Windows en natif sur un Mac ARM ? La balle sera bientôt dans le camp d'Apple

23 novembre 2021 à 17h36
12
Apple Macbook M1 © dmitry chernyshov
Apple Macbook M1 © Apple

L’accord d'exclusivité entre Microsoft et Qualcomm relatif aux architectures ARM semble proche de sa fin. Cela pourrait signifier que des licences Windows seraient enfin envisageables pour d’autres fabricants de puces.

Les nouveaux chipsets de la série M1 d’Apple sont dans l’incapacité aujourd’hui d’exécuter Windows, mais la fin de cet accord pourrait tout changer.

Un accord qui dure depuis 2016

Microsoft avait décidé en 2016 de lancer Windows sur ARM en collaboration avec Qualcomm. La société s’était engagée sur la possibilité d’émuler des applications x86 et a procédé, un peu plus d’un an plus tard, à l’expédition des premiers appareils. Le système Windows 11 avait aussi été accompagné par l’ajout de l’émulation x64. L’utilisation de plugins émulés a beaucoup apporté en matière de facilité d’exécution des applications en mode natif.

Le fabricant de puces américain Qualcomm avait réussi à obtenir un tel accord car à l'époque, il aidait Microsoft à développer Windows ARM. De son côté, Apple permettait la prise en charge de Windows en natif sur la série Mac Intel via l'utilitaire Boot Camp. Ceci n’est plus valable pour les nouveaux appareils Apple dotés de puces M1, pour la simple et bonne raison que celles-ci reposent sur ARM et ne peuvent exécuter MacOS qu’en mode natif.

Cette collaboration exclusive entre Microsoft et Qualcomm avait donc permis à cette dernière de garantir que seules ses puces étaient en mesure d’exploiter Windows en natif. Par la même occasion, cet accord a privé d’autres constructeurs potentiels de puces ARM de se joindre à ce marché. Il a également empêché les utilisateurs finaux de Mac de profiter des performances Windows en natif.

Une exclusivité bientôt révolue

L’entente entre les deux firmes semblant arriver à sa fin, d’autres constructeurs tels que Mediatek souhaitent profiter de cette opportunité pour se positionner sur le marché.

Mais la bonne nouvelle est sans doute pour les utilisateurs des ordinateurs Mac dotés de M1, qui pourront bénéficier de Windows en natif. Le seul moyen actuel disponible est de passer par une machine virtuelle. L’exécution native pourrait offrir de meilleures performances, ce qui serait une éventuelle aubaine pour les jeux.

Bien que le Mac M1 ne soit pas aussi populaire dans le monde du gaming, cette amélioration n’en reste pas moins attendue. La date exacte de la fin de l’accord reste, pour le moment, inconnue.

Source : 9to5Mac

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
11
Vanilla
Si tu achètes un mac M1 dans le seul but de faire tourner Windows, je crois que la vie n’attend plus rien de toi… (je sors)
Francis7
J’ai acheté un Mac M1, c’est pour la magie de macOS et d’Unix. Je ne veux pas de Windows dessus, j’ai déjà un DELL Windows 11 dont je me sers à peine.<br /> Il faudrait que Microsoft arrête de jouer les phagocytes et vouloir tout bouffer.<br /> Laissez les gens tranquilles un peu.<br /> Quoique : on n’est pas obligé de les capter non plus.
Blackalf
Donc tu n’es pas la cible, alors pourquoi vouloir que ça ne voit pas le jour ? d’autres peuvent être intéressés.
LeToi
Profiter d’un processeur puissant, avec un ordinateur à grande autonomie, assez léger et facile à transporter ?
Francis7
Je ne sais pas si c’est à moi que tu t’adresses mais c’est vrai, Windows 11 est vraiment très bien, très bien même depuis Windows 10. Je m’en sers aussi.<br /> Mais en tant qu’ancien passionné de Linux, je suis devenu amoureux d’Unix et ses plate-forme et système d’exploitation.<br /> Je suis Unix. <br /> Va chercher, je suis très complexe. Tu ne vas rien comprendre.<br /> Je suis pour un Unix pour tous. Mac l’a fait. <br /> Solaris aussi mais c’était même devenu compliqué pour monter un HDD ou un CDROM.
_Troll
Apple et Microsoft jouent au golf ?
clockover
Un soucis de persécution ?
sshenron
J’imagine que les personnes qui souhaitent utiliser Windows sur un Mac c’est pour utiliser des applications «&nbsp;standards&nbsp;». Il faudra toujours une couche d’émulation pour faire tourner du x86_64 même avec un windows natif.<br /> Même si Windows le permet, les performances resteront toujours en deçà.
Jolan
Un collègue a un portable Apple M1. Il y a virtualisé un Windows 10 ARM.<br /> Cela fonctionne très bien, y compris pour les applications Windows x86 32 bits que nous avons pu tester.<br /> La perte de performance n’est pas du tout flagrante (même si elle existe forcement). On n’a pas essayé de faire du montage vidéo, mais pour la bureautique, c’est plus que confortable.<br /> Le réel soucis observé c’est l’impossibilité de faire tourner certains programme d’installation. La compatibilité a encore besoin d’être amélioré.<br /> Je ne vois pas l’intérêt d’acheter un Mac pour faire tourner un Windows en natif. Mais pour ceux qui ont besoin de Windows, un Windows ARM virtualisé, même si c’est pour faire tourner des programmes x86 semble être la solution des années à venir.
Francis7
C’est le concept.
Gwynplaine
Windows en boot natif sur Mac M1 ça n’arrivera jamais ! Apple cartonne avec sa puce, il suffit de voir les annonces des développeurs, même pour les jeux.
phil995511
Un tel accord d’exclusivité entre Microsoft et Qualcomm rendre pile poil dans le cadre de l’abus de position dominante…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Les GeForce RTX série 4000, de la prochaine génération, gravées avec le procédé 5 nm de TSMC
Cyber Monday : excellent prix sur ce PC gamer MSI GP66 Leopard avec une RTX 3080
Des cartes graphiques moins chères d'ici fin 2022 et une sortie de crise pour 2023 selon AMD
GeForce RTX 3090 Ti : pas moins de 24 Go de GDDR6X Micron à 21 Gbps
GeForce RTX 2060 avec 12 Go : un peu plus qu'un simple doublement de la mémoire
À la recherche de mémoire DDR5 ? Des kits disponibles sur eBay à des prix indécents
Dotée d'une RTX 3070, ce PC portable Acer Predator Helios est un vrai bon plan Black Friday
Intel pourrait lancer 'Druid' sa quatrième génération de GPU dès 2025
FSP présente les premières alimentations ATX12VO
La GeForce RTX 3050 serait plus rapide que la GTX 1660 SUPER
Haut de page