Procès Apple/Samsung : nouvelles tensions avec la juge

17 août 2012 à 08h36
0
Le procès opposant Apple et Samsung continue de distiller des anecdotes étonnantes mettant en scène les deux parties et la juge Lucy Koh, qui a de plus en plus de mal à garder son sang-froid au fur et à mesure que la date des plaidoiries finales approche. La magistrate a eu maille à partir avec l'avocat d'Apple à l'ouverture de l'audience de jeudi.

00FA000005359290-photo-lucy-h-koh.jpg
Lucy Koh
Mardi prochain, les avocats d'Apple et de Samsung feront leur plaidoirie devant le jury qui devra ensuite délibérer concernant le litige qui oppose les deux firmes : jusque-là, les avocats des deux parties ont encore quelques heures pour exposer leur vision des choses.

C'est dans cette optique que Bill Lee, l'un des avocats d'Apple, a présenté à la cour une nouvelle liste de témoins que l'entreprise souhaiterait interroger à la dernière minute. Un rebondissement qui a provoqué la colère de la juge du district de Californie Lucy Koh, visiblement à bout face à l'attitude de l'entreprise.

« Je ne vais pas me dépêcher pour éplucher 75 pages d'informations concernant des personnes qui ne vont pas témoigner » a-t-elle tempêté jeudi matin dans la salle d'audience du tribunal de San José. « Je veux dire, voyons... 75 pages ! 75 pages ! Vous voulez que je fasse une ordonnance sur 75 pages, alors que, à moins que vous ne fumiez du crack, vous savez que ces témoins ne pourront pas être appelés alors qu'il vous reste moins de quatre heures » a-t-elle ajouté. Ce à quoi Bill Lee a répondu, d'un ton neutre : « Votre honneur, je peux vous l'assurer, je n'ai pas fumé de crack. »

Si cette anecdote peut amuser, elle est, une fois encore, révélatrice des tensions et des stratégies de dernières minutes que tentent de mettre en place les deux parties. Dans les faits, Samsung, comme Apple, avaient tous deux 25 heures pour exposer leurs attaques et leurs défenses : Samsung, qui a mené des contre-interrogatoires la semaine dernière et qui a assuré sa défense cette semaine, ne dispose plus que d'une heure et demie environ, alors qu'il reste six heure et demie à Apple. L'entreprise doit encore mener des contre-interrogatoires vendredi, et aura assez de temps pour citer de nouveaux témoins dans le but de réfuter des arguments de Samsung. Mais avec une liste de plus de 20 nouveaux témoins, Apple a les yeux plus gros que le ventre pour la juge en charge de l'affaire.

Lucy Koh n'en est pas à sa première colère dans ce procès de longue haleine : outre le fait d'être obligée d'intervenir dans les joutes verbales des juristes, la magistrate a déclaré en début de semaine qu'elle n'avait pas confiance dans les paroles des avocats et qu'elle souhaitait s'appuyer sur des documents plutôt que sur des discussions. Elle a également ajouté être dépassée par les dépôts effectués par les « légions d'avocats » d'Apple et Samsung : une situation qui a encore le temps de s'alourdir d'ici à mardi prochain.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top