lancer aux Etats-Unis Disney Movies Anywhere, une plateforme qui permet aux utilisateurs d'acheter des films dématérialisés dans le catalogue de l'entreprise, dans l'optique de les stocker dans le cloud et de les visionner n'importe où. Le système s'avère très proche du standard Ultraviolet : une fois acheté par le biais du service en ligne de Disney ou bien d'iTunes, partenaire du service, le film est stocké en ligne et peut être lu sur un ordinateur via le site du service, un iPhone, un iPad, un iPod touch ou même l'AppleTV. Le système est basé sur le service de VOD Keychest, développé par The Walt Disney Company et exploité depuis 2009 par cette dernière.

D'autres partenariats en vue

Pour le moment, seul Apple est partenaire de Disney, mais le studio américain explique à Reuters être en train pourparlers avec d'autres détaillants dans l'optique « d'offrir ses services en dehors d'iTunes ».

Bien que cette nouvelle plateforme de vente de contenu dématérialisée ne se focalise que sur le catalogue, aussi conséquent soit-il, de Disney et de ses filiales, elle pourrait cependant entrer en concurrence directe avec l'offre que propose le consortium Ultraviolet, qui rassemble la plupart des autres éditeurs du marché. Disney Movies Anywhere démontre par ailleurs que la promesse de voir émerger un jour une plateforme totalement unifiée de contenu dématérialisé est une utopie, et devrait le rester encore longtemps.

Seule nuance qui pourrait faire une différence dans le duel que les deux services pourraient se jouer : Disney Movies Anywhere ne propose pas le téléchargement local des vidéos, ce que fait, de son côté, l'Ultraviolet. Reste aujourd'hui à savoir quels partenaires Disney parviendra à mettre de son côté et la façon dont l'entreprise compte promouvoir son service dans d'autres territoires, tels que l'Europe, où l'Ultraviolet fait seulement ses premiers pas.



  • Pour aller plus loin :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Orange confirme discuter avec Microsoft sur le dossier Dailymotion
MWC 2014 : Nokia, en interview, vise
MWC 2014 : Huawei E5786, un premier hotspot mobile LTE Advanced à 300 Mb/s (+ Vidéo)
Une nouvelle bêta pour les Catalyst 14.2
Les services cloud sont de plus en plus utilisés par les PME
Municipales : les promesses numériques des candidats jugées
MWC 2014 : Interview Yahoo! :
Faille SSL d'OS X : une erreur grossière pour une théorie du complot
Ultraviolet : 35 000 comptes en France pour le standard numérique
Orange va aider les start-up qui fabriquent des objets connectés
Haut de page