Procès Apple/Samsung : nouvelles tensions avec la juge

01 juin 2018 à 15h36
0
Le procès opposant Apple et Samsung continue de distiller des anecdotes étonnantes mettant en scène les deux parties et la juge Lucy Koh, qui a de plus en plus de mal à garder son sang-froid au fur et à mesure que la date des plaidoiries finales approche. La magistrate a eu maille à partir avec l'avocat d'Apple à l'ouverture de l'audience de jeudi.

00FA000005359290-photo-lucy-h-koh.jpg
Lucy Koh
Mardi prochain, les avocats d'Apple et de Samsung feront leur plaidoirie devant le jury qui devra ensuite délibérer concernant le litige qui oppose les deux firmes : jusque-là, les avocats des deux parties ont encore quelques heures pour exposer leur vision des choses.

C'est dans cette optique que Bill Lee, l'un des avocats d'Apple, a présenté à la cour une nouvelle liste de témoins que l'entreprise souhaiterait interroger à la dernière minute. Un rebondissement qui a provoqué la colère de la juge du district de Californie Lucy Koh, visiblement à bout face à l'attitude de l'entreprise.

« Je ne vais pas me dépêcher pour éplucher 75 pages d'informations concernant des personnes qui ne vont pas témoigner » a-t-elle tempêté jeudi matin dans la salle d'audience du tribunal de San José. « Je veux dire, voyons... 75 pages ! 75 pages ! Vous voulez que je fasse une ordonnance sur 75 pages, alors que, à moins que vous ne fumiez du crack, vous savez que ces témoins ne pourront pas être appelés alors qu'il vous reste moins de quatre heures » a-t-elle ajouté. Ce à quoi Bill Lee a répondu, d'un ton neutre : « Votre honneur, je peux vous l'assurer, je n'ai pas fumé de crack. »

Si cette anecdote peut amuser, elle est, une fois encore, révélatrice des tensions et des stratégies de dernières minutes que tentent de mettre en place les deux parties. Dans les faits, Samsung, comme Apple, avaient tous deux 25 heures pour exposer leurs attaques et leurs défenses : Samsung, qui a mené des contre-interrogatoires la semaine dernière et qui a assuré sa défense cette semaine, ne dispose plus que d'une heure et demie environ, alors qu'il reste six heure et demie à Apple. L'entreprise doit encore mener des contre-interrogatoires vendredi, et aura assez de temps pour citer de nouveaux témoins dans le but de réfuter des arguments de Samsung. Mais avec une liste de plus de 20 nouveaux témoins, Apple a les yeux plus gros que le ventre pour la juge en charge de l'affaire.

Lucy Koh n'en est pas à sa première colère dans ce procès de longue haleine : outre le fait d'être obligée d'intervenir dans les joutes verbales des juristes, la magistrate a déclaré en début de semaine qu'elle n'avait pas confiance dans les paroles des avocats et qu'elle souhaitait s'appuyer sur des documents plutôt que sur des discussions. Elle a également ajouté être dépassée par les dépôts effectués par les « légions d'avocats » d'Apple et Samsung : une situation qui a encore le temps de s'alourdir d'ici à mardi prochain.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

IBM s'apprête à racheter Texas Memory Systems
Pilotes 305.68 WHQL chez Nvidia pour accompagner la GeForce GTX 660 Ti
Facebook : le délai de suppression des photos réduit à 30 jours
Instagram 3.0 : carte photo et nouveautés indépendantes de Facebook
HM5100 : un kit mains libres en forme de stylet Bluetooth chez Samsung
Xiaomi Mi-Two : un smartphone chinois très haut de gamme à 250 euros (màj)
Universal invoque le DMCA pour demander le retrait d'une critique négative
Microsoft met à jour Skydrive et annonce une application Android
Acer Iconia Tab A110 : réponse frontale à la Nexus 7
Facebook détaille sa communauté de joueurs, et drague les développeurs
Haut de page