Guerre des brevets : Samsung demande l'accès au code source de l'iPhone 4S en Australie

02 novembre 2011 à 09h01
0
00FA000004664790-photo-apple-iphone-4s-close-up-15.jpg
Samsung continue d'étoffer sa stratégie de contre-attaque australienne face à Apple : la firme sud-coréenne demande désormais l'accès au code source de l'iPhone 4S, qui utiliserait des brevets appartenant à Samsung, et ce sans autorisation.

La ritournelle n'est pas nouvelle : alors que la justice australienne a récemment entériné le blocage des ventes de la tablette Galaxy Tab 10.1 sur le territoire, Samsung cherche à mettre des bâtons dans les roues d'Apple pour cause de violation présumée de brevets. Et pour prouver ses dires, l'entreprise coréenne désire accéder au code source de l'iPhone 4S, dernier-né des produits Apple.

Mais ce n'est pas tout : Samsung désire également avoir accès aux accords passés entre Apple et les opérateurs Vodafone, Telstra et Optus, qui proposent l'iPhone 4S en Australie. Cynthia Cochrane, l'avocate de la firme sud-coréenne, a expliqué mardi lors d'une audience préliminaire qu'il s'agit de déterminer les subventions octroyées par les opérateurs pour l'iPhone 4S. « Plus les subventions accordées sur l'iPhone 4S sont élevées, moins il y en a pour les appareils de mon client » a commenté l'avocate.

Du côté d'Apple, on se défend d'utiliser illégalement les brevets de Samsung qui seraient soumis au FRAND (Fair, Reasonable And Non Discriminatory). De plus, la firme de Cupertino précise que Samsung a passé un accord avec Qualcomm, qui fourni Apple en puces réseau pour l'iPhone et que, de fait, l'usage des brevets est validé par cet accord. Une nouvelle audience doit avoir lieu vendredi pour évoquer la question du FRAND dans l'affaire, qui est loin d'être terminée en Australie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Gmail : une nouvelle interface et bientôt en natif sur iOS ?
Le malware Duqu exploite une faille zero-day de Windows
Charlie Hebdo voit son site Web piraté et son siège incendié
Seagate Barracuda : 1 To par plateau et 7200 tr/min généralisés
Symantec met en garde contre le malware PoisonIvy
Publicité : Yahoo opère le rachat d'Interclick
Google GoMo : un outil de conseil pour la création de sites mobiles
Synology DS212j, DS212 et DS212+ : deux baies de l'entrée au milieu de gamme
Le Royaume-Uni s'inquiète de la recrudescence des cyber-attaques
Les Etats-Unis rapportent l'existence
Haut de page