Apple serait moins dépendant de Samsung pour l'iPhone 5

Thomas Pontiroli
07 septembre 2012 à 11h36
0
Dans le but de diversifier ses fournisseurs, la firme de Cupertino s'approvisionnera moins chez son principal partenaire, Samsung, pour la fourniture des puces mémoire de son prochain iPhone.

00B4000001961298-photo-logo-apple.jpg
Samsung est un pilier dans la fabrication des produits Apple. Le Sud-Coréen fournit des microprocesseurs, des écrans et aussi des puces mémoire utilisées dans les iPod, iPad et iPhone. Selon une source proche des négociations citée par l'agence Reuters, Apple a réduit ses commandes de puces mémoires (DRAM et NAND) à Samsung pour l'iPhone 5, dont la présentation officielle est attendue mercredi 12 septembre. D'après Bloomberg, il s'agirait d'un désaccord entre les deux sociétés sur les prix.

L'Américain a écarté Samsung de sa liste de fournisseurs de puces mémoire pour la première livrée de l'iPhone 55. Cependant le Sud-Coréen demeure parmi ses principaux partenaires, a souligné la source de l'industrie, y compris pour le nouveau smartphone. La manœuvre d'Apple aurait bénéficié aux Japonais Toshiba et Elpida Memory et au Sud-Coréen Hynix.

L'auteur de l'information a réfuté les spéculations du marché selon lesquelles cette mise à l'écart de Samsung serait la conséquence des multiples batailles juridiques des deux fabricants de smartphones et de tablettes.
Un analyste de Bernstein cité par l'agence note que les commandes de puces mémoire DRAM et NAND auprès du Sud-Coréen « ont chuté significativement représentant 2,5% des revenus de Samsung ». Par ailleurs, l'activité mémoire de Samsung était la seule à reculer d'année à année au dernier trimestre (8%). Au total, Apple pèse 9% dans les revenus de Samsung.

Selon une source citée par le Korea Economic Daily, Apple équipera principalement son iPhone 5 de batteries en provenance du Chinois Amperex Technology et du Japonais Panasonic, délaissant quelque peu la filiale spécialiste des batteries lithium-ion Samsung SDI. Concernant la fourniture de l'écran, LG figure parmi les principaux partenaires pour l'iPhone 5, au détriment de Sharp qui a perdu un peu de terrain, indique la personne consultée par le journal coréen.

Samsung, qui n'a pas encore commenté l'information, reste le seul fournisseur de microprocesseurs d'Apple pour ses iPhone et iPad. Une relation renforcée fin août par l'annonce du fondeur d'augmenter sa capacité de production dans son usine de semi-conducteurs texan. Ce dernier y a réalisé un investissement de 4 milliards de dollars pour convertir sa fonderie initialement réservée aux puces mémoire pour y fabriquer des SoC (System on a Chip) 28 nm pour terminaux mobiles.

Selon un analyste de Morgan Stanley, la vente de composants électroniques Samsung pourrait atteindre les 13 milliards de dollars pour un profit opérationnel potentiel de 2,2 milliards. Samsung s'attend pour le troisième trimestre à une croissance de la demande en mémoire DRAM et NAND pour mobiles mais aussi à une intensification de la concurrence.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top