Brevets : le push d'iCloud est de retour en Allemagne

03 octobre 2013 à 14h29
0
Après un an et demi de blocage suite au conflit opposant Apple et Motorola, la fonction push d'iCloud est de retour en Allemagne. Une situation qui pourrait cependant ne pas durer.

00FA000006650062-photo-logo-icloud-ios-7.jpg
En conflit depuis début 2012 concernant la violation présumée d'un brevet décrivant un « système et méthode de synchronisation de statuts multiples » possédé par Motorola Mobility, Apple avait été contraint, en février de l'année dernière, de bloquer les notifications push de MobileMe et iCloud en Allemagne. Une situation qui vient de connaitre un revirement de situation la semaine dernière, après la décision d'un tribunal allemand de lever le blocage, suite à une démarche en appel d'Apple.

La fonctionnalité est donc de retour depuis le 1er octobre en Allemagne, seul pays qui en était privé depuis un an et demi. Le push est donc à nouveau actif pour iCloud, mais également pour les clients mails de Yahoo, AOL, QQ et NetEase qui en étaient également privés, souligne Apple dans un communiqué.

Reste que cette décision n'est pas encore définitive : la firme de Moutain View a dû, pour remettre en place le push d'iCloud dans le pays, verser la somme de 100 millions de dollars à titre de caution. Pour l'heure, rien ne dit, par conséquent, que le push restera actif en Allemagne, surtout si Motorola Mobility - filiale de Google - décide de durcir son attaque.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Intel exploite pour la première fois son nouveau SoC Quark
PRISM : le ministère de la justice ne veut pas donner plus d'informations
Le marché des imprimantes 3D prêt à vraiment décoller
Triche dans les tests : Samsung persiste
Bug de Chrome pour iOS : une navigation plus vraiment privée
BlackBerry : un autre fonds, Cerberus, est intéressé
Débits Internet : vers un texte obligeant les FAI à éviter la surenchère publicitaire
PRISM : les dessous de l'affaire Lavabit dévoilés
Yahoo! ouvre sa chasse aux bugs avec jusqu'à 15 000 dollars de récompense
Les start-up françaises à l'honneur pendant l'InnovationWeek
Haut de page